ban[1030].jpg

13 addicts de cette série

Avis Fleming

  • Toff63
    Le 08/11/2018 à 13h11

    Une mini-série trop longue et répétitive.

    SPOILER- Le gros défaut de Fleming est de passer une éternité sur la relation Ian-Ann, enchaînant les obstacles dans leur lien alors qu'on sait dès le départ qu'ils finiront ensemble. Certes, au passage, le scénario distille des éléments qu'on retrouvera dans le personnage de Bond (sa vision des femmes, son côté séducteur) mais cela se fait au travers de passages très redondants, notamment avec la mère horripilante d'Ian.
    - Côté espionnage, c'est un peu long là-aussi mais nettement plus rythmé et efficace, avec des explications sur le futur James Bond, puisque Ian est un espion casse-cou intelligent qui crée des gadgets, désobéit aux ordres, a une forte relation (pas amicale) avec les russes et passera sa lune de miel sur l'île de Goldeneye. Il est dommageable alors que la série n'ait pas les moyens financiers de ses ambitions, avec des effets spéciaux pas terribles et des décors lights.
    - Côté casting, Dominic Cooper est parfait pour le rôle et c'est lui qui sauve la mini-série du naufrage. Lara Pulver s'en sort honorablement aussi dans le rôle d'Ann, bien que celui-ci soit pas très bien écrit sur la durée.


    2, voire 3, épisodes auraient suffi pour relater une histoire qui souffre des sérieuses redondances (la partie romantique surtout) et d'un manque de moyens financiers. La qualité de l'espionnage, les détails en lien avec ce que sera James Bond et la prestation réussie de Dominic Cooper permettent d'aller au bout d'une mini-série mitigée. 5.5/10

Ajouter un avis







 Spoiler 

Revue de presse

  • "Les performances sont bonnes, et l'alchimie entre Cooper et, en particulier, ses amantes est palpable."

    New York Post/Michael Starr

  • "La série en quatre parties est un peu répétitive et aurait pu être réduite de moitié."

    Chicago Sun-Times/Lori Rackl

  • "Cooper fait un travail solide avec le rôle-titre, et les premiers épisodes ont une vivacité intéressante. Cependant, Fleming traîne un peu dans sa seconde moitié, compte tenu de son maigre budget, la mini série aurait mieux fonctionné avec trois épisodes."

    The Huffington Post/Maureen Ryan

  • "Fleming a ses moments, mais ils sont trop peu nombreux. Le dernier des quatre épisodes est le meilleur, mais il faut passer par les trois autres pour y arriver."

    San Francisco Chronicle/David Wiegand

  • "Le problème de Fleming n'est pas l'histoire qu'elle raconte, mais les détails qu'elle choisit de mettre en avant."

    The A.V. Club/John Teti