Critiques

Seriesaddict.fr  par | 12

Game of Thrones - 2x2 : The Night Lands

Résumé

Alors que Theon Greyjoy vient chercher l'aide de son père, et que Cersei et Tyrion se disputent le pouvoir à la capitale, la prise de la mer devient un enjeux vital pour la guerre à venir.

2x2 : The Night Lands © 2012 - HBO

Je tiens à signaler avant d’entamer la critique de ce deuxième épisode, que je n’ai pas lu les livres et qu’il se peut que quelques erreurs se glissent dans mes critiques. Je compte sur les fans purs et durs pour me les signaler !

La saison dernière de Game of Thrones nous avait vraiment gâté en termes de diversité de personnages et d’environnements, et cette deuxième saison semble commencer sous les mêmes très bons auspices. Ce second épisode nous fait notamment découvrir les îles de Fer, ou règnent la famille Greyjoy. Partie extrêmement intéressante d’une part car elle permet de développer un peu plus le personnage de Theon (Alfie Allen), son faux courage, et finalement sa couardise, ses relations avec son père et sa famille (la rencontre avec sa sœur – autre exemple à deux doigts de l’inceste – est assez marquante), mais également permet de développer quelque peu ce monde gris et maritime, dont l’alliance ne va pas aller aussi facilement que cela aux Stark. Vers qui vont se tourner les Greyjoy, ce peuple maritime ? Car la mer est un élément clé de ce début de saison : les différents aspirants au trône ont besoin de navires pour prendre King’s Landing, cela peut se faire par les Greyjoy, mais cela peut se faire également aussi par les pirates, dont on voit le rôle poindre dans la discussion avec Davos, l’homme de main de Stannis.

Stannis justement. Le personnage est lui aussi plus creusé dans cet épisode. Stannis (Stephen Dillane) est celui qui peut le plus légitimement prétendre au trône : frère d’un roi décédé n’ayant pas eu d’enfant légitime, il doit y accéder. Pourtant, l’ambiance n’a rien de royale. L’action de Melissandre sur le royaume de Stannis est conséquente et visible : tout est sombre, triste, et autour de Stannis tournent donc Davos, qui lui fait garder les pieds sur terre, et Melissandre, qui au contraire le fait sombrer toujours plus dans une forme de mysticisme. Je trouve le trio particulièrement intéressant, porté par trois très bons acteurs, et je pense que cette intrigue sera une partie primordiale et passionnante de cette saison.

Du coté de la capitale, les choses commencent à bouger un peu. Aux alentours, nous retrouvons – avec un très grand plaisir – Arya (toujours parfaitement interprétée par Maisie Williams) et Gendry, le dernier bavard de Robert Baratheon encore en vie, en route vers le mur.
Mais c’est surtout le jeu entre Tyrion (Peter Dinklage) et Cersei (quelle expressivité dans les sourcils de Lena Headey) qui prend toute sa place : véritable guerre froide entre ces deux grands esprits, ces deux grands stratèges, dont les dialogues et les joutes verbales sont particulièrement savoureuses. Mais Jeoffrey reste tout de même présent, et à moins d’être pris en main par Tyrion, il semble être parti pour continuer ses folies. Comme je le disais pour ma critique du premier épisode, Tyrion est véritablement devenu le personnage central de la série, et, contrairement à Ned Stark qui était trop naïf, ou en tout cas trop noble pour pratiquer les intrigues de la cour, il comprend très vite les jeux de cour et ne va pas se laisser prendre à revers : la preuve avec cette scène géniale du « remplacement » du chef de la garde : tu as trahi la précédente main du roi, je suis à présent main du roi, donc je ne peux pas avoir confiance en toi, donc je t’emprisonne. Raisonnement génial et profondément malin, qui prouve bien qu’il ne va pas attendre d’être acculé pour placer ses pions et réagir. Cette partie à la capitale augure donc aussi du très bon, des plans machiavéliques à foison et des traitrises à revendre.

Pour terminer, parlons du Nord et d’au delà du mur. Juste quelques mots pour quelques scènes mais des scènes, et notamment la scène finale, qui nous amène de nouveaux éléments. On se doutait qu’il y aurait des problèmes avec les filles/femmes de Craster, et que la question des garçons allait se poser à un moment ou un autre. La scène de fin nous montre justement Craster apportant l’un de ses multiples enfants mâles en offrande aux Autres (décidément, les environnements de séries sont peuplés « d’autres »). Quelques minutes qui nous projettent vers l’épisode 3 que j’attends, et vous aussi j’en suis sur, avec grande impatience.

7.5/10

Bilan

De nouveaux environnements, des personnages que l’on découvre, d’autres que l’on retrouve, un casting toujours au top et une écriture toujours aussi fine, ce début de saison 2 est digne du coup de poing que nous avait mis la première. Les Inrockuptibles avaient trouvé la série lourde et pesante, je pense au contraire que ce début de saison confirme que nous tenons une très grande série, dans son ambition et dans sa qualité.

12 Commentaires

  • un whisky ?
    Le 11/04/2012 à 10h43

    *le dernier bavard de Robert Baratheon encore en vie = Batard*

    pas mal l'image, a deux doigts de l'inceste ;-)

  • PingouinSnow
    Le 11/04/2012 à 12h02

    La mise en place se poursuit sereinement avec la même force tranquille. Si le premier épisode accélérait (trop soudainement?) le rythme du livre, celui-ci ralentit le tempo et c'est tant mieux!
    Je pense que la tension va aller crescendo et c'est tant mieux, qu'il garde donc le budget de la saison pour au moins une bataille rangée!!
    Pour ma part mes intrigues préférées sont celles derrières le mur et l'épopée de Daenerys qui est parallèle à l'histoire mais qui n'est pas oubliée! Donc de ce côté là l'équilibre entre toutes les intrigues est bien respecté ce qui donne un dynamisme unique à la série si on regarde le genre auquel elle appartient (on la compare souvent à un seigneur des anneaux (bien que la magie prends une part importante bien plus tard) qui a une intrigue plutôt binaire entre la quête de la destruction de l'anneaux et celles du groupe de la communauté).
    Un petit 8 pour ma part (j'avais mis 9 au premier et cher Fabien on voit que le pilote était un tout petit ton au dessus)

  • Pascal
    Le 11/04/2012 à 12h03

    C'est vrai que l'inceste ou du moins les allusions à l'inceste sont très présentes dans la série , finalement seuls les Stark ne sont pas concernés...
    Excellent épisode pour ma part , par contre étant en train de lire La Bataille des Rois je suis surpris par le déroulement de l'histoire , est-ce que quelqu'un sait combien de livres sont concernés pour cette saison 2 ?

  • Rooney
    Le 11/04/2012 à 12h19

    Game of Throne est d'une certaine façon une mythologie. Or dans la mythologie, l'inceste et l'infanticide ont une place importante (cf mythologie grecque/romaine, Oedipe qui épouse sa mère etc..).
    Je suis entièrement d'accord sur l'importance que prend Tyrion. C'est un personnage unique: il est détesté par sa famille (fin de saison 1 son père l'avait envoyé à la guerre en espérant qu'il meure, et dans cet épisode sa soeur lui reproche la mort de leur mère) mais Tyrion est aussi détesté par tout le monde car c'est un Lannister. Et dans cet épisode, on le voit plus humain que stratège lorsqu'il demande à son nouveau chef de la garde s'il tuerait un nourisson s'il lui ordonnait.

  • Zhurong
    Le 11/04/2012 à 15h08

    Encore un excellent épisode d'une série qui, à n'en pas douter, fera date.
    Par contre j'ai failli rendre mon 4 heures en lisant la référence aux propos des Inrockuptibles, ce torchon pour bobos dont la rédaction ne comprend décidément rien à rien et ne s'affiche que dans la pose et un intellectualisme de pacotille (ils doivent danser aux Bains-Douches avec BHL ceux-là).

  • PingouinStannis
    Le 11/04/2012 à 21h57

    . Tu as du remarquer qu'en France si le succès est au rendez vous auprès du public alors les critiques se font une joie de descendre un oeuvre. Cela permet à nos grands penseurs de Télérama, les Inrocks et consorts de nous rappeler sans cesse leur immense culture et leurs références inépuisables. Or quand on jette un oeil sur les oeuvres auxquelles ils se réfèrent (souvent un film d'avant guerre ou un drame afgan sur un orphelin de guerre qui joue avec des cailloux dans un champ de pavot le tout sous-titré en hongrois) on s'ennuie souvent beaucoup car ils ont perdu le but premier de tout oeuvre qui est de divertir (si on s'instruit tant mieux et c'est souvent le cas quand c'est très bien fait).
    Cela est du à un mépris général d'une certaine culture qui est taxée trop rapidement de geek.
    Fais donc comme moi et délaisse cette presse pour d'autres qui ont su allier références pointues et humour! (et pour notre part n'adoptons pas l'attitude inverse en dénigrant les oeuvres d'auteurs ou d'art et d'essai, je dis juste que Games of Throne est à bien des égards également une série d'auteur!)

  • PingouinStannis
    Le 11/04/2012 à 22h04

    je me suis trompé c'était une réponse

  • Zhurong
    Le 11/04/2012 à 23h05

    Cher Pinguin, je suis bien d'accord avec toi et bien entendu les inrocks et consorts ne font pas partie de mes lectures. Il y a bien trop de bonnes choses à découvrir pour pouvoir se permettre de perdre son temps de la sorte !

  • Cw
    Le 12/04/2012 à 19h08

    Effectivement c'était un bon épisode mais ce n'est pas le meilleur. J'attends un peu plus de surprise par la suite... :)

  • Rabouta
    Le 17/04/2012 à 10h38

    Plus je regarde cette série plus j ai envie d arreter

  • Raboula
    Le 18/04/2012 à 14h10

    c'est vrai quoi, z'avez pas l'impression que les scènes sont toutes construite de la même façon ? tradition vs ironie, pouvoir vs malice etc...

  • Misaé
    Le 23/04/2012 à 00h44

    . Je suis tout à fait d'accord! Cette condescendance française est d'autant plus douteuse et insupportable que nous -Français- n'avons pas (encore) fait nos preuves en ce qui concerne les séries tv.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

189 votes

Contenu relatif

Game of Thrones
Note de la série :
9.4/10