Critiques

Seriesaddict.fr  par | 9

Fringe - 5x5 : An Origin Story

Résumé

Après la mort d'Hetta, chacun tente de gérer son deuil alors que les Observeurs reçoivent du matriel du futur.

5x5 : An Origin Story © 2012 - Fox

La fin du dernier épisode avait laissé les personnages frappés par la mort surprise d’Henrietta. Pour la seconde fois de leur vie, Peter et Olivia (mais aussi Walter) perdaient leur enfant. Cet évènement se devait d’être le déclencheur de la saison, l’accélérateur qui permettrait enfin aux personnages que nous connaissons de ne plus être simples spectateurs et suiveur d’Hetta et de la Résistance mais de s’impliquer réellement dans la lutte contre les Observeurs. Ce cinquième épisode est donc là pour nous montrer comment les différents personnages vont gérer ce nouveau deuil.

L’histoire est simple. Les Observeurs attendent plusieurs chargements venus du futur pour réguler l’air de notre monde. Peter et Walter voient donc dans ces chargements arrivés au travers de portails temporels un bon moyen de porter un coup décisif aux observeurs, en transformant ces portails en trous noirs. Pour ce faire, Peter interroge un Observeur que la Résistance a réussi à faire prisonnier.

J’ai aimé cet épisode, malgré les grosses ficelles inhérentes à la courte durée de la saison, malgré le budget limité, malgré quelques facilités. Je l’ai aimé car j’ai été touché par le traitement du deuil et notamment celui de Walter et d’Olivia, et par la rage qui brule à présent en Peter et l’entraine sur un chemin on ne peut plus dangereux. Avant de m’attarder sur ces trois personnages, une nouvelle fois il faut souligner la qualité de ces trois acteurs. J’ai maintes fois tressé les lauriers de John Noble et Anna Torv qui m’ont mis les larmes aux yeux dans cet épisode. Leur face à face, lorsque Walter tend la cassette à Olivia est une des plus belles scènes de la série. Les deux acteurs sont justes, ils n’en font jamais trop, c’est un régal que de les voir jouer. J’ai plus rarement mis en avant le jeu de Joshua Jackson, mais il faut avouer que son incarnation d’un père privé de sa fille, la rage qui l’habite nous sautent à la figure avec une force à laquelle, je trouve, il ne nous avait pas habitué. Et la scène de fin est tout bonnement glaçante.

Olivia est donc anéantie, elle qui lors de la première disparition d’Hetta s’était jetée corps et âme dans la Résistance ne semble plus avoir aucune force, elle ne semble plus avoir l’envie. Apres tout, beaucoup de malheurs lui sont tombés dessus depuis cinq saisons et on peut comprendre tout simplement qu’elle en ai marre, que la seule chose qu’elle veuille soit d’être avec Peter et d’avoir peur de le perdre, lui aussi encore une fois. La scène dans laquelle elle regarde la cassette nous laisse sans voie tant l’actrice est magnifique dans sa peine, elle nous laisse sans voie aussi dans l’opposition que l’on ressent presque irrémédiable entre Olivia qui affronte son deuil et Peter qui cherche à l’oublier derrière la vengeance.

Car les deux personnages s’éloignent indéniablement l’un de l’autre et la transformation de Peter ne va pas arranger les choses à mon sens. Son échec à lire l’Observeur prisonnier est la goute d’eau qui fait déborder le vase. Bien qu’il soit d’une autre dimension, Peter est bien le fils de Walter tant les deux hommes partagent un hybris, un orgueil démesuré. Peter pensait pouvoir lire notre ami chauve, mais celui ci l’a mené en bateau comme un enfant, le poussant alors dans une rage extrême. Peter ne peux plus faire demi-tour et s’insère la puce, génératrice du pouvoir des Observeurs. La concordance finale entre la scène de la cassette du coté d’Olivia dans laquelle elle accepte la perte de sa fille et la mise en place de la puce qui montre que Peter est lui très loin de l’avoir acceptée est je le répète assez bouleversante. Le « I love you » d’Olivia vient du cœur, il est sincère ; celui de Peter semble être une réponse automatique.

Ce qui est assez bouleversant également dans cet épisode c’est le personnage de Walter. Fringe a toujours reposé sur ce trio et les a tour à tour mis en avant. L’évolution de Walter tout au long de la série l’amène, dans cette cinquième saison et plus encore dans ce cinquième épisode à faire le lien entre Peter et Olivia. Il sait que Peter peut faire quelque chose de dangereux, quelque chose de mal car il est déjà lui-même passé par là, il a déjà perdu un enfant et son orgueil a provoqué la guerre entre les deux univers et la déliquescence de l’autre monde. L’insertion de la puce des Observeurs est clairement l’écho de l’enlèvement de Peter et cela aura je pense des conséquences tout aussi dramatiques. En revanche, il a appris de ses erreurs, et peut être là pour Olivia, presque comme un père pour justement l’aider à gérer ce deuil. Évidemment, John Noble est extraordinaire comme toujours.

8.5/10

Bilan

Un très bel épisode, plus lent que les précédents, qui prend le temps de pointer les réactions diverses suite à la mort d’Hetta. Tous les acteurs sont au top, et l’acte final de Peter risque d’entrainer de graves conséquences.

9 Commentaires

  • Stella
    Le 10/11/2012 à 18h19

    10/10 oui, rien que pour la fin! Ah cette fin...!!! ;)

  • Pascal
    Le 10/11/2012 à 19h16

    Un excellent épisode , dans la lignée du précèdent et qui vraiment décoller l'intrigue !!
    Mention spéciale en effet à Joshua Jackson qui je trouve est très souvent et injustement mis à l'écart concernant les éloges reçues par les critiques ou les fans.

  • fafa95i
    Le 10/11/2012 à 22h54

    Excellent épisode dans la continuité de précédents, en effet Joshua Jackson est souvent injustement oublié quand on parle de la qualité du cast (John Noble &Ana Torv). Mais c'est un formidable acteur que je suis depuis Dawson.

  • Jalias
    Le 10/11/2012 à 23h29

    Je rejoins les avis (sur l'épisode et la critique).
    Pour Joshua Jackson, je trouve surtout que contrairement à Olivia et Walter, les scénaristes ont "moins pris de risques" avec Peter et l'ont un peu trop souvent laissé dans le même registre (son stoicisme insupportable en saison 4 alors que toute la ligne temporelle était modifiée!). Donc d'autant plus ravi de le voir enfin jouer un "craquage émotionnel"

    Par contre, dans la critique, c'est "sans voix" et non "sans voie" ;-)

  • Kate
    Le 11/11/2012 à 09h47

    J'adhère totalement à cette critique: le cast nous a fait partager encore de bien beaux moments... Je n'arrive plus à en décrocher mais j'ai depuis quelques épisodes cette sensation bizarre d'être dans un train qui ne s'arrêtera plus avant le terminus: ça me serre le coeur d'aller vers le final de la série et pourtant je suis coincée dans ce train ;-)

  • Fabien
    Le 11/11/2012 à 11h25

    Pour la faute sur voix, étourderie et oublie de relecture au réveil de la sieste ! Je m'en excuse !

  • Ced
    Le 16/11/2012 à 14h07

    Excellente épisode et un énorme Joshua Jackson !!!
    Vite la suite !!!!!!!!!!!!

  • Thomas
    Le 21/11/2012 à 00h16

    Pourquoi Anna Torv n'est-elle jamais nominée dans les "awards" divers et variés ?!

  • Pit
    Le 31/12/2012 à 23h35

    @thomas parce que le jeu des acteurs est catastrophique.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

34 votes

Contenu relatif