Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

The Inbetweeners (US) - 1x6 : Class Clown, 1x7 : Crystal Springs

Résumé

Jay concourt pour le « clown du lycée ». Simon se prépare à accueillir Carly qui doit dormir chez lui pour une nuit.

1x6 : Class Clown, 1x7 : Crystal Springs © 2012 - MTV

Le sixième épisode de cette première saison s’attaque à un sujet d’actualité aux Etats-Unis : le bullying, à savoir le harcèlement et les humiliations subies à l’école. Bien que l’on soit dans une comédie, le problème  n’est pas pris à la légère et c’est Will qui en fait les frais sous le regard fuyant de ses amis. Le principal totalement décalé fait pire que mieux en pensant l’aider. Ces moments sont un peu bouche trou et sont secondaires.

De son côté, Jay concourt pour devenir le clown du lycée mais la bande ne le trouve pas marrant. Les seules scènes potables viennent de son père qui passe pour un cinglé et qui met la pression à son fils pour prendre le relais de la tradition familiale. Tout était perdu avant que Jay ne prenne une moto et ne fonce dans un poteau... encore une écriture bâclée. La seule scène qui m’a fait rire est celle de la chambre de Simon, enfantine, qu’il souhaite rendre plus masculine pour accueillir Carly. J’ai adoré le sort qui s’acharne sur lui quand il arrache le papier peint, ou les traces suspectes à la lumière noire. Quant au comique de répétition, avec ses erreurs maladroites envers Carly, il devient plutôt lourd, une évolution est nécessaire.

On enchaîne avec l’épisode 7 qui est une grosse surprise tant au niveau de l’écriture que de l’humour. Je ne sais pas ce que les scénaristes ont pris mais l’épisode est différent. L’humour certes pipi-caca atteint un côté trash/dirty à mille lieux de l’image habituelle du show. Le bullying est toujours présent au début avec Will qui se retrouve avec un saut sur la tête sans que ses amis ne puissent l’aider... et devinez quoi, le seau est MADE IN USA et on le voit bien (hypocrisie quand tu nous tiens...)

J’ai bien aimé que Jay soit le boulet de la semaine, Neil le tournant en dérision et reprenant ses blagues. La scène de la station service était pas mal dans son genre, classique mais efficace avec la bande qui consulte des revues porno entre autres. Les garçons vont passer un week-end au camping avec la famille de Jay. Lui et Simon rencontrent deux filles et ils vont de catastrophe en catastrophe ! Hilarant Jay qui ne sait pas embrasser et caresser une fille et lui trifouille ses bourlets si je puis dire. L’humiliation de son père plus tard est aussi terriblement drôle quand son fils se vante d’avoir couché et que celui-ci raconte à tous l’anecdote de Jay qui se trompe de trou. Ce fameux père toujours aussi cinglé et « beauf » qui critiquait le choix de son fils à savoir sortir avec une fille grosse qu’on met bien sûr à côté d’une jolie blonde, on claque un ralenti et une musique décevante et paf, une des scènes classiques les plus vues à la télévision ! Simon s’en sort aussi mal en enfilant une capote alors que la fille voulait simplement lui parler. Will rate l’occasion de sa vie en étant trop romantique et neuneu avec une fille et c’est donc Neil, naturel à souhait qui se déhanche sur la piste de danse, qui a l’honneur de faire le grand saut !

Dégoûtés, les garçons repartent vierges sauf Neil, tout fier d’avoir fait ça dans la voiture, ce qui provoque la colère de ses amis qui sont horrifiés de s’être assis sur les sièges. Au sommaire de l’humour trash, des bruits de défécation pendant le déjeuner avec Neil qui presse une bouteille de Ketchup en même temps, le père de Jay qui mate le pénis de Will et lui pisse sur les chaussettes, des allusions sexuelles un peu partout. Bref ils se sont lâchés, mais on se marre et on apprécie le changement. Il faut cependant que la série trouve une identité propre et arrête de piocher dans différents registres pour donner un mix qui la plupart du temps ne ressemble à rien. Il faut se donner les moyens, assumer, et aller jusqu’au bout comme pour ce septième épisode qui est très bon.

Sinon je ne comprends toujours pas l’utilité de ce pré-générique de fin calé juste avant la conclusion de l’épisode. On y voit juste les logos des sociétés de production et une voix qui annonce la conclusion. MTV fait ça avec toutes ses séries actuelles ? Ça casse un peu le rythme je trouve, déjà qu’il n’est pas très entraînant.

Note de l'épisode 1x6

3/10

Note de l'épisode 1x7

8/10

Bilan

1x06 : 3/10 : Ça part dans tous les sens sans vraiment raconter quelque chose. Les scénaristes ont l’air paumés.

1x07 : 8/10 : Un épisode trash qui ose et qui fait rire, on attendait que ça même si ça ne ressemble pas vraiment à la série.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire

 Spoiler 

Notez l'épisode 1x6

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

7 votes

Notez l'épisode 1x7

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

5 votes

Contenu relatif

The Inbetweeners (US)
Note de la série :
6.8/10

Dernières Critiques

Plus de critiques

Dernières critiques de la série

Plus de critiques de la série