Critiques

Seriesaddict.fr  par | 8

Nashville - 1x1 : Pilot

Résumé

Les producteurs de la chanteuse country légendaire Rayna James la mettent au pied du mur. Soit elle se joint à la tournée de Juliette Barnes, la jeune/ sexy/nouvelle sensation de la country, soit c’est la porte.

1x1 : Pilot © 2012 - ABC

Les deux têtes d’affiches sont la raison première pour laquelle on s’intéresse à ce show : Hayden Panettiere dont tous les fans de Heroes se souviennent encore de la jeune Claire Bennet qui guérissait d’absolument tout. Et surtout Connie Briton que tout fan de Friday Night Lights idolâtrait dans son rôle de seconde moitié du coach Taylor. C’est ici avec une joie immense que l’on retrouve son accent texan et ses chers « Y'all » (contraction de « you » et « all »). Mais le problème c’est qu’il faut faire son deuil, à commencer par sa relation de couple avec son mari, incarné par Eric Close, qui n’a rien à voir avec celle pleine de connivence qu’elle incarnait avec Kyle Chandler. C’est bien simple, dans la regretté série footballistique ils incarnaient un couple normal, parfait dans ses imperfections, qui affrontait tout au quotidien ensemble et pour qui la tromperie et l’adultère n’ont jamais été à l’ordre du jour. Ce qui est suffisamment une rareté pour le signaler.

Et ce n’est certainement pas avec ce ce rôle de chanteuse country qui fait sa tournée avec son ex, clairement toujours amoureux d’elle, à ses côtés que cela va changer. Au moins on accordera au mari, de n’être pas dupe à ce sujet-là. En tous les cas, rien à redire sur leur jeux, que ce soit celui de Eric Close (qui a pris un petit coup de vieux depuis FBI : portés disparus) ou celui de Connie Briton qui rayonne dans chacune de ses scènes, comme toujours.

Mais Hayden Panettiere n’est pas en reste non plus. Elle tient remarquablement bien tête face à son aîné et leur face à face futurs s’annoncent explosifs. Elle est également celle qui montre un jeu des plus diversifiés dans ce pilot entre la $@£%#€ d’arriviste, qui a clairement réussi à mener sa voix « auto-tune » jusqu’ici en couchant avec le maximum de personnes influentes, et la fille brisé d’une camé toujours en manque.

Une autre raison pour laquelle je voulais découvrir ce show c’est la présence au casting de deux petite nouvelles : Lennon & Maisy Stella, respectivement âgées de 12 et 8 ans. Elles ont créé un buzz avec leurs vidéos YouTube. Leur reprise de Call Your Girlfriend par Robyn/Erato, faisant des percutions à base de boîtes vides de margarine, a été vue près de 9 millions de fois, soit bien au delà de celles des originaux. Mais néanmoins j’ai été quelque peu déçu par leur jeu d’actrices loin d’atteindre les sommets de celui d’interprètes. En tous les cas, c’est un très malin coup de pub de la part des producteurs pour étendre l’auditoire de la série.

Bien sûr, pour apprécier la série il faut aimer la musique country vue que l’on en consomme à toutes les sauces durant ce pilot. Quoique, vue que tout ce pot-pourri musical ressemble bien plus à une quelconque soupe pop qu’à de la country. Comme le personnage de Rayna le souligne si bien en faisant état du niveau vocal de sa jeune concurrente Juliette. Pour le Texas et ses habitants, il suffit d’aller au-delà de l’image préconçue que l’on en a, principalement à cause des images de fervents républicains vus aux infos lors des élections américaines. Encore une chose que Friday Night Lights a su apporter. Pas si sûr que Nashville fera néanmoins du si bon travail.

Cette série semble néanmoins être une excellente immersion dans le milieu musical et ses travers. Venant ainsi s’ajouter à Glee et Smash dans le panel musical audiovisuel. Mais ce n’est pas le seul abordé. En effet, avec la famille de Rayna James et plus particulièrement le paternel qui règne de main de fer autant sur sa famille que sur la ville et ses fidèles sujets, nous découvrons une intrigue plus politique. Le personnage de Briton a beau avoir coupé les ponts avec son père, on comprend bien vite qu’ils ne vont pas arrêter de se croiser et de s’affronter. Visiblement beaucoup de secrets restent à dévoiler comme notamment la naissance de la carrière musicale de la chanteuse. Et l’on peut être certain que son mari va se faire complètement manipuler par Lamar Wyatt (interprété d’une main de fer par Powers Boothe qui est brillant de charisme), ou devenir progressivement comme lui. Ce qui n’est pas forcément mieux.

Mais l’ultime reproche à ce pilot reste le côté soapesque de ses intrigues que l’on voit un peu trop venir à l’avance. Amour passé ou contrarié, amoureux secret, future star de la chanson, manipulation politique, pots-de-vin, trahison, coucheries promotionnelles, etc… Au point où l’on pourrait faire un parallèle avec une autre série qui se passe dans ce fameux état américain : Dallas. Je sais, c’est assez méchant, mais le procédé revient au même. Et c’est dommage vu la qualité d’interprétation de certains membres du casting. Le scénario n’est pas mauvais et les idées sont là. Il ne manquerait pas grand chose pour en faire quelque chose de très bon à l’image des dialogues aux petits oignons de The Good Wife par exemple.


“Why do people keep pretending she’s good? Sounds like feral cats to me.”

6/10

Bilan

Un pilot intéressant si vous arrivez à passer au-delà du côté soapesque de la narration avec des rebondissements que l’on voit venir à deux mille lieux.

8 Commentaires

  • Ced
    Le 17/10/2012 à 12h27

    Je pense que tu es un peu dure sur ta note, c'est un très bon pilote selon moi car il pose bien les intrigues et les personnages et les actrices joue déjà leur rôle à merveille, et je ne pense pas qu'on puisse comparer le couple Britton/Close avec le mythic couple Taylor.
    Quand à la chanson qui clos l'épisode est magnifique et laisse présager que du bon dans ce secteur.

  • Sandrine
    Le 17/10/2012 à 15h26

    Je sais que je suis dure avec ma note mais j'ai vraiment eu trop de mal avec le côté soap des intrigues et c'est pour ça. Sinon je ne remet pas en cause le jeu d'acteurs. Je suis d'accord avec toi.
    Et pour ce qui est de la comparaison avec le couple Taylor, oui c'est incomparable, tellement ce couple était parfait. C'est pour ça que je ne pouvais pas NE PAS en parler. Il faut que je fasse mon deuil de ça c'est tout. ;)

  • Fitz
    Le 17/10/2012 à 17h15

    J'ai bien aimé même si je pense que le coté soap aura raison de ma bonne volonté et que je n'irait pas au delas du 2.. cela dit, je rejoins Sandrine et je n'ai pas pu arreter de penser a la gueule du coach Taylor en train d'imaginer SA femme avec le fadasse gars interprété par Eric Close..

  • greuko
    Le 17/10/2012 à 18h59

    Oué et même que en couple avec Michael J.Fox c'était encore mille fois mieux :p
    Plus sérieusement, j'ai trouvé le 6/10 un peu sévère.
    En fait j'adore le côté soap :)

  • hector
    Le 18/10/2012 à 17h16

    Pour mémoire, Nashville se trouve dans le Tennessee & non pas dans le Texas.
    il n'y a qu'un bon millier de Km de différence, soit la distance entre Dunkerque & Perpignan les 2 extrémités Nord & Sud de notre métropole.

  • SDK
    Le 21/10/2012 à 10h07

    C'est vrai, le 6 et dure mais le 7 serait trop...
    En résumé, oui je pense regarder cette série à mes temps perdu, ça occupe, non je ne serai pas un extra fan à vouloir absolument voir la suite...

  • Sandrine
    Le 21/10/2012 à 22h27

    Tout à fait raison Hector. Grave erreur de ma part. J'ai vraiment penser trop fort à FNL.

  • Serial Bloggeur
    Le 10/12/2012 à 00h31

    C'est un peu étrange de qualifier une série de "soapesque", quand ce genre répond à des critères de production et de format très particulier. C'est une série-feuilleton plus qu'un "soap". Pour le reste, c'est plus une série effectivement sur les travers de l'industrie musicale, et la country n'est qu'un prétexte, et on peut donc en faire facilement abstraction même sans y être familié!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

35 votes

Contenu relatif

Nashville
Note de la série :
8.8/10