ban[1577].jpg

391 addicts de cette série

The Handmaid’s Tale - S03E13 - Mayday

  • The Handmaid’s Tale 03x13 : Mayday- Seriesaddict
  • Titre VO : Mayday
  • Titre VF : (N/A)
  • Saison : 3
  • Episode : 13
  • Réalisateur(s) :
  • Scenariste(s) :
  • Date de première diffusion : 14/08/2019
  • Audience : (N/A)

Synopsis de l'épisode

Pas encore de synopsis.

Casting de l'épisode

plus de casting

Avis sur l'épisode

  • Toff63
    Le 10/09/2019 à 11h02

    Un final à forte puissance émotionnelle.

    SPOILER- Plus que jamais, ce qui nourrit cet épisode est la prise de pouvoir affirmée des soumises de Gilead.

    Dès le démarrage de l'épisode, on nous montre la cruauté de Gilead lors de la constitution du régime et la capture de June. Traitée comme du bétail, June n'a pas oublié le "sans pitié" des soldats de Gilead et compte bien rendre désormais coup pour coup.
    On a déjà vu ce que cela donnait sur June dans les précédents épisodes (le sacrifice d'Eleanor, la mort d'Ofmatthew, etc...) mais ce n'est rien à côté d'ici, où June est tellement déterminée à ce que rien n'empêche l'exécution de son plan qu'elle manque de tuer une Martha (celle qui change d'avis et veut repartir chez sa maitresse) et la petite fille qu'elle a amenée (et qui ne se souvient même plus du monde avant Gilead).
    Il fallait bien cette séquence extrêmement tendue pour que June équilibre ses actes, en sachant se montrer ferme et dure avec certains personnages (Joseph, lâche et faible (mais avec des éclairs de lucidité et des aspirations à la rédemption quand il fait la lecture aux enfants); Sierra, qui doit s'affirmer) sans pour autant tuer des innocents.
    Au passage, la série n'a jamais été autant féministe que dans cet épisode, la prise de pouvoir définitive de June sur Joseph étant l'apogée de cela (la critique des hommes qui veulent tout commander est évidente et légitime), après avoir notamment vu Sierra prendre les choses en main, Beth aller au bout du projet en dépit de sa peur initialeet la petite fille vouloir de la liberté promise par June (scène très touchante). Toutefois, le féminisme s'illustre aussi de manière plus intellectuelle lorsqu'on voit le degré de préparation de June, allant même jusqu'à graisser le petit portail pour éviter qu'il fasse du bruit pendant la nuit.

    Concernant l'exécution du plan, on peut trouver étrange que la maison de Lawrence ne soit pas ciblée automatiquement. Il faut croire que la Martha capturée par le régime a refusé de dénoncer June, un point à la limite du crédible quand on connaît les tortures de Gilead et la faiblesse de la Martha. On peut penser que la série a voulu ici témoigner encore du féminisme, avec cette Martha qui a probablement pris conscience de son erreur (ne pas être restée chez June) et accepté d'être exécutée au lieu de détruire le plan de June et mettre ainsi en danger la petite fille dont elle s'est longtemps occupé. Il aurait été alors pertinent de montrer cela à l'écran, dommage!!!

    Cela dit, la fuite anticipée de June et des enfants vers l'avion (en pleine nuit et à travers la forêt) était une grande réussite de tension et d'émotions, qui n'est pas sans rappeler les actions de tous ces gens qui ont éloigné ou caché des juifs du régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.
    Le sacrifice combiné des Marthas pour distraire les gardes de Gilead (les jets de pierres), June blessée en occupant un garde (qu'elle tuera bien qu'il coopère, preuve de l'absence de pitié de June, évoquée suite au début de l'épisode), Moira qui accueille les enfants au Canada (avec Emily et Luke), la petite Rebecca qui retrouve son vrai papa, Luke qui comprend qu'Hannah et June ne sont pas dans l'avion... autant de moments très forts qui font l'attrait du dernier tiers de l'épisode.

    Mon gros bémol viendrait de la toute dernière séquence où June, encore vivante, est transportée en plein jour par les 6 Servantes. Je m'étonne que personne à Gilead n'ait trouvé June avant ces Servantes mais ce qui m'a le plus dérangé, c'est le visuel de la scène, qui donne plus l'impression que June est sur des roulettes plutôt qu'elle soit vraiment portée.
    Cela ne doit pas occulter pour autant le message de June en sauveuse des opprimés de Gilead. Il est plus spécifiquement intéressant de noter que June se sert de la religion pour justifier ses actes contre un régime basé sur la même religion, incarnation ici de ce qui fait la constitution de tous les extrémismes modernes: l'utilisation de la religion à sa propre sauce.

    - Dans le reste de l'épisode, alors que Serena gagne un peu plus de liberté au fil du temps (le badge pour sortir seule, afin par exemple de choisir un appartement), elle se retrouve arrêtée suite au témoignage de Fred. La vengeance est un plat qui se mange froid!!!
    Si j'apprécie l'idée que Serena soit aussi inquiétée que Fred, j'avoue ne pas être emballé à l'idée de revoir ces 2 protagonistes en saison 4, maintenant qu'ils sont très éloignés du quotidien de June et Gilead.


    Quelques maladresses narratives mais un contenu à la puissance émotionnelle évidente et fortement teinté de féminisme. 8.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

5 votes

Dernières News

Top 15 des séries à la meilleure bande-son de la décennie

par Charlotte Papet

Quelles sont, selon nous, les 15 séries à la meilleure bande-son de la décennie ?

1 Commentaire(s)
Top 20 des meilleures séries de la décennie

par Charlotte Papet

Quelles sont, selon nous, les 20 meilleures séries de la décénnie ?

8 Commentaire(s)
plus de news

Séries similaires


plus de séries similaires