Critiques

Seriesaddict.fr  par | 3

Girls - 2x1 : It's About Time

2x1 : It's About Time © 2013 - Home Box Office

Les filles de HBO ont fait du chemin depuis la première saison. Succès critique, le show et ses actrices enchaînent les nominations et les récompenses : un Emmy Award et deux Golden Globes récemment pour la meilleure comédie et la meilleure actrice décerné à Lena Dunham.

On retrouve nos quatre girls quelques temps après les évènements du season finale de la première saison. La première image montre Hannah et Elijah, son ex-petit ami devenu gay, au lit un matin. On apprend vite qu’ils sont devenus colocataires. Shoshanna se remet lentement de sa jeune relation avec Ray qu’elle hait désormais. Fidèle à elle-même, sur une autre planète, j’ai adoré retrouver ce personnage calme et déjanté qui nous fais rire tellement il est en décalage avec les autres.

2 minutes et 10 secondes. C’est le temps qu’il aura fallu attendre pour voir Hannah nue. En l’occurrence elle faisait l’amour à son nouveau petit copain du moment, un bibliothécaire black. Lena Dunham nue c’est un peu le nouvel oxymore à la mode depuis la première saison. C’est ce qui a fait le buzz voire le scandale à l’époque des premiers épisodes où l’on voyait la scénariste/actrice/créatrice se balader à poils devant les caméras. Lena est petite, rondouillette, elle a de petits seins et elle s’en fout ! Loin du diktat de la beauté, elle montre son corps partout et tout le temps comme si c’était une thérapie. Ce qui était fait avec parcimonie dans la série est devenu une marque de fabrique et on connaît déjà tout des ses formes après ce premier épisode. C’est bien dommage car s’en devient futile et sans intérêt au point même que certains fans n’attendant que ça.

J’ai aussi apprécié retrouver Marnie, qui ne se remet pas de sa rupture. Elle est célibataire, vient de se faire virer et ne trouve pas de réconfort chez sa mère cougar fashion. Elle tourne sans cesse autour de Charlie, son ex, qui n’a pas une vie amoureuse parfaite, loin de là. La petite fête est l’occasion de se revoir, avec maladresse et peur. La psychologie des personnages est soignée et détaillée, un point auquel je suis attaché et qui est malheureusement balayé par l’ancien couple qui se retrouve au lit pour...dormir à moitié nu l’un sur l’autre. Ah, j’ai aussi oublié de dire que Elijah a essayé de se la taper sur le canapé mais qu’il n’a pas pu à cause d’un problème d’érection ? Bah oui il est vraiment gay pour le coup... Incompréhensible et surprenant comme Shosh’ qui retombe dans les bras de Ray après l’avoir évité à tout prix et entreprit de le détester pour le reste de ses jours. Comme vous l’avez compris, c’est l’épisode des ruptures et de l’amour déçu. On oublie pas Adam, qui bloqué dans son appartement miteux ne peut compter que sur Hannah, qui ne l’aime plus mais en parle tout le temps. Il met de côté sa fierté pour lui avouer son amour, de façon maladroite certes, mais qui découvre un peu le personnage assez sombre et mystérieux d’habitude.

On a le sentiment que le ou les scénaristes avaient de super idées, et qu’en allant chercher un café ils avaient tout oublié et ont donc bâclé le reste. Presque pitoyable pour un show de qualité, à l’écriture soignée et qui ne voulait pas tomber dans les clichés. Une storyline aurait gagné à être explorée et montrée dès ce premier épisode : celle de Jenna, récemment mariée qui sembler filer le parfait amour alors qu’on dépeignait un personnage marginal et instable durant la première saison.

Bref, cette deuxième saison démarre mollement et saute à pieds joints dans les mauvais clichés amoureux et sexuels tel un mauvais épisode de Grey’s Anatomy. J’ai été assez déçu du peu de détails dans les relations des personnages, moi qui attendais une certaine intelligence et psychologie dans celles-ci. Je déplore l’absence de « réalité » dans cet épisode alors qu’on vantait à demi-mot que les personnages étaient à l’image de monsieur ou madame tout le monde.

Je finis par une note positive qu’est l’image feutrée et les couleurs pastels qui rend bien à l’écran et qui donne aux décors et à la série une identité caractéristique très personnelle.


BONUS : je me suis amusé à répertorier le minutage des scènes de nu (pour 30 minutes d’épisode).
- 3:20 : les seins d’Hannah
- 13:00 : Hannah en sous-vêtements
- 25:00 : Elijah et Marnie à moitié nus
- 26:00 : les fesses d’Elijah/Elijah nu
- 28:30 : les fesses d’Hannah

Ces scènes représentent un petit quart de l’épisode. Rien de dérangeant pour HBO, au contraire car c’est le côté érotico-normal qui attire certaines personnes. Pas de « frontal nudity », ce que fuient les américains, mais tout le reste à l’image de l’hypocrisie du public US qui censure et fustige le moindre « fuck » ou doigt d’honneur dans un teen show mais adore secrètement les programmes du même style que Girls.

Niveau audiences, le million de téléspectateurs est atteint, des chiffres jugés modestes comparés au reste de la soirée.

5/10

Bilan

Des storylines bâclées, des relations peu détaillées et une impression de n’importe quoi. Ce season two premiere est juste, trop juste pour Girls qui mérite beaucoup mieux. Le public attend un show « provocative » et on leur sert sur un plateau : ils veulent du cul, on leur en montre.

3 Commentaires

  • Célia_
    Le 21/01/2013 à 22h35

    Très bonne critique. C'est exactement ce que j'ai pensé de cet épisode et ça conforte mon choix de ne pas continuer la série...

  • Yazid
    Le 21/01/2013 à 22h39

    Oups je me suis trompé. Je voulais dire pléonasme et pas oxymore.

  • Yazid
    Le 22/01/2013 à 00h32

    Dommage d'entendre ça Célia car il y a des bons points en espèrant que ça s'améliore vite.

Ajouter un commentaire


 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

67 votes

Contenu relatif


Dernières Critiques

Plus de critiques

Dernières critiques de la série

Plus de critiques de la série