Critiques

Seriesaddict.fr  par | 6

The Good Wife - 4x9 : A Defense of Marriage

Résumé

Alors que leur client homosexuel souffre de son orientation, Alicia et Diane acceptent l'aide d'un brillant avocat, défenseur de la communauté gay.

4x9 : A Defense of Marriage © 2012 - CBS Corporation

On le sait, les scénaristes de The Good Wife ont pris l’habitude de choisir des sujets controversés et assez tendus pour leurs intrigues. L’épisode de cette semaine de déroge pas à la règle, et une fois de plus, la série tape en plein dans le mille, en posant les bonnes questions.

Si l’affaire est relativement simpliste, elle s’envenime très vite et montre finalement tout ce qu’on aime dans le programme. L’épisode commence avec une banale affaire de fraude fiscale, mettant en cause le PDG et le Directeur Financier, accusés de façon commune au départ. Seul problème pour Diane et Alicia, l’avocat du grand patron a choisi une stratégie des plus immorales pour empêcher son client de purger une peine : mettre l’homosexualité du Directeur Financier sur la table, et prouver que son mariage n’est pas recevable aux yeux de la Loi, ce qui permettra une écoute illimitée des appels téléphoniques de ce dernier avec son compagnon. Autant dire que ce procès commence fort, et met très vite les pieds dans le plat. Pour parvenir à sauveur leur client, visiblement innocent, le cabinet va accepter l’aide d’un éminent avocat, pourfendeur des droits homosexuels et particulièrement engagé contre les injustices faites à la communauté gay. Bruce McGill, tout droit venu de Rizzoli&Isles, est particulièrement convaincant dans son rôle d’avocat autoritaire et aveuglé par ses combats pourtant légitimes. Il va finalement tout tenter pour faire perdre le client, son injustice pouvant devenir un cas de jurisprudence pour la Cour Suprême. Toute en ambivalence, l’épisode pose les pours et les contres, mais montre surtout les failles du système fédéral américain et de ses lois parfois bien compliquées et à l’application douteuse. Sans choquer, l’affaire arrive à poser toutes les problématiques liées au sujet, à émouvoir parfois, sans aucun parti-pris. Excellent.
Il faut dire que les personnages liés ou non à l’affaire sont tout aussi passionnants, et chaque comédien montre tour à tour l’étendue de son talent. Le frère d’Alicia le premier (Dallas Roberts), toujours le bienvenu dans la série, qui tombe forcément au meilleur moment puisqu’il se mêle du procès sur lequel travaille sa sœur. Toujours aussi sympathique au demeurant, le personnage apporte à chaque apparition un vent de fraîcheur sur le visage de notre héroïne, et les deux semblent de plus en plus proches, au point de se révéler le moindre secret.

Et puisqu’on parle de la famille, une autre surprise nous est offerte cette semaine, avec la venue ô combien tonitruante de la mère d’Alicia. C’est Stockard Channing qui a été choisie pour le rôle, et il faut avouer qu’elle se montre particulièrement comique. Son personnage est une véritable énergumène. Extravertie et surtout assez coquine, Veronica arrive à l’improviste chez sa fille et au cabinet, mais semble plaire à tout le monde : Will est charmé, tout comme Cary et surtout David Lee, qui se montre hilarant en compagnie de la matriarche dévergondée. Leur conversation est un amas de discussions graveleuses et de blagues en dessous de la ceinture, et on adore. L’épisode a une tournure beaucoup plus légère que les précédents, sans déstabiliser pour autant.

L’arrivée de Veronica est également un moyen pour les scénaristes d’explorer un peu plus le passé d’Alicia,  et peut-être d’expliquer en partie ses hésitations et ses choix. On comprend, à travers une conversation intimiste et très réussie, que la mère n’a pas souvent été là pour sa fille, et que sa vanité l’a souvent poussée à la délaisser au profit d’hommes aisés. Bien qu’assez prévisible, ce choix scénaristique donne encore plus d’ampleur au personnage central de la série. D’ailleurs, quel régal de voir se réaliser sous nos yeux un dîner avec Alicia, Peter, les deux mères respectives, ainsi que les enfants, où l’ambiance est plus tendue que jamais. Les sous-entendus fusent, les remarques blessantes aussi, et chacune des deux génitrices apporte son grain de sel dans un couple déjà bien compliqué. Pourtant, une remarque en particulier va particulièrement émouvoir Alicia : lorsque sa mère ose lui conseiller de quitter Peter, car il ne la rend selon elle pas heureuse, c’est le coup de grâce. Alicia est devenue, on ne le dira jamais assez, une femme forte et indépendante, qui assume avant tout ses choix amoureux. Même si elle laisse transparaître une certaine émotion en repensant à son couple et ses échecs, impossible de regretter. Alicia aime Peter, et l’aimera certainement toujours, quoi qu’il arrive. La scène finale, surprenante à souhait, est à ce titre une vraie marque de ce changement de cap, et d’un certain retour à la fidélité, la confiance. Les deux ne forment qu’un, que ce soit dans un lit ou dans la vie.

Enfin, on notera, avec un certain regret, que les scénaristes ont clairement oublié une partie importante de la série : Cary Argos. On quittait le jeune homme tabassé sous la pluie la semaine dernière, avec surprise il faut le dire, et cette semaine, rien d’autre qu’un petit cocard sur l’œil gauche. Hormis un dialogue tendu et assez menaçant entre le brillant avocat et le commanditaire de son agression, à savoir le mari de Kalinda, l’épisode montre une amnésie agaçante pour cette intrigue, aussi intéressante qu’elle eut pu être. On espère une correction pour l’épisode suivant.

En bref, toute en légèreté, et sans jamais se perdre, The Good Wife pose les bonnes questions sur le mariage gay, et explore toujours plus ses personnages. Une réussite, malheureusement entachée par une faiblesse scénaristique assez déroutante concernant Cary.

8/10

Bilan

Malgré une amnésie concernant l'agression de Cary, l'épisode se montre excellent, grâce à un ton libéré et l’apparition réussie de la mère d'Alicia.

6 Commentaires

  • Sandrine
    Le 05/12/2012 à 00h05

    Avec cet épisode, TGW nous montre encore une fois l'étendue de son talent pour faire réfléchir le spectateur sur les sujets qui fâchent et inciter à la réflexion. J'adore!!!! C'est d'autant plus d'actualité alors que de nouveaux états américains ont votés en faveur du mariage gay aux dernières élections. Intéressant de voir que la loi, la sécurité sociale, les impôts, etc... se doivent d'en faire de même.
    Par contre pour ce qui est de Cary, oui le traitement est encore une fois décevant. Ce personnage n'a jamais été suffisamment bien traité à mon goût, et ce depuis le début du show. Par contre pour ce qui est du tabassage de ce dernier, ce n'est pas "commandité" comme tu le dis Lucas, par le mari de Kalinda, vue que c'est lui-même qui s'attaque à l'avocat.

  • Pascal
    Le 05/12/2012 à 14h59

    Bon épisode mais en deçà du précédent.
    Très déçu du traitement de l'intrigue Cary / Nick : la scène au début de l'épisode était plutôt bien foutue mais rien d'autre après...
    Espérons vraiment qu'il y ait des suites.
    Un 7 pour moi.

  • tati
    Le 05/12/2012 à 18h10

    Je sais que je vais me repeter mais j'aime de plus en plus cette série. et la mère d'alicia est trop drôle j'adore. et comme vosu aussi jaimerais bien voir plus souvent certains personnages secondaires comme carry, mais aussi david Lee que j'adore et que je trouve on ne voit pas assez.

  • tati
    Le 05/12/2012 à 18h11

    Je sais que je vais me repeter mais j'aime de plus en plus cette série. et la mère d'alicia est trop drôle j'adore. et comme vosu aussi jaimerais bien voir plus souvent certains personnages secondaires comme carry, mais aussi david Lee que j'adore et que je trouve on ne voit pas assez.

  • Lucas Schwager
    Le 05/12/2012 à 22h13

    Tu sais tati, pour dire que The Good Wife est une excellente série, on peut y passer des jours ! ^^
    Et effectivement Sandrine, c'est bien Nick qui tabasse ce pauvre Cary, une petite erreur de ma part !

  • mae
    Le 11/12/2012 à 20h25

    Très bonne analyse, cette série me plait de plus en plus , les problèmes sont abordé de façon toujours intelligentes et les acteurs sont fabuleux , j'aime beaucoup le frère d'Alicia . Mais un doute concernant l'affaire Alicia/Peter , je pense plutôt qu'Alicia est retourner vers lui car après ce que lui à dit sa mère , elle ne voulait pas devenir comme elle en divorçant , et allant vers un autre homme (Will) même si cela lui permettrait d'être heureuse , et a préférais aller vers Peter pour prouver à sa mère qu'elle à tord et qu'elle n'est pas comme elle

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

16 votes

Contenu relatif

The Good Wife
Note de la série :
9.1/10