Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Dark Blue - 1x1 : Pilot

Résumé

After an undercover FBI agent's body is dumped on the side of the road, all eyes turn toward Dean Bendis, an undercover LAPD officer currently embedded with the gang believed to be responsible for the FBI agent's murder. Dean's boss, Carter Shaw, is determined to bring the gang leader down while also ensuring that Dean has not turned and switched loyalties. Carter sends in Ty Curtis, who must leave his life as a newlywed to return to the seedy underbelly of the criminal world and get Dean out. Meanwhile, Carter recruits and trains the latest member of his team, Jaimie Allen, a patrol cop who has successfully fabricated her entire past.

1x1 : Pilot © 2009 NBC Universal Inc

Dark Blue, c’est l’histoire de flics infiltrés, bourrus au grand cœur, réunis autour du ténébreux Carter Shaw (Dylan McDermott).

En d’autres termes, ne vous attendez pas à une quelconque originalité, mais à un pur produit, formaté juste comme il faut, générateur d’enquêtes, de musique à suspens lourdes, et à des litres de bons sentiments, dispersés ça et là par une équipe de fortes têtes.

D’entrée de jeu, on nous donne le ton, avec une scène de torture orchestrée par des hommes cruels. La série nous prévient, grâce à sa musique d’ambiance beaucoup trop présente et au froncement de sourcil de ses acteurs, quand des personnages armés de mauvaises intentions entrent en scène. C’est vrai qu’il est parfois difficile de reconnaitre les personnages dans un pilot. C’est sans doute pour cela que les créateurs de Dark Blue sortent les gros moyens pour aider leurs téléspectateurs. Alors d’accord, on sait qui sont les gens qu’on n’aimerait pas croiser dans une ruelle tard le soir, mais le procédé est juste rébarbatif.

Pour ce qui est de l’intrigue en elle-même, rien de consistant. Tout sert, ici, à mettre en place la psychologie des personnages, qui recoupe celle des séries et films du genre. Bien sûr, Carter travaille trop pour ne pas être submergé de tristesse à cause de la mort de sa femme, même pas besoin de nous le préciser. D’autres ont des problèmes d’identités, de fidélité, ou sont d’anciens délinquants. Mais, la chose la plus évidente dans tout ça, c’est qu’ils continuent à faire leur métier pour réparer le monde. Et ça, c’est beau.
On peut comprendre, dans ce genre de série, que l’identité des personnages soit développée aussi grossièrement. On ne cherche pas à faire original. Le plus important, c’est de poser des bases, que l’on approfondira quand les scènes d’actions ne suffiront plus à combler le vide.

Les scènes d’actions sont d’ailleurs très imposantes. Grosses voitures, fusillades, explosions. Les méchants passent un temps considérable à entretenir leurs armes, pour nous donner un aperçu de ce qui nous attend.

Dark Blue n’est qu’une série parmi tant d’autres, qui n’a pas pour vocation d’essayer de faire les choses bien, d’innover, et surtout pas de changer les choses. Elle cible un public déjà conquis par la pléiade d’autres séries du genre. Ce pilot est probablement à l’image de ce que sera la série, à savoir des histoires simples, des personnages faussement sombres et compliqués, beaucoup d’action et de musique d’ambiance. Le tout, dans son genre, n’est pas foncièrement mauvais, ce n’est juste pas nécessaire.

0/10

Bilan

Ce pilot est probablement à l’image de ce que sera la série, à savoir des histoires simples, des personnages faussement sombres et compliqués, beaucoup d’action et de musique d’ambiance. Le tout, dans son genre, n’est pas foncièrement mauvais, ce n’est juste pas nécessaire.

2 Commentaires

  • Charlotte
    Le 18/07/2009 à 12h24

    Moué, vraiment pas super comme série. A mon avis, elle ne va pas passer le cap de la première saison.

  • Toff
    Le 16/11/2009 à 15h44

    J'approuve totalement ta critique. Pour résumer cette série, je dirai: "Super dans la forme, inutile dans le fond". En clair, cette série sort les gros bras, les gros flingues, l'atmosphère sombre, un peu de drogue, des personnages stéréotypés etc... mais dans des intrigues sans nouveauté. On sent bien la patte de Bruckheimer à la production car les acteurs sont très bons et la réalisation est excellente mais Dark Blue n'est qu'une histoire ultra-classique enrobé dans un exercice de style affuté. Seul l'emballage compte, ce qu'il y a à l'intérieur n'a que bien peu d'intérêt.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

2 votes

Contenu relatif

Dark Blue
Note de la série :
7.1/10