ban[1282].jpg

736 addicts de cette série

Mr. Robot - S04E05 - 405 Method Not Allowed

  • Mr. Robot 04x05 : 405 Method Not Allowed- Seriesaddict
  • Titre VO : 405 Method Not Allowed
  • Titre VF : (N/A)
  • Saison : 4
  • Episode : 5
  • Réalisateur(s) :
  • Scenariste(s) :
  • Date de première diffusion : 03/11/2019
  • Audience : (N/A)

Synopsis de l'épisode

no xmas lolz for dom. darelliot gives a run-around. krista plays hookie. quiet pls, the show is on.

Casting de l'épisode

plus de casting

Avis sur l'épisode

  • Toff63
    Le 18/11/2019 à 11h53

    Un exercice de style au contenu haletant.

    SPOILER- Mr Robot sait manier l'art du contre-pied. En effet, après un épisode 4 peu rythmé et bavard (il s'agissait pour les protagonistes de se confier sur leurs états d'âme), Mr Robot offre ici tout l'inverse, à savoir un épisode ultra-dynamique, haletant et se basant sur un concept simple: aucun dialogue ne doit exister!!!
    C'est la phrase de Darlene à Elliot qui donne le ton: "On n'a pas besoin de parler, Dude". Et la suite de l'épisode donnera raison à Darlene, car la série parvient à en dire beaucoup sans que personne ne dise quoi que ce soit!!!
    Bien sûr, un tel concept peut être un peu casse-gueule mais la série sait bien utiliser les SMS notamment pour éviter toutes lignes de textes entre les protagonistes.

    Autre point important (et cette fois-ci plus habituel pour cette saison), le créateur Sam Esmail aime jouer avec l'ambiance de Noël et une sorte d'opposition entre un contexte de fête et de partage (parfois oppressant tant c'est à tous les coins de rue et qu'on ne peut y échapper; on retrouve là aussi une critique d'un capitalisme outrancier) et les actions bien peu catholiques d'Elliot et Darlene.
    Déjà, le fait que Darlene retrouve Elliot grâce à la fumée du van s'échappant des arbres fait très "Habemus Papam" (la musique religieuse en rajoute une couche), ensuite, Elliot croise dans le bus des gens déguisés en personnages de la crèche (faut-il y voir une allusion au fait qu'Elliot serait le petit Jésus qui délivrerait les Hommes du joug de Whiterose et Dark Army et qu'il se sacrifierait à la fin pour y parvenir???), et enfin, il y a le passage obligatoire par la patinoire de Noël.

    - Sur le contenu pur, Elliot et Darlene pénètrent au sein de Virtual Realty pour pirater les comptes de la banque de Chypre qui sert de façade aux activités de Dark Army, et tout l'épisode va jouir de l'opposition entre le côté préparé des 2 hackeurs et l'esprit de survie (et donc d'improvisation) qui sera nécessaire à la fin pour s'en sortir.

    Dans un premier temps, on admire la justesse du plan de Darlene et Elliot pour réussir (l'astuce pour rentrer, l'empreinte récupérée, l'imprimante 3D, la fausse identité de Darlene, etc..), avant que la sécu ne grille les 2 et qu'ils se retrouvent à devoir mettre en place un plan B en très peu de temps pour sortir du bâtiment.

    On notera alors que la référence à Die Hard 1 (que regarde le gardien de l'immeuble) est plus qu'appropriée, le jeu avec l'obscurité dans la salle des serveurs est prenant, et la réalisation tout en rotation dans les escaliers en triangle témoigne du côté complètement fou, haletant et urgent de la situation de Darlene et Elliot (qui tournent en rond sans savoir si la sortie est au bout du chemin).

    On passe dès lors sur une escapade absolument brillante dans Manhattan (Elliot fait diversion pour aider Darlene), lorsqu'Elliot fuit la police. Musiques tendues, plans larges habiles (montrant combien Elliot est petit et perdu dans le grand Manhattan), Elliot percuté par une voiture, le bus suivi par les flics, la difficile traversée de la patinoire, le saut final pour rejoindre la voiture de Darlene, tout est extrêmement captivant et m'a scotché à l'écran.
    Rami Malek parvient sans mal à retranscrire l'état de stress de son personnage (regards apeurés, souffle court) et cette fragilité suscite l'empathie et se concrétise de manière magnifique avec Elliot qui pose sa main sur celle de Darlene en guise de reconnaissance d'être venue le chercher/sauver. Pas besoin de longs discours, tout est dit avec ce geste, et c'est légitime que ce soit dans la difficulté que les 2 se rapprochent, et ça convient bien à l'esprit de Noël: l'épisode retombe donc pleinement sur ses pattes au niveau conceptuel.

    - Dans le reste de l'épisode, il faut souligner à quel point le silence sied parfaitement à tout le monde.

    Dom est incitée par Janice (par le biais de SMS) à se renseigner sur le van brûlé (elle pirate l'ordi d'une collègue pour ce faire) et à chercher Darlene et Elliot, démasqués par la caméra feu rouge qui les a pris en flagrant délit de fuite près du van.

    Price a droit à un petit jeu de piste énigmatique et taiseux pour obtenir le lieu de la réunion du groupe DEUS pour son remplacement en tant que PDG.

    Enfin, la psy d'Elliot est suivie en silence par une femme en veste rouge, avant que le dealer d'Elliot n'apparaisse pour lui parler, sonnant la fin du concept "Il faut qu'on parle" (c'est plus qu'évocateur) et le début des hostilités verbales multiples!!!


    Un exercice de style parfaitement maîtrisé et approprié. Cet épisode 5 est tout bonnement prenant du début à la fin, dans un registre bien différent du précédent. La série prouve encore ici qu'elle sait manier l'art du contre-pied et proposer plein de choses différentes et créatives à chaque épisode. 9.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

3 votes

Dernières News

Audiences séries US chaînes câblées : du 6 au 12 décembre 2019

par Charlotte Papet

Les audiences des séries des chaînes câblées du 6 au 12 décembre 2019.

0 Commentaire(s)
Audiences séries US chaînes câblées : du 22 au 28 novembre 2019

par Charlotte Papet

Les audiences des séries des chaînes câblées du 22 au 28 novembre 2019.

0 Commentaire(s)
plus de news

Séries similaires


plus de séries similaires

Dernières audiences