Critiques

Seriesaddict.fr  par | 20

Awkward. - Bilan saison 1

Bilan saison 1 © 2011 - MTV

Le 28 juin prochain Awkward. revient pour une saison deux sur la chaîne musicalement adolescente. L’occasion de revenir sur la première saison de cette très drôle, et bien plus intelligente qui n’y paraît, série.

Lorsque Jenna Hamilton reçoit une mystérieuse lettre malveillante, s’en suit un accident, que tout le monde prend pour une tentative de suicide, la vie de l’ado passe du statut d’invisible à celui de centre d’attention de tout le lycée. Attention d’autant plus amplifiée par un bras gauche totalement plâtré.

Ce qui en fait sa force, c’est tout d’abord son casting, bien meilleur que dans la quasi totalité des productions d’une autre chaîne pour adolescents qui commence par C et finie par W. Ici nous retrouvons d’ailleurs Ashley Rickards dans le rôle-titre, que certains (moi y compris) avaient pu découvrir dans le rôle de l’adolescente à problèmes, recueillie par Brooke, dans One Tree Hill. Ici, elle est irrésistible, à grand renfort de mimiques faciales en tout genre, et des modulations de sa voix rocailleuse des plus adorables. Elle porte la série sur ses épaules et s’en sort comme un chef. Impossible de ne pas être du côté de cette outcast d’héroïne.

Mais les autres acteurs ne sont pas en reste. À commencer par le garçon, populaire en puissance, qui habite toutes les pensées de la demoiselle : Matty, interprété par Beau Mirchoff, qui porte définitivement bien son nom. On comprend Jenna, mais aussi les responsables du casting. Mais le jeune ne fait pas qu’être charmant. Il est aussi très doué dans l’art de jouer le stupide, fan de ses aisselles. Mais finalement, au fil des épisodes, il s’avère ne pas être si stupide que ça et on se surprend même à s’attacher progressivement au personnage. Si seulement il n’avait pas honte de se montrer à découvert avec l’héroïne, avant qu’il ne soit trop tard.

Dans le reste des populaires, on retrouve l’autre « potentiel » love interest de Jenna, aka Jake, aka meilleur ami de Matty. Ce qui amène évidemment son lot de quiproquos dans lesquels, l’héroïne ne sort jamais vraiment indemne. Pour notre plus grand plaisir de divertissement.
Et pour finir le tour du groupe des « cools », côté féminin et donc évidemment chearleader, nous avons Sadie la peste en puissance secrètement amoureuse  de Matty, qui voit Jenna en horreur et comme une perpétuelle menace dès le pilot. Son « You welcome », qu’elle ajoute à chaque fois après avoir mis dans l’embarras la pauvre fausse suicidaire est absolument légendaire.
Enfin, nous avons la blonde/cheerleader n°2/petite amie de Jake/ultra croyante/meilleure amie de Sadie/stupide Lissa.

S’ajoute à cela les deux meilleures amies de l’héroïne : Tamara et Ming, très drôles dans leurs extrêmes, surtout la première. La deuxième, avec ses couvre-chefs animaliers est divertissante rien qu’en apparaissant à l’écran. Elle est écrasée par les traditions de sa famille chinoise, ce qui fait qu’elle est souvent moins présente dans les pérégrinations de l’héroïne. Dommage, car elle peut être de très bons conseils. De plus, cela met trop l’accent sur l’amitié entre Jenna/Tamara et l’amour de cette dernière pour un l’irritant Ricky Schwartz. Alors qu’il y aurait tellement plus à raconter sur la petite chinoise qui se montre beaucoup moins irritante et superficielle que la rouquine.

Le reste du casting se compose des adultes supposés qui ont définitivement oubliés de grandir et certains sont même (littéralement) restés bloqués au lycée. À l’image de la conseillère Valerie (Desli Lydic, absolument tordante), aux goûts vestimentaires improbables (sérieusement, cette ceinture…), que Jenna se retrouve obligé de rencontré périodiquement depuis son « petit accident ». Chacun de leurs échanges sont drôles à souhait et la séance se fini invariablement avec le rapport de force inversé, au point que l’on se demande qui a vraiment besoin de ces séances. Sans parler du fait que Madame Marks est, semble-t-il, dotée d’une incroyable faculté pour se faire manipuler par ses élèves que ce soit de façon intelligente et subtile par Jenna ou plus machiavélique par Sadie, dans l’espoir de gagner leur amitié.

Ensuite, nous avons les parents qui ont eu leur enfant alors qu’ils n’étaient qu’adolescents, et agissent en conséquence comme tel. À commencer par la mère Hamilton, interprété de main de maître par Nikki Deloach, qui nous montre au, passage combien elle peu être drôle. Elle essaye plus d’être une copine qu’une mère, absolument irrationnelle, de mauvais conseils (pousse sa fille à envisager une opération mammaire, fourni l’alcool pour une soirée, etc…), irresponsable sur les bords et plus au fait des derniers potins que sa fille. Un parfait exemple maternel en bref.
Le un peu trop sexy papa (Kevin Hamilton) relève un peu le niveau de l’éducation, mais n’est néanmoins jamais en reste pour faire des conneries avec sa femme. Comme cette scène de fumage de pétard dans la voiture après avoir déposé leur fille à une fête.

L’autre force de la série, c’est sa qualité d’écriture qui aborde avec humour différents thèmes inhérents à l’adolescente, certes parfois vus et revus que sont le suicide, les problèmes de poids, le besoin de se sentir intégrer, d’avoir des amis, d’être populaire, etc… Mais ici ils sont abordés avec humour et dérision ce qui leur donne une certaine fraîcheur.

La seule chose qui pourrait rebuter certains, c’est l’utilisation de la voix-off qui nous permet de connaître les opinions de Jenna sur sa propre personne mais aussi et surtout sur les gens qui l’entourent avec ce petit côté grinçant des plus savoureux. Cela ajoute au charme de l’héroïne.

Comme fil rouge de la saison, cette dernière se réfère ponctuellement à la fameuse lettre anonyme qu’elle a reçue dans le pilot, et qui lui sert en quelque sorte de modus operandi pour sa nouvelle vie sous les projecteurs. Durant les douze épisodes, nous cherchons avec elle à savoir qui en est le fameux auteur,  et ce jusqu’au season final. Shoking. Pour reprendre les mots de Sadie : « you have to be cruel to be kind ».

Enfin, l’authenticité de la série fait mouche. Les héros ne sont pas habillés et maquillés comme s’ils étaient sur le point de monter sur un podium, et ce dès le réveil. Oui Elena de TVD, c’est à toi que je m’adresse. À toi, et à tous les autres protagonistes des programmes made in CW. Pour ajouter à leur réalisme, les héros jurent comme dans la vrai vie. A l’exception près que MTV ajoute à chaque fois un gros BIP par dessus. Mais c’est l’intention qui compte dirons nous.

Petit plus, le fait que la série soit diffusée sur une chaîne musicale : pas besoin de chercher le titre de la chanson que vous entendez et adorez. Lisez directement en bas de l’écran, vous aurez presque toujours la réponse à la question qui brûle vos lèvres.

Avec une première saison de 12 épisodes de 20 minutes, il sera plus que facile pour vous de rattraper votre retard et ainsi enchaîner avec la suite dans quelques jours.


You have to be cruel to be kind.
You’re welcome.

8.5/10

Bilan

Une série pour ados made in MTV, beaucoup moins sotte que les apparences, ou que la chaîne le laissaient présager. Les acteurs sont tous très bons dans leur rôle et l’écriture très drôle. La parfaite solution pour passer 20 minutes des plus divertissantes.

20 Commentaires

  • Saxalto
    Le 25/06/2012 à 21h07

    Thank you, un bilan qui sonne comme un "previoulsy" pour moi, qui ait du bien, m'ayant donné envie de revoir la saison 1 :) Bonne surprise de l'été dernier cette série !!

  • Charlène
    Le 25/06/2012 à 21h28

    Bonne critique. Je dois dire que c'est LA surprise de l'année 2011. Je compare cette série à une friandise. Elle est savoureuse mais se mange trop vite, on en redemande toujours plus. Le format court est le plus efficace. Bonne observation par ailleurs, tu as raison, les gens "dans la vraie vie" jurent, bafouillent et parlent la bouche pleine. Marlon Brando disait ça dans un de ses ouvrages sur la technique de jeu d'acteur, un livre non consulté par l'ensemble des directeurs de casting de la CW et leurs acteurs vedette. Je parle de Chace Crawford et tous les autres

  • Sandrine
    Le 25/06/2012 à 21h34

    C'était totalement l'objectif de ce bilan, donner l'envie de se plonger ou replonger dans la série. Contente de voir que je ne suis pas la seule à l'apprécier. Définitivement l'une des bonnes surprises de l'année dernière. J'ai repris beaucoup de plaisir à revisionner les épisodes pour faire ce bilan. :) J'avais dans l'idée de faire aussi une NEWS - 5 Bonnes Raisons de regarder pour enfoncer encore plus le clou. Mais cela va dépendre de mon emploi du temps.

  • Comeni
    Le 25/06/2012 à 23h36

    Tu devrais définitivement faire une News, cette série la mérite amplement ;)
    Excellente critique en tout cas !
    A quand la prochaine ? :)

  • robin
    Le 26/06/2012 à 00h50

    Coup de coeur de mon dernier été, j'attend avec impatience le 28 juin! Excellente critique en tout cas :)

  • pooka
    Le 26/06/2012 à 09h08

    egalement tout à fait d'accord avec la critique; la 1ere saison fut régal; j'esoère autant de la seconde!

  • Zhurong
    Le 26/06/2012 à 11h36

    Merci pour cet article qui m'a donné envie de découvrir la série, même si c'est à des kilomètres de ce que je regarde habituellement. J'ai maté le premier épisode et je l'ai trouvé plaisant, étonnant même pour ce type de production (la "scène de sexe", pas très politiquement correcte !). L'humour ne me fera certainement pas rire aux éclats, mais c'est suffisamment frais pour devenir un petit "guilty pleasure" en attendant le retour des mastodontes (Breaking Bad en tête).

  • CW
    Le 26/06/2012 à 16h29

    Je trouve la critique très juste, et puis elle permet de faire un rappel avant le début de la saison 2 hihi . Par contre, je voudrais dire qu'il y a une forme persécution pour la chaîne CW et c'est dommage (et je ne dis pas ca car mon pseudo c'est CW ^^).

  • CW
    Le 26/06/2012 à 16h45

    Par contre, ce n'est pas Sadie, mais la mère de Ashley Rickards puisque la scène final #SPOILER# : elle trouve le même papier, chez elle dans un tiroir, que celui où est écrit le message.

  • Sandrine
    Le 27/06/2012 à 00h32

    @CW, mais je ne dis pas du tout que c'est elle l'auteur. je reprends sa citation favorite parce que la véritable auteur aime l'héroïne. et c'est supposément pour son bien qu'elle lui a écrit la lettre.

  • CW
    Le 27/06/2012 à 13h33

    ah ok ^^ je suis désolé alors j'ai mal compris.

  • Sandrine
    Le 27/06/2012 à 15h00

    no soucis CW. tu m'avais mis le doute. j'ai relu le passage pour m'assurer que je n'avais pas fait d'erreur. :)

  • horoscope
    Le 27/06/2012 à 16h57

    Plus qu'une journée à attendre :-) Moi j'ai adoré la saison 1, j'espère que la deuxième sera du même niveau, mais je ne me fais pas trop de soucis ;-)

  • F.R.i.E.N.D.S
    Le 28/06/2012 à 21h09

    J'ai eu un coup de coeur pour cette série dès le premier épisode, la saison 1 était super l'histoire est à la fois simple et originale. Et c'est vrai que le naturel des personnages est un des points forts de cette série ils sont tous selon moi très attachant même Sadie ^^

  • Mel
    Le 11/07/2012 à 03h05

    Coup de coeur également pour moi! J'attends avec impatience les aventures de Jenna chaque semaine. Merci pour cette excellente critique, ça m'a donné envie de revoir la saison 1.

  • Lily
    Le 18/07/2012 à 22h53

    Merci pour la news - 5 bonnes raisons de..., j'ai regardé la saison 1 d'un trait !
    J'aime moyen les teen show mais là le ton m'a plu :)
    Bon allez, je retourne commencer la 2 !

  • Raboula
    Le 21/07/2012 à 20h49

    tiens je vais me laisser tenter,je suis en pleine filmographie d'Ellen Page ( Juno, Bliss ), pourquoi ne pas essayer cette série, si la réalisation est honnête

  • Haby
    Le 26/07/2012 à 15h44

    Balance ton avis Raboula !
    J'ai aimé un épisode de la saison 1 ou ses parents sont dans le van à fumer des pets avec du Naughty By Nature en fond... sinon c'est pas un chef d'oeuvre mais ça se laisse largement regarder en été!

  • Thomas
    Le 04/08/2012 à 22h18

    J'avais un énorme a priori (machin pour ado, MTV, quiproquo initial) : grâce à la critique, j'ai regardé et suis devenu accro. Retard rattrapé, je suis à jour dans la saison 2 et c'est toujours aussi drôle. MERCIIIII !!!! En revanche, je pense que la VF doit ravager la série, vu qu'elle s'attache pas mal à des jeux de mots et à la vitalité de l'anglais américain... VO ou VOST only.

  • zoe
    Le 22/08/2012 à 00h24

    Je ne peux dire qu'une chose : ta critique est exactement mon opinion, dans tous les points. L'idée de base de la série (à savoir : raconter les problèmes des ados) a été vue et revue de nombreuses fois, mais quand tu vois "Awkward", c'est juste magique. Je ne me souviens pas de la moitié des choses qui m'ont fait rire : tout ce dont je me rappelle, c'est que j'ai passé un moment merveilleux devant mon écran et que je veux savoir la suite !
    Et, comme dit un peu plus haut : en VO ou VOST seulement. Les voix font partie de la série.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Contenu relatif

Awkward.
Note de la série :
9.1/10