ban[775].jpg

912 addicts de cette série

House Of Cards (2013) - S06E01 - Chapter 66

  • House Of Cards (2013) 06x01 : Chapter 66- Seriesaddict
  • Titre VO : Chapter 66
  • Titre VF : (N/A)
  • Saison : 6
  • Episode : 1
  • Réalisateur(s) :
  • Scenariste(s) :
  • Date de première diffusion : 02/11/2018
  • Audience : (N/A)

Synopsis de l'épisode

Pas encore de synopsis.

Casting de l'épisode

plus de casting

Avis sur l'épisode

  • Toff63
    Le 10/11/2018 à 13h40

    Une transition correcte entre Francis et Claire Underwood.

    SPOILER- Frank Underwood traverse tout l'épisode tel un fantôme, invisible mais présent dans toutes les situations.
    Ainsi, Claire doit gérer un projet politique sur la sécurité (on en discute trop peu dans l'épisode malheureusement) avec Bill et Annette, 2 personnes adoubées par Frank avant sa mort (au passage, Frank a apparemment daubé sur sa femme avec ces 2 protagonistes) et à qui il a fait des promesses que ne partage pas Claire, cette dernière choisissant en plus de soutenir Mrs Gallagher pour une prochaine élection en dépit du désaccord de Bill.
    Dans un autre registre, Claire a à décider si elle veut oui ou non gracier Doug (en psychiatrie), qui s'accuse du meurtre de Zoe Barnes (imputable à Frank) et soutient Frank même après son décès car c'est ce dernier qui l'a sevré, aidé et embauché, quand Claire ne l'a jamais considéré.
    C'est là qu'intervient le ressentiment de Claire envers Frank. En effet, la nouvelle présidente n'a pas été visiblement très émue par la perte de son mari, allant même jusqu'à l'enterrer au mauvais endroit (avec le père de Frank, qu'il détestait), demander qu'on vire ses affaires rapidement de la Maison Blanche et libérer l'oiseau coincé dans le mur de la chambre et symbolisant la douleur (dont elle souhaite se débarrasser). Son absence de réaction dès qu'on lui parle de Frank et le doigt d'honneur final jouissif viennent parachever ce sentiment clair et net.
    - Sur la mort de Frank, la série choisit de jouer la carte du suspense. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée de faire durer cette révélation, sauf si il y a un twist énorme au bout, ce dont je doute. Quoi qu'il en soit, on sait que Frank est mort au lit, à côté de Claire, et que ça a eu lieu il y a 100 jours, soit vers la fin mars. La question qui préside alors, c'est pourquoi Claire évoque la possibilité que Frank ait été tué???
    - Sur les événements de l'épisode, la série se développe autour de 2 axes.
    Le premier est la différence entre Frank et Claire sur les méthodes employées. Les 2 sont impitoyables certes, mais Claire est plus subtile dans sa stratégie. Les flashbacks sur l'enfance de Claire (humiliée enfant par de jeunes garçons) expliquent l'origine de ce comportement (le manche de râteau par le trou, c'est très vicieux) sans pour autant être passionnants.
    Le second est bien évidemment le fait que Claire est ciblée de toute part. Alors qu'on est le 4 juillet, jour de fête nationale aux États-Unis, le pays est de plus en plus divisé et rejette sa présidente. Cela est illustrée par la tentative d'assassinat, la militaire mécontente, les menaces violentes des lettres, un vice-président ambigu et bien sûr les Sheperd. Sur ce dernier point, le scénario est habile pour nous faire croire que Bill est le plus appliqué à renverser Claire, alors que c'est en réalité Annette qui travaille dans l'ombre (avec son fils et une nouvelle journaliste) à ce dessein.
    - Enfin, en plein MeToo et avec un ancien acteur principal pris dans les mailles du filet, la série ne pouvait pas ignorer la question des femmes en politique. Dès lors, Claire se fait l'étendard de plus de parité en politique, essuie les menaces (impliquant sa chatte, référence à Donald Trump) et utilise souvent l'argument "m'auriez-vous dit cela si j'avais été un homme?".
    - Bonus: Robin Wright est parfaite dans le rôle titre (les apartés valent le détour), sa froideur se justifiant par son passé et son répondant par sa nécessité de s'imposer dans un univers masculin et hostile.


    Dans un climat très actuel (MeToo, place des femmes), House of Cards offre un retour globalement convaincant, où l'aspect magouilles prend quand même trop le pas sur la politique. Attention à ne pas faire trop durer le suspense autour de la mort de Frank. Robin Wright est excellente. 8/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

3 votes

Dernières News

Calendrier de l'avent SeriesAddict 2018 : Jour 24

par Charlotte Papet

Chaque jour, découvrez votre surprise seriesque dans votre calendrier de l'avent SeriesAddict ! Le jour 24 !

1 Commentaire(s)
Saturday Spoilers N.327 : The Walking Dead, American Gods, Riverdale

par Amelie Brillet

/!\ Ceux qui ne souhaitent pas être spoilé ne doivent pas lire la suite. Les spoilers sont explicites.

0 Commentaire(s)
plus de news

Séries similaires


plus de séries similaires

Revue de presse

  • "C'est au minimum un très bon début. Le modèle de distribution de House of Cards pourrait bien réinventer la façon dont on regarde la télévision, mais la série en elle-même a déjà l'air d'une grande."

    Alan Sepinwall/HitFix

  • "House of Cards n'est pas tout à fait originale, mais elle a réellement confiance en elle."

    James Poniewozik/Time


plus d'avis