ban[2109].jpg

100 addicts de cette série

Chernobyl - S01E03 - Open Wide, O Earth

  • Chernobyl 01x03 : Open Wide, O Earth - Seriesaddict
  • Titre VO : Open Wide, O Earth
  • Titre VF : (N/A)
  • Saison : 1
  • Episode : 3
  • Réalisateur(s) :
  • Scenariste(s) :
  • Date de première diffusion : 20/05/2019
  • Audience : (N/A)

Synopsis de l'épisode

Pas encore de synopsis.

Casting de l'épisode

plus de casting

Avis sur l'épisode

  • Toff63
    Le 14/06/2019 à 11h51

    Un épisode une nouvelle fois glaçant.

    SPOILER- Le titre "Open Wide" ne souffre d'aucune ambiguïté, il désigne bien sûr le fait que le coeur du réacteur est à l'air libre et donc que les émanations mortelles qui s'en échappent peuvent désormais être transportées un peu partout sur Terre au gré du vent et de la pluie. C'est la partie "contenir l'incident" de la série.

    Il fait aussi référence à ce qui arrivera aux gens atteints par la radioactivité à très forte dose, à savoir leurs artères et leurs veines qui seront grandes ouvertes et entraîneront alors une lente et terrible agonie durant entre 3 jours et 3 semaines (sans possibilité d'administrer de la morphine). C'est la trame "conséquences du drame".

    Le titre peut également s'apparenter à l'action de Ulana d'interroger les malades de la centrale pour tenter de comprendre ce qui s'est passé. Elle ouvre en grand les vannes de la vérité, à ses risques et périls.

    - Sur le premier point, on est au coeur de la mini-série concernant les sacrifices faits par certaines personnes pour en sauver des millions. On a eu ceux (3) qui se sont occupés des tuyaux (épisode 2), désormais, il s'agit de miniers en charge de creuser un tunnel énorme sous le réacteur pour empêcher que les éléments radioactifs se propagent dans les nappes phréatiques. 6 semaines de dur labeur, 50°C (les ouvriers se mettent à poil pour avoir moins chaud, sans avoir conscience que ça aggrave leur contamination), travail 24h/24, zéro ventilateur (pour éviter la propagation des poussières contaminées), 400 hommes réquisitionnés et envoyés à la mort, le projet d'ampleur va faire de nouveaux sacrifiés.

    - Le second point est plus tragique encore car il marque visuellement (la vue des corps contaminés est insoutenable) et glace le sang, notamment lors de la description par Legassov de la future mort horrible et insidieuse des différentes personnes malades.

    L'ensemble est rendu plus révoltant encore en voyant le degré d'amateurisme du personnel soignant, corruptible (la femme du pompier paye pour voir son mari) et n'insistant pas assez sur les mesures de sécurité. Ainsi, la femme du pompier enlace son mari (bien qu'elle soit enceinte) et est complètement dans le déni sur la situation de son homme (elle n'a pas conscience au début qu'il va mourir, et on le lui dit pas; la réplique "il est juste brûlé" pour décrire la situation témoigne de l'ignorance de la femme).
    L'enterrement final des 7 victimes finit d'abasourdir le téléspectateur, le faisant passer de la colère aux larmes, et il est ahurissant de voir qu'autant de précautions sont prises pour enterrer ces personnes (cercueils fermés au chalumeau, tombe cerné de béton) alors que rien n'a été fait en amont pour empêcher la catastrophe.

    - Sur le dernier point, la culture de la bureaucratie et du secret demeure, quand un rayon arbitraire de 30 km est choisi pour l'évacuation (là où Legassov en réclame 200) et que les 2 personnes du bar à qui Legassov a dit de ne pas s'inquiéter (épisode 2) s'avèrent être des espions en charge de s'assurer que Legassov ne propage pas de panique.
    On retrouve ce trait d'espionnage quand Ulana est arrêtée (par le KGB, elle sera libérée quand Legassov choisira d'être garant de ces faits et gestes) suite à ses premières investigations, l'amenant à constater l'inexpérience de l'ingénieur en chef (seulement 25 ans) et une explosion ayant étrangement eu lieu juste après l'appui sur le bouton AZ5, qui de ce que j'ai compris doit servir à déclencher le refroidissement de l'uranium en le plongeant dans l'eau. Ne sachant pas du tout le fin mot des raisons de l'explosion, j'ai hâte d'apprendre pourquoi l'activation d'un mécanisme de sécurité n'a pas permis d'éviter la catastrophe.


    Sacrifices humains, culture soviétique du secret et amateurisme de santé, les 3 piliers de Chernobyl sont bien détaillés ici, avec son lot de colère et d'émotions. 9/10

  • LPF
    Le 20/06/2019 à 14h58

    Hop, petite précision : l'ouvrier mourant que sa femme va voir n'est pas radioactif lui-même. Il est irradié, mais une fois nettoyé et à poil, il n'est pas radioactif. Sa femme ne risquait RIEN à l'enlacer ou à rester à proximité. Ce n'est pas un "porteur" de radioactivité (c'est pas comme ça que ça marche :-) ).

  • Toff63
    Le 23/06/2019 à 13h46

    @LPF: je vois bien la distinction entre "irradié" et "radioactif". Maintenant, je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce que tu dis: si le pompier a ingéré (ou inhalé, par le nez ou la bouche notamment, ce qui est le cas pour lui vu toute la poussière radioactive avec laquelle il est entré en contact lors de son intervention dans l'épisode 1) trop de produits radioactifs, il peut devenir lui-même une source de rayonnement et donc de contamination pour ceux qui sont autour de lui. D'ailleurs, l'épisode 4 va en ce sens (même si ce n'est pas très détaillé j'en conviens).

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

4 votes

Dernières News

Critics’ Choice Awards 2020 : les résultats

par Charlotte Papet

Les résultats pour les Critics’ Choice Awards 2020 ont été annoncés.

2 Commentaire(s)
Golden Globe Awards 2020 : les résultats

par Charlotte Papet

Les résultats pour les Golden Globe Awards 2020 sont tombés !

0 Commentaire(s)
plus de news

Séries similaires


plus de séries similaires