ban.jpg

8 addicts de cette série



Code of a Killer - Série

Code of a Killer- Seriesaddict
  • Créé par :
  • Année de création : 2015
  • Statut : En production
  • Titre VF : Code of a Killer
  • Production : Anglais(e)
  • Format : 60 min.
  • Chaîne(s) : Itv1
  • Genre : Drame
  • Nombre de saison(s) : 1
  • Nombre d'épisode(s) : 2
  • Date de première diffusion : 06/04/2015

Synopsis de Code of a Killer

Basée sur la vraie histoire de la découverte d'Alec Jeffreys : l'ADN et les empreintes. Nous y suivons notamment les premières utilisations faites par l'inspecteur David Baker afin de découvrir qui a commis un double meurtre.

Casting de Code of a Killer

plus de casting

Dernières News

Lancement : Code of a Killer

par Charlotte Papet

Ce soir, ITV lance sa nouvelle mini série, Code of a Killer.

0 Commentaire(s)
plus de news

Derniers Avis

  • Toff63
    Le 09/11/2018 à 12h05

    Une mini-série correcte.

    SPOILER- Le sujet de la découverte de l'ADN me passionnait à la base, et je n'ai pas été déçu là-dessus. L'aspect scientifique est clairement ce qu'il y a de plus réussi dans "Code of A Killer", que ce soit les échecs répétés avant le succès (1ère partie, l'utilité pour les contrôles génétiques de l'immigration) ou bien la mise en route complexe (logistique, finances, opinion publique) de la première chasse à l'homme par l'ADN (2ème partie, 5000 tests à mener).
    L'intérêt est renforcé par le fait que le scientifique n'a jamais pensé utiliser l'ADN à des fins de résolution criminelle et par la prestation convaincante de John Simm.
    - J'ai été moins emballé par le côté policier, principalement car celui-ci souffre de se dérouler sur une chronologie très longue (plusieurs années entre les 2 meurtres, plusieurs mois de tests), de ne pas donner assez de détails sur l'enquête (celle sur le premier meurtre est vite évacuée, avec seulement un suspect potentiel; les motivations et la personnalité du coupable ne sont pas suffisamment précisées) et de manquer de surprises.
    Néanmoins, les choses sont plus prenantes dans la seconde partie (rythme, collaboration police-scientifique) et surtout la mini-série met mieux à l'honneur David Baker, terne et anodin dans la première moitié, et plus passionné et touchant dans la seconde (il tient le coup grâce à sa volonté d'honorer les proches des victimes; le poids du temps passé et des frustrations se ressent nettement).
    David Threlfall en profite pour donner de l'épaisseur à son personnage.


    Des lenteurs, un relatif manque de surprises et un aspect policier mitigé s'opposent à une partie scientifique nettement plus aboutie. Les personnages, comme le rythme et le contenu, s'épaississent dans une seconde partie plus emballante. 7/10

plus d'avis

Séries similaires


plus de séries similaires

Derniers épisodes

plus d'épisodes