ban[1179].jpg

287 addicts de cette série

The Affair - S05E09 - Episode 9

  • The Affair 05x09 : Episode 9- Seriesaddict
  • Titre VO : Episode 9
  • Titre VF : (N/A)
  • Saison : 5
  • Episode : 9
  • Réalisateur(s) :
  • Scenariste(s) :
  • Date de première diffusion : 20/10/2019
  • Audience : (N/A)

Synopsis de l'épisode

Pas encore de synopsis.

Casting de l'épisode

plus de casting

Avis sur l'épisode

  • Toff63
    Le 05/11/2019 à 10h40

    Un épisode totalement axé sur les mouvements MeToo et BalanceTonPorc, avec 2 parties très inégales sur le sujet.

    SPOILER- La partie 1 est la plus réussie car elle montre la façon dont les accusations pesant sur Noah rejaillissent sur elle et sa famille.
    En effet, tout le monde regarde Helen fixement quand elle dépose ses enfants à l'école, Helen est virée avant d'avoir pu entamer son premier jour de travail, Trevor se bat à l'école contre ceux qui critiquent son père, Stacey est en larmes en lisant les articles monstrueux sur Noah, et Helen se retrouve dans la spirale (c'est le cas le dire, c'est le titre du bouquin de Noah) puisqu'elle est assimilée à un unique statut de vieille mère de l'ancien monde et que son communiqué est tronqué pour l'humilier à la TV.

    On notera que tout cela est grandement symbolisé par les feux qui frappent LA (quand Helen regarde les arbres brûler, elle se dit qu'il y a le feu dans sa vie) et le masque anti-fumée quand Helen part de chez Sasha avec les 2 enfants, les 3 ont un grand besoin de respirer au milieu d'un climat pollué par toutes ces accusations.
    Très bon point pour la série à ce niveau.

    Globalement, je dirais qu'on voit parfaitement ici la différence entre MeToo et BalanceTonPorc. MeToo est un mouvement pour que la parole des femmes se libère (sans citer de coupable, juste les faits) et les inciter à aller voir les autorités et changer les comportements de certains hommes, alors que BalanceTonPorc jette en pâture un homme, qui une fois son nom sous ce hashtag est immédiatement condamné par l'opinion publique, sans moyen de se défendre (On se retrouve alors avec un Noah coincé (soit il va au procès et c'est très long et douloureux quelque soit l'issue, soit il s'excuse et s'en est fini de son livre)) et de faire valoir la présomption d'innocence qui lui est due (illustré par le fait que tout le monde demande à Noah de s'excuser, signe que personne n'envisage son innocence ou un jugement plus nuancé des faits).
    Et paradoxalement, un mouvement qui se veut pour les femmes finit par impacter négativement certaines d'entre elles (comme Helen ici, ou Stacey).

    Si on revient aux faits, Helen livre une analyse assez intéressante sur son mari Noah. Elle ne le croit pas coupable (toutefois, elle sentait venir les ennuis, puisqu'elle a eu l'intuition que Noah lui mentait et elle a cherché à se renseigner sur le net à propos de l'article Vanity Fair sur Noah) mais stigmatise les choix de ce dernier qui ont pu conduire à des quiproquos ou aboutir à des situations tendancieuses, comme coucher avec une femme dont il est le supérieur hiérarchique, ou laisser entrer Eden dans sa chambre alors qu'il était bourré.
    Helen a sans aucun doute raison, Noah n'est pas un prédateur sexuel à la Weinstein mais il a un comportement à risques et il peine à s'en rendre compte ou à l'assumer.

    Vis-à-vis du script purement fictionnel, The Affair décide de rester dans l'idée de la rédemption pour Noah. Lui qui félicite Helen pour son rôle de mère (c'est la troisième fois cette saison après Trevor et Whitney, elle a enfin la reconnaissance qu'elle mérite) veut que son livre sorte pour renflouer les caisses et aider sa famille (on a compris que c'était nécessaire lors de l'épisode où il ne peut payer une robe de mariée à Whitney).
    Et cette affaire de harcèlement présumé est l'oeuvre de Sasha en personne. Le gars, encore plus pourri que Noah, a livré Eden (C'est Helen qui a dit à Sasha que Eden avait couché avec Noah) à la journaliste de Vanity Fair afin de pouvoir enlever Noah du film adapté du livre de ce dernier. Sasha confirme qu'il s'approprie complètement l'oeuvre de Noah, comme vu précédemment dans la saison (quand il écarte Noah du script ou dit qu'il s'est reconnu dans le livre Spirale).
    Au-delà, il faut je pense y voir l'illustration que tout ne se résume pas à un duel entre hommes en femmes dans la vie, mais de manière générale entre les puissants et les faibles.

    - La seconde partie, axée sur Whitney, est nettement plus inégale que la première et par moments à côté de la plaque.

    Pourtant, ça commençait pas mal, avec Whitney rendant visite à Furkat peu de temps après avoir appris les accusations sur Noah et découvrant que Furkat est un salaud avec les femmes. En effet, le gars clashe Noah mais traite certains de ses modèles de "pas futées" et les jette comme du poisson pourri. Il y a aussi eu la séquence sexuelle matée dans un épisode précédent, où Whitney était utilisée (sans le savoir auparavant) pour appâter un grand artiste. Pire encore, Furkat suggère que Whitney devrait se taire si elle veut pouvoir gérer une expo importante de ce même grand artiste...
    Après cela, Whitney se sent très mal à l'aise, allant jusqu'à couvrir son décolleté lorsqu'elle va à l'aéroport en covoiturage avec d'autres hommes. Là-bas, elle croisera Audrey Nelson, l'une des accusatrices de Noah, et lui parlera dans l'avion.

    C'est là que l'épisode part complètement en vrille, Whitney gobant les énormités d'Audrey alors que celle-ci est très loin du mouvement MeToo et s'est plutôt engagé dans un duel contre tous les hommes blancs qui sont forcément (selon elle) des porcs dominateurs qui abusent tous de leur pouvoir pour faire ce qu'ils veulent des femmes et ruiner leurs vies.
    Autant dire que la nuance n'est clairement pas de mise, Audrey avoue clairement avoir voulu coucher avec Noah par attrait pour le pouvoir et être vexée qu'il ait refusé, et elle reconnaît qu'elle était une piètre écrivaine à l'époque mais n'a pas apprécié que Noah le lui dise. Bref, Audrey avoue limpidement que Noah est innocent des accusations qu'elle profère mais qu'il doit payer pour tous les hommes qui font du mal aux femmes.

    Ce type de jugement de la part d'Audrey serait acceptable (certaines soi-disant féministes tiennent aussi ce discours, croyant que le féminisme est le penchant féminin du machisme...) si Whitney le contestait avec virulence au lieu d'y adhérer (Furkat lui sert de prétexte pour le faire) et de finir par clasher Noah à la fin à propos de l'épisode du jacuzzi qui n'a rien d'un harcèlement vu que Noah ignorait que sa fille était là et que Whitney embrassait une femme à la vue de tous. Si voir 2 lesbiennes s'embrasser sous votre nez est du harcèlement ou un comportement de prédateur, on n'a pas fini de foutre des mecs en prison...

    Qui plus est, Whitney ferait mieux de balayer devant sa porte. Au lieu de critiquer Helen qui est au soutien de Noah, elle devrait prendre conscience que son jugement sur les hommes est bien peu louable, elle qui se met à penser que son fiancé Colin veut l'épouser juste pour avoir une Green Card alors qu'il veut une Green Card pour pouvoir rester avec elle et lui a peint un magnifique tableau la représentant.
    Aussi, Whitney voit dans le désir de Colin d'avoir des nouvelles d'elle quand elle part longtemps une sorte d'emprise masculine. Ridicule, il est normal qu'un mec ait envie de savoir si sa fiancée va bien, et vice-versa d'ailleurs!!!


    Un épisode sur le harcèlement sexuel qui démarre très bien (grâce à Helen) mais offre 20 dernières minutes de grand n'importe quoi sur Whitney. The Affair passe, d'une partie à l'autre, d'un jugement nuancé à un truc qui s'apparente à un travestissement de MeToo et à un machisme au féminin. Dommage!!! 6.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

2 votes

Dernières News

Calendrier séries US France : Novembre 2019

par Charlotte Papet

Découvrez le calendrier français concernant les séries américaines pour le mois de novembre 2019.

1 Commentaire(s)
Agenda séries de la semaine : Atypical, See, His Dark Materials...

par Charlotte Papet

Quel est le programme série de la semaine ?

2 Commentaire(s)
plus de news

Séries similaires


plus de séries similaires

Dernières audiences