Critiques

Seriesaddict.fr  par | 4

Community - 4x4 : Alternative History of the German Invasion

Résumé

Le groupe retrouve sur sa route les étudiants allemands qui leur "volent" leur salle d'études, avant de comprendre que le tyran n'est pas forcément le plus évident.

4x4 : Alternative History of the German Invasion © 2013 - NBC

Mine de rien les nouveaux showrunners de Community sont en train de réussir leur pari de ne pas trahir l'esprit du show insufflé par Dan Harmon tout en allant de l'avant. Nouvelle preuve dans cet épisode avec le retour de vieux "ennemis" du groupe d'études.

Community s'attaque à la grande histoire avec cette storyline qui voir revenir les étudiants allemands dans un remake de l'invasion allemande de l'Europe pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le tout est servi avec des métaphores propre à l'essence du show dans un délire comme seule cette série peut en créer.

Après leur échec d'accéder au cours de l'histoire de la crème glacée (petit clin d'oeil en début d'épisode d'ailleurs), le groupe d'étude suit un cours d'histoire "normal". Enfin pas tout à fait quand le prof est joué par Malcom McDowell et qu'il martèle que l'histoire est de toute façon écrite par les vainqueurs. D'autant plus que dans le même cours, c'est le groupe d'étudiants allemands qui fait son retour. Véritable caricature de l'imagerie allemande moderne (arrivée sur du beatbox de Kraftwerk, survêtement Adidas et accent ridicule), ces étudiants sont là pour une seule chose : se venger de l'humiliation qui leur a été faite. Et ils ne font pas les choses à moitié en s'appropriant la salle d'étude.

Une fois ce postulat mis en place, on se retrouve devant une véritable bataille rangée aux allures de guerre psychologique qui va voir les allemands réussir systématiquement à s'approprier la salle d'étude en ayant un coup d'avance à chaque fois. Ce qui oblige le groupe à squatter des salles insalubres dans une succession de scènes tournant en horreur et en drame une chaise cassée ou un néon vacillant. Du grand art.

Mais là où l'intrigue prend tout son intérêt, c'est dans la manière qu'ont leurs ennemis allemands de récupérer la salle d'étude. En effet, ils n'ont qu'à simplement en faire la demande au bureau de réservation des salles. C'est là l'idée intelligente et sous jacente derrière toute la storyline. Car finalement qui sont les véritables brutes, les véritables tortionnaires de l'université ? Les Allemands jouent le rôle de déclencheur dans la prise de conscience collective du groupe : ils sont les véritables méchants.

Les flashbacks successifs qui suivent cette révélation usent d'ailleurs à merveille des auto références du show en amenant le spectateur à comprendre l'attitude de dictature qu'a instauré le groupe au reste de l'université durant des années. On oscille entre la nostalgie en repensant à l'épisode du crayon ou à celui de Donjon et Dragon mais en même temps on ne peut que plaindre les autres qui ont du subir tout ça. Le tout reste amené subtilement avec comme point d'orgue cette phrase magnifique de sens, forcément attribuée à Annie : "Nous sommes toujours l'Allemand de quelqu'un d'autre". Parfait.

Bien sûr, au final tout se finit parfaitement avec la résolution du problème allemand (la fête à la saucisse ou comment rejouer sur un autre stéréotype) et la prise de conscience du groupe qui fera tout pour changer. L'important, au-delà de tout l'épisode, c'est que les scénaristes nous proposent un épisode commun à tous les personnages, et non pas une trame commune que chacun vivrait indépendamment.

En dehors de ça, l'épisode est bien sûr marqué par le grand retour de Chang alias Kevin, le malheureux atteint de Changnesia (forcément). C'est l'occasion de le voir interagir avec le Doyen, sûrement un des duo au plus gros potentiel comique. La seule erreur peut-être, c'est d'en avoir fait une intrigue annexe avec trop peu de temps à l'écran pour réellement créer un intérêt. On attend donc voir plus pour être pleinement satisfait.

8.5/10

Bilan

Encore un très bon épisode qui exploite toujours aussi bien les références au show et extérieurs pour arriver à un déferlement de bonnes idées. Seul bémol, le retour de Chang, encore un peu timide.

4 Commentaires

  • EMPL
    Le 13/03/2013 à 12h02

    J'ai trouve que c'etait tout simplement le pire episode de la serie.
    Les americains avec leur accents allemands bidons, deja que le premier episode avec eux etait pas fameux... celui la etait encore pire.

  • isis
    Le 13/03/2013 à 23h12

    Je suis du même avis que EMPL et pourtant je suis une grande fan de Community. Je n'ai pas accroché à l'intrigue allemande, ça ne m'a pas fait rire. Et Chang me manque. C'est un retout plus que timide, il est inexistant. 1ière déception depuis la reprise.

  • isis
    Le 13/03/2013 à 23h12

    Au lieu de retout, comprenez retour. Erreur de frappe. Désolée.

  • Ouioui
    Le 14/03/2013 à 10h24

    Oui c'est un des épisodes où ils (les showrunners ??,) vont au plus facile, au bout du compte la série a tendance à s'éclater en de multiples spin off, Troy & Abed, Chang, Le Dean etc, caractéres si forts qu'ils finissent par nuire à l'unité du show et risque de le vider de sa substance de base : Community. Put Yourself together.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

20 votes

Contenu relatif

Community
Note de la série :
8.8/10