Critiques

Seriesaddict.fr  par | 4

Fringe - 5x10 : Anomaly XB-6783746

Résumé

Pour réussir à faire parler Michael, l'enfant-observeur, la Fringe Team a besoin de l'aide de Nina. Mais cela veut aussi dire compromettre sa position au sein du Ministère et auprès de Windmark.

5x10 : Anomaly XB-6783746 © 2012 - Fox

Après la découverte de Michael, l’enfant-observeur, il était logique que Fringe nous offre un épisode de transition, pour nous expliquer son utilité et nous lancer vers les trois derniers épisodes de la série. C’est le cas, mais à mon grand étonnement c’est l’un des épisodes offrant le plus de tension depuis si ce n’est le début de la saison au moins la mort d’Hetta. Et cela est avant tout du au retour de Nina Sharp. La Nina des trois premières saisons était quelqu’un sur qui les personnages pouvaient compter mais qui avait aussi ses propres objectifs et ses propres motivations. Depuis la saison quatre, nous avons affaire à un personnage plus doux, plus proche d’Olivia et aussi plus en empathie avec nos héros. Et c’est justement ce changement dans l’essence du personnage qui rend ses actes dans cet épisode aussi émouvants.

Car oui, nous approchons très dangereusement de la fin et il est clair que les scénaristes se doivent d’enclencher la vitesse supérieure. C’est par Michael que cela passe, où plutôt par les effets que provoquent son intégration dans le plan de Walter. Le début de l’épisode, dans lequel Olivia, Peter et Walter tentent d’entrer en contact avec lui a ses longueurs, mais la seconde partie passe en un éclair tant à mon sens nous sommes pris aux tripes par plusieurs scènes. La première d’entre elles étant bien sur le face à face entre Windmark et Nina. Cela fait un bon moment que le chef des Observeurs n’était pas apparu aussi longtemps dans un épisode et la scène du labo est extrêmement intéressante car il est enfin opposé à un adversaire de poids. Comme Broyles, Nina sait cacher ses pensées, elle a étudié les Observeurs, et son discours face à Windmark fait mouche. Alors oui, qu’il demande à ses aides d’aller menotter une femme en fauteuil roulant est assez improbable mais passe encore, mais que l’un d’eux se fasse piquer son arme est quand même assez gros. Par contre, le gros plan sur le visage de Windmark et le très léger changement d’expression qui suit le suicide de Nina est assez exceptionnel. D’ailleurs, il faut souligner – chose que je n’ai pas assez faite cette saison – le jeu d’acteur de Michael Kopsa (allez voir sa photo, le changement physique est aussi bluffant). Ce n’est pas facile de jouer l’absence d’expression, et il parvient à le faire à merveille. Bravo aussi à Blair Brown pour son départ, elle aura apporté un personnage ambigu à souhait et sa fin est aussi marquante que sa présence l’aura été pour la série. Le retour au labo des personnages, la tristesse contenue d’Olivia qui perd encore une proche et la détresse de Walter qui voit là partir la seule personne capable de lui enlever ses morceaux de cerveau sont absolument magnifiques et la petite larme de Michael parvient aussi à nous toucher.

La mort de Nina ne devant pas être vaine, il fallait que nos amis réussissent à communiquer avec Michael, ce qui est fait à la fin de l’épisode, mais pas de la manière dont ils l’attendaient. Une nouvelle fois, la scène finale est de toute beauté, la musique de Giacchino est parfaite sur ces souvenirs qui, enfin, affluent dans l’esprit de Walter. Et la dernière image, révélant enfin l’identité de Donald – qui n’est autre que September – lance parfaitement – et avec poésie - le sprint final.

Au final, nous ne savons toujours pas quel est le rôle de Michael dans le plan préparé par Walter et September, mais cela n’est pas important tant cet épisode nous aura offert l’émotion et la tension recherchée depuis la mort d’Hetta. Episode de transition certes, mais de très belle qualité, qui offre une belle sortie à Nina Sharp et nous lance vers les trois derniers épisodes de la série.

9/10

Bilan

Un épisode qui allie tension et émotion et qui révèle l’identité de Donald. Toujours aussi bien filmé, joué et écrit, espérons que ce soit un avant-goût d’un final d’anthologie.

4 Commentaires

  • julien
    Le 03/01/2013, 17h48

    Je pense que quand le show sera fini, je vais pleurer...littéralement

  • Peter Noble
    Le 03/01/2013, 19h54

    Tout dépend de la fin ! Mais c'est vrai qu'il y a toujours un pincement au coeur quand on sait qu'on est en train de regarder le dernier épisode de la série !
    J'ai du pleuré quand j'ai fini The Wire et The Shield (surtout que pour la dernière, elle était vraiment triste mais belle).

  • PingouinBishop
    Le 05/01/2013, 20h03

    Faisons une classe action comme aux USA pour réclamer un téléfilm (ou mieux un film!!) X-Files a bien eu le droit à ses films et je pense que Fringe a un bon potentiel ciné, surtout quand on voit le casting.

    Sinon pour la fin j'aimerais bien une petite virée dans le monde des observers sous la protection de September histoire de vaincre les observers de l'intérieur et d'avoir un aperçu de leur monde

  • Alice
    Le 07/01/2013, 19h19

    I want September! Bien d'accord avec la critique, pourvu que ça dur!

Ajouter un commentaire

 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

38 votes

Contenu relatif


Dernières Critiques

Plus de critiques

Dernières critiques de la série

Plus de critiques de la série