Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

2 Broke Girls - 6x17 : And the Jessica Shmessica, 6x18 : And the Dad Day Afternoon

Résumé

Alors que Caroline rencontre enfin la famille de son petit ami, en compagnie de la joyeuse bande du Williamsburg Diner.

6x17 : And the Jessica Shmessica, 6x18 : And the Dad Day Afternoon © 2017 - CBS

Et voici venir deux nouveaux épisodes dispensables pour 2 Broke Girls, à l'image d'une saison affaiblie par d'innombrables temps morts. Si la commande d'une septième saison ne devrait être qu'une formalité, il serait temps que les scénaristes soient à nouveau inspirés s'ils veulent maintenir notre intérêt l'année prochaine. Alors que le dix-septième épisode propose une situation inédite et quelques rires, le dix-huitième essaye de faire avancer l'une des intrigues majeures du show (l'absence de figure paternelle pour Max), en vain.

« And the Jessica Shmessica » nous introduit donc à la belle-famille de Caroline, alors que notre blonde préférée est conviée à un repas familial en un jour dominical. Comme la saison en a pris l'habitude, toute l'équipe du diner d'Han parvient à être de la partie, même s'ils n'ont pas grand chose à faire ici. Les scénaristes n'ont que faire des conventions, nous retrouvons donc Sophie, Oleg, Han, Earl et Max chez la belle-famille de Caroline. Cette idée, loin d'être enthousiasmante, retire du temps de présence aux nouveaux personnages, phagocytés par les traditionnelles têtes d'affiche. Alors que la mère de famille est animée par les regrets d'une ex-belle-fille idolâtrée, Caroline rivalise d'idées pour se faire accepter. Même si les dialogues pourraient être plus savoureux, certaines situations sont bien pensées, à l'image de l'omniprésence de l'ancienne petite amie du copain de Caroline (dialogues, tableaux accrochés au mur, recettes de sauces, et j'en passe).

Ainsi, si la série nous a habitué à de grands fous rires (l'épisode précédent peut en témoigner), cette fois-ci nous n'avons droit qu'à de rares sourires. L'usage hors-champ d'une belle-soeur adulescente est efficace, à défaut d'être passionnant. Mais la série retombe encore et toujours sur les facilités qu'on lui connaît. Au lieu de profiter d'une situation inédite dans un décor différent, les personnages restent figés dans leurs emplois habituels : Sophie et Oleg regardent un film X chez des inconnus, Earl craint de mourir à chaque sieste, et Han se fait encore et toujours courtiser par une inconnue exubérante. Si les épisodes varient les décors, ils en oublient de varier les lignes narratives. Les personnages ne sont plus que des types, incapables d'évoluer, voici le constat amer que l'on peut faire à l'issue de ce dix-septième épisode.

« And the Dad Day Afternoon », quant à lui, offre une fois encore un déplacement en groupe pour les personnages de la série. Alors qu'Han retrouve le père biologique de Max, l'ensemble des employés du diner partent à sa rencontre. Cette saison donne véritablement l'impression de rassembler dès que possible les personnages, pour les confronter à des situations uniques et éviter le dispersement, au détriment de la cohérence (qui s'occupe du diner la plupart du temps?). Si l'idée de connaître enfin le géniteur de l'originale Max est appréciée, l'on ne peut que regretter l'absence de celui-ci en fin d'épisode. Ne proposant aucune véritable réponse au sujet de la quête existentielle d'un personnage principal, la série n'avance pas. Pourtant, quelques situations demeurent intelligentes. On pense notamment à l'arrivée dans un restaurant miteux, qui n'est pas sans rappeler le décor principal de la série depuis la première saison. Les personnages en rient en se comparant aux employés de ce restaurant en question. Sophie essaye, pour sa part, l'habituel « Hey everybody ! » lorsqu'elle entre, sans réponses cette fois-ci (nous en rêvions, la série l'a fait). 2 Broke Girls prend donc le temps de se rire d'elle-même, ce qui devrait arriver plus souvent !

En vérité, ce dix-huitième épisode mériterait plutôt un 6,5/10 parce qu'il possède plus de cœur que le précédent (Max est touchante lorsque vient le temps de penser à son père biologique), mais il ne provoque pas assez de véritables rires pour prétendre obtenir une note plus importante. Avec quatre épisodes à découvrir encore pour atteindre la fin de cette sixième saison, il serait temps que les scénaristes lâchent la bride et offrent de véritables évolutions à leurs personnages. On y croit encore !

Note de l'épisode 6x17

6/10

Note de l'épisode 6x18

6/10

Bilan

Dans l'épisode 17,quelques rires et l'originalité de la situation ne camouflent pas le réel manque d'inspiration des scénaristes. Après un dernier sursaut la semaine passée, la série ronronne à nouveau.
Dans l'épisode 18, malgré quelques idées intéressantes dans le voyage qui attend la bande au cœur de la série, l'épisode ennuie plus qu'il ne fait rire. Pour une dernière partie de saison, la série est bien trop sage.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 17/03/2017 à 12h54

    Pour moi, l'épisode 18 souffre du manque d'ambition criant des scénaristes, qui nous font miroiter l'arrivée du père de Max, tout ça pour finir avec une pauvre réplique sur le fait de ne pas abandonner un écureuil!!!
    Si j'ai rigolé du parallèle entre les 2 diners, les blagues entre les personnages oscillent entre le raté et le grand classique (la taille de Han, l'amnésie d'Earl, l'obsession sexuelle d'Oleg). 5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez l'épisode 6x17

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

6 votes

Notez l'épisode 6x18

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

7 votes

Contenu relatif