News Séries

Seriesaddict.fr  par | Chroniques | 3

Rétro SerieAddict N.20 : The Nanny

Rétro SerieAddict N.20 : The Nanny 1993 - CBS

Tous les jeudis revenons sur une série qui a marqué l’histoire de la télé ou nos mémoires. Aujourd'hui : The Nanny.

Elle est fraîche, sa voix est sûrement la plus insupportable du monde, elle commet gaffe sur gaffe, sa famille est envahissante, vous l’adorez ou bien vous la détestez, Fran Fine ne laisse personne indifférent dans les années 90, et surtout pas Maxwell Sheffield.



La genèse de The Nanny (Une Nounou d’Enfer en VF) débute en 1991 dans un avion en partance pour Londres. C’est là que Fran Drescher y croise le président de CBS, elle arrive à le convaincre de les recevoir, elle et son mari, afin de lui pitcher une série. Sauf qu’il s’agit d’un gros de bluff, le couple n’a absolument aucun projet dans ses cartons. Mais Fran ne se démonte pas et alors qu’elle fait du shopping en compagnie des enfants d’un couple d’ami, elle a LA révélation : le pitch sera une version moderne de La Mélodie du Bonheur. Mais le jeune veuf, au lieu d’embaucher Julie Andrews, se retrouve avec un ersatz d’elle-même, c’est-à-dire une juive new-yorkaise élevée à Flushing dans le Queens.

http://thetvdb.com/banners/fanart/original/75675-4.jpg

La série est lancée sur CBS en 1993 et débute le jour où Fran Fine (Fran Drescher) perd son fiancé et son travail dans une boutique de mariage. Suite à un quiproquo elle se retrouve embauchée comme gouvernante par un célèbre producteur de comédies musicales, Maxwell Sheffield (Charles Shaughnessy). Elle deviendra vite l’alliée des trois enfants de la famille, l’ado timide Maguy (Nicholle Tom), le turbulent Brighton (Benjamin Salisbury) et l’angoissée Gracie (Madeline Zima), mais surtout de Niles (Daniel Davis) le maître d’hôtel sarcastique qui se mêle de tout ce qui ne le regarde pas. Autour d’eux gravitent C.C. (Lauren Lane) l’associée de Maxwell désespérément amoureuse de lui et la meilleure ennemie de Niles, Sylvia (Renée Taylor) la mère de Fran, obsédée par la nourriture, Yetta (Ann Morgan Guilbert) la grand-mère sénile, ou encore Val la meilleure amie un peu lente. Le plot principal du show est la relation amoureuse latente entre Fran et Maxwell qui naît malgré la différence évidente de milieu social. Bien sûr la situation s’étire au maximum devenant même la source première des running gags de la série.

La nouvelle I Love Lucy

La sitcom est effectivement basée sur son comique de répétition qui, au long de six saisons, à le temps de s’étoffer. Que cela soit les guerres intestines entre Niles et C.C., les histoires improbables des membres de la famille de Fran, l’âge mystérieux de cette dernière (29 ans… durant 6 ans), ses bévues monumentales avec différentes célébrités, chaque épisode nous emmène en terrain connu, mais toujours de façon percutante. Les dialogues sont parfaitement écrits et les répliques cultes s’enchaînent à la vitesse de la lumières.
Fran Drescher a voulu écrire son personnage au plus proche d’elle-même, elle s’est d’ailleurs largement inspirée de sa propre vie et de sa famille pour créer les protagonistes de Fran, Sylvia, Morty et Yetta. Elle intègre à la série un humour juif très marqué, plein d’expressions yiddish et de clichés qu’elle traite avec beaucoup de dérision, en particulier celui de la mère juive prête à tout pour marier sa fille.
En plus de ses dialogues, l’élément comique de la série reste surtout le jeu de Fran Drescher largement inspiré par celui de Lucille Ball. Les expressions du visage exagérées, voire cartoonesques, ses postures physiques jusqu’à sa façon de se mettre dans des situations ridicule, The Nanny est la digne héritière de I Love Lucy, grande précurseure des sitcoms.

Your text to link here...

Un succès mondial malgré sa culture marquée

Bien sûr The Nanny est souvent considérée comme une gentillette comédie familiale, mais ça serait sous-estimer les sous-entendus clairement grivois des dialogues. Si cet aspect de la série est largement atténué en version française, la V.O. ne laisse aucun doute sur le sens des phrases. Ce décalage est d’autant plus marquant que la série reste très sage en apparence. Série de network grand public, ET dans les années 90, nous sentons que le show s’amuse de la pudibonderie télévisuelle, repoussant sans cesse le moment où enfin le couple de héros pourra légalement coucher ensemble (après un mariage en bonne et dûe forme). Mais la série traite cela de façon parodique et totalement assumée. Dans The Nanny toute la sexualité passe alors dans les sous-entendus, à coup de jeux de mots graveleux et particulièrement savoureux.



The Nanny est aussi très connue pour ses références à la culture pop, déjà par le nombre absolument hallucinant de guests qui auront participé au show (de Ray Charles à Elizabeth Taylor en passant par Elton John), mais aussi par ses dialogues. Fran est une américaine de classe populaire, nourrie à la télé et à la presse people. Elle n’hésite jamais à se servir des séries ou de ses idoles comme base à sa philosophie de vie. Ces clins d’oeil peuvent parfois rendre la série un peu obscure pour nous francophone, mais cela n’empêche en rien le plaisir lors de son visionnage.
Pour preuve la série a été un énorme succès mondial, et a été diffusée dans plus de 90 pays ! Pour certaines contrées (une dizaine en tout) le show a même bénéficié d’adaptations avec des acteurs locaux, reprenant les mêmes histoires mais avec un ajustement au niveau des gags. Tout cela a été possible grâce à une formule simple et efficace.



Au Etats-Unis la série a eu aussi son heure de gloire. Après des audiences mitigées sur la première saison, le succès viendra sur les deux suivantes, accumulant les nominations, avant de décliner lentement. Lors de la cinquième année CBS décide alors d’annuler The Nanny, mais non sans commander une sixième saison afin conclure l’aventure. Une aventure honorable qui nous aura quand même fourni quelques scènes cultes et de bons souvenirs de téléspectateurs.

Et vous ? Avez-vous déjà suivi les frasques de Fran Fine ?

3 Commentaires

  • le veilleur
    Le 03/02/2017 à 14h05

    Puis une sorte de spin-off avec "du côté de chez Fran" ;)

  • Nikita007
    Le 03/02/2017 à 18h29

    Ah j'adore une nounou d'enfer, mon perso préféré c'est Niles.

  • benji69
    Le 03/02/2017 à 20h59

    Fan de Fran, fan de Fran !!! Et les joutes verbales entre Niles et CC !!!!!!!

Ajouter un commentaire







 Spoiler