Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

How I Met Your Mother - 8x16 : Bad Crazy

8x16 : Bad Crazy © 2013 - CBS

La semaine dernière, certains ont été agréablement surpris par la diffusion du dernier épisode de How I Met Your Mother. Les espoirs renaissants, on est en droit d’attendre davantage de ce nouvel épisode fraîchement débarqué.

Les scénaristes semblent avoir changé de moteur et tentent par la même occasion de reconquérir leur public qui se voyait diminuer. En effet, même si l’ensemble souffre d’un crucial ralentissement, force est de constater que des efforts sont faits dans cette seconde moitié de saison. Cette fois ci, l’action se déroule en majeure partie dans l’appartement de Ted et dans les rues de New York. D’une part nous suivrons la trame tournant autour de Ted et de son impérissable petite amie Jeannette et d’autre part la relation quelque peu distante qu’entretient Robin avec le nouveau-né Marvyn.

L’histoire ne vole pas haut mais suffit à nous captiver durant ces 20 minutes. On penchera un peu plus pour Ted qui s'engage ici dans une situation plus comique que celle de Robin. Les blagues sont sympas et on apprécie l’enjeu même si celui-ci perd de son charme durant le visionnage. Partant d’une trame aux idées pluvieuses, on est souvent déçus quant aux choix des scénaristes qui ne poussent pas assez leurs personnages dans leurs mésaventures. On attendait ici un bon nombre de gags ou de situations absurdes qui auraient enrichit l’épisode. Mais finalement on repart avec une petite déception qui falsifie notre jugement. Le trio Ted, Barney et Marshall se retrouve donc confronté à Jeannette, personnage découvert un peu plus tôt dans la saison. Sans grand intérêt et servant de prétexte de rallongement au show, ce personnage rassure tout de même puisqu’il s’agit en effet de la dernière conquête du célibataire endurci avant la grande rencontre. Annonce motivante pour ceux qui devenaient défaitistes quant à cette attente. C’est-à-dire tout le monde ! Après un passage en animation pixélisé fort plaisant et drôle, on entame alors la trame sur la dualité du couple. Pas forcément bien amené, ce genre de narration traduit le manque d’inspiration et d’originalité de l’équipe (Ted s’en va et la seconde d’après jeannette frappe à la porte) Appartenant au genre comique, cette répétition est clairement le masque d’une absence de nouveauté. On est assailli de scènes similaires depuis maintenant trois saisons et bien qu’au début l’effet remplissait son rôle et était amusant, il peine désormais à subsister.

D’autre part, certaines blagues ne valent pas le coup et s’éternisent malgré leurs inefficacité. (La scène où Ted demande à Barney et Marshall si Jeannette est toujours dans la maison n’a strictement aucun intérêt et les répliques auraient pu être mieux trouvées). On rigole quand même en regardant la réticence de Ted à affronter Jeannette et son incapacité à rompre avec elle avant de se poser définitivement comme cité dans l’épisode. Très sceptique quant à leur histoire, on laisse passer sans grand enchantement.

Pour Robin, c’est un enjeu tout autre qui la concerne. En effet, on connaissait déjà sa répulsion vis-à-vis des bébés et celle-ci n’a fait que grandir durant tout ce temps. Elle nous apprend donc que depuis la naissance de Marvvn, elle n’a toujours pas osé le prendre dans ses bras. Rien de nouveau côté personnage si ce n’est que l’anti-bébé détient un secret qu’elle mettra des années à dévoiler à son amie. La trame est banale mais le schéma narratif incite à connaître le fin mot de l’histoire. Même si ce dernier est à mon goût pas assez exploité. On se projette sans arrêt dans le futur, le sourire au coin des lèvres. On regarde patiemment sans s’esclaffer en espérant un rebondissement plus comique. Les blagues se veulent plus drôles qu'elles le sont et le côté faussement aristocrate des personnages est peut être l’un des mieux utilisés depuis l’existence de la série. Le comique de répétition est aussi un élément propre à la série et qui persiste à faire rire. Les flashforward dans le futur sont de plus en plus sympathiques et restent biens utilisés.

En prenant exemple sur The Big Bang Theory qui est moins victime de longueur grossière, peut être que le show manque d’inventivité et peine à pratiquer une certaine liberté vis-à-vis des personnages et de leurs environnements. On reste donc derrière une ligne que les producteurs redoutent de franchir, probablement dû à un manque d’expérience (contrairement à Chuck Lorre qui en sait plus sur les attentes et les critères d’une série télé). De plus, même s’il est vrai que la guest star n’est pas des plus anodines (Mike Tyson!), on restera tout de même perplexe et déçu et on espérait d’avantage de cette fin d’épisode. Sans pour autant être écarté, on est en droit de se demander si l’humour ne se contente plus de viser que le continent outre atlantique. Mais les défauts sont moins visibles puisque l’on est beaucoup moins enclin à s’apitoyer sur le sort du trio amoureux. Point négatif à l’origine de la lourdeur de la série que les auteurs ont su mettre de côté. L’aspect sentimental en surplus est délaissé, donnant une impression de changement et de nouveau souffle que l’on apprécie. En espérant que les producteurs continuent sur cette voie, si ce n’est mieux.

6.5/10

Bilan

A l’instar de  Ted et Robin, on accueille cet épisode dans nos bras même si celui-ci se veut moyen et un grain décevant.

2 Commentaires

  • BUENOO
    Le 15/02/2013, 11h27

    Très déçu de cet épisode ... vraiment moyen, un petit 5/10

  • sebastien4444
    Le 15/02/2013, 16h24

    +1
    pas plus de 5/10.
    Outre le fait de savoir que la mère sera la prochaine rencontre féminine de Ted, l'humour n'est pas réellement présent dans cet épisode...

Ajouter un commentaire

 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

95 votes

Contenu relatif

How I Met Your Mother
Note de la série :
9/10

Dernières Critiques

Plus de critiques

Dernières critiques de la série

Plus de critiques de la série