Critiques

Seriesaddict.fr  par | 7

Glee - 4x17 : Guilty Pleasures

Résumé

A McKinley, avec l'absence de Will, les ND décident d'organiser une semaine spéciale « plaisirs coupables », et autant dire que cela réserve bien des surprises... Parallèlement, à New York, le secret de Brody est révélé à Rachel et cette dernière se retrouve désemparée...

4x17 : Guilty Pleasures © 2013 - Fox

Après "Feud" la semaine dernière, Glee continue de nous proposer des épisodes toujours aussi bons. Avec l'absence de Finn et de Will pour cause de grippe – passons sur cette facilité scénaristique – mais aussi de Joe et de Sugar – probablement partis en voyage en Transylvanie depuis bien longtemps, – les New Directions décident d'organiser une semaine spéciale « plaisirs coupables ». Le but : faire avouer à chacun ses petits secrets en musique et toujours dans la bonne humeur. Et ô merci, cela fonctionne, malgré toutefois, et c'est notable, quelques scènes que j'ai trouvé lourdes et vraiment jetables. Explications.

Côté McKinley donc, nous apprenons à l'ouverture de ce 4x17 que le plaisir coupable de Sam n'est autre que les sculptures de macaronis. Soit. C'est ainsi que va se continuer l'une des intrigues qu'on dirait les plus improbables de cette saison et qui avait fuit l'écran depuis le 4x12 : le crush de Blaine pour Sam. Tous deux nous interpréteront avec le Glee Club une reprise rythmée et colorée de Wake Me Up Before You Go-Go, sur laquelle les techniciens semblent s'être surpassés cette semaine : montage et chorégraphie, on adore. La storyline en question prendra suite sous le solo peu entrainant de Copacabana de Sam mais aussi sur la bonne prestation – et en live – de Against All Odds par Blaine : toutes deux souffrant d'une mise en scène pauvre, et c'est regrettable. Mais ce qui clochera le plus dans cette intrigue, hormis les monologues sur Barry Manilow et Phil Collins (scènes à jeter n°1 et 2), sera la réaction de Blaine – foutez-le dehors par pitié – à Sam : en effet, ce dernier dédie cette chanson au sculpteur de macaronis et ira jusqu'à lui avouer son amour au détour d'une sérénade pathétique que je n'arrive tout simplement pas à digérer, principalement pour Kurt.

Depuis leur séparation, il n'y en a eu que pour l'ex-Warbler, qui a pu au travers de chansons comme Hopelessly Devoted To You exprimer sa souffrance alors que ce crétin avait trompé Kurt, et maintenant celui-ci tombe amoureux de Sam et lui dit que c'est le crush de sa vie ?! « Non mais allô quoi ? », comme dirait une certaine Nabila. Je crois bien que ça exprime ce que je ressens sur le couple Klaine et leurs moniteurs adjacents : presque tout est raté depuis le 4x4, excepté peut-être la présence d'Adam, qui aurait pu s'avérer une bonne alternative, mais Glee a semblerait-il bien du mal à s'occuper de ses personnages célibataires...

A New York, après une scène de classe avec Kurt que l'on attendait depuis longtemps – à croire qu'il n'avait jamais cours à la NYADA – ce dernier avouera son penchant pour les coussins câlins. Mais ce qui attirera le plus notre attention cette semaine, sera l'issue de la relation Brody-Rachel. Si certains trouvent que le personnage de Brody a été détruit par les scénaristes, ce ne sera pas mon cas, et je ne suis pas fan de Finchel pour autant. J'aime tout simplement Rachel quand elle est seule, et qu'elle arrive à faire de grandes choses, d'autant plus qu'elle a le soutien incomparable de Kurt et de Santana – oui, cette dernière emménage définitivement avec nos New-Yorkais, et ça, c'est génial. Cette dernière sera le déclic à toute la construction du couple Brochel qui a pris quand même 17 épisodes : Rachel apprendra donc la vérité au sujet de Brody, et tous deux entretiendront l'une des meilleures scènes de cette saison, où notre belle fan de Barbra s'effondrera au travers de la sublime interprétation en duo avec Brody de Creep, portée par l'une des plus belles mises en scène qu'a pu nous offrir toute la série - courant séparément dans les couloirs de la NYADA, nos deux personnages font irrémédiablement écho à A Change Would Do You Good. Très bon point. 

De retour à McKinley, après une « Fondue For Two » (scène à jeter n°3) entre Brittany et Kitty, cette dernière avouera son plaisir coupable : les Spice Girls. L'occasion pour les filles de la chorale (exceptée Sugar, actuellement en Asie mineure en proie à des crocodiles sanguinaires) de se lancer sur l'adaptation plutôt moyenne de Wannabe, sublimée toutefois par de jolis costumes et une véritable envie de danser. Ce sera donc un moyen de mettre légèrement Kitty en avant, tout comme Jake, qui avouera son penchant pour Chris Brown, une manière pour la série de bien démonter le chanteur au cours d'une énième scène à jeter et de faire prendre au couple Jarley une tournure ridiculement grotesque (Marley serait-elle devenue une bitch ?). Quoiqu'il en soit, cela permettra d'apporter une certaine réflexion et un certain recul à un épisode qui manque d'un certain pep's après l'énergique Feud où Sue – absente cette fois, et c'est bien dommage – nous illuminait avec son incroyable Super Bass. Jake tentera tant bien que mal de nous entraîner avec ses pas de danse et sa reprise moyenne de My Prerogative, mais ce qui sauvera incontestablement la partie McKinley de cet épisode sera sans nul doute l'excellente reprise de Mamma Mia du groupe mythique ABBA, en collaboration avec nos trois New-Yorkais, qui s'amuseront pendant que notre Glee Club, dans une interface fidèle au clip d'origine avec ses décors blancs et ses costumes incroyables, nous rappellera irrésistiblement à quel point nous aimons Glee.

Songlist (5♫ maxi) :
- Wake Me Up Before You Go-Go (Wham!) par les ND : ♫♫♫ (mention spéciale mise en scène)
- Copacabana (B.Manilow) par Sam : ♫
- Against All Odds (P.Collins) par Blaine (en version live) : ♫♫
- Wannabe (Spice Girls) par les filles des ND : ♫♫♫
- My Prerogative (B.Brown) par Jake : ♫
- Creep (Radiohead) par Brody et Rachel : ♫♫♫♫ (mention spéciale mise en scène)
- Mamma Mia (ABBA) par les ND, Rachel, Kurt et Santana : ♫♫♫♫♫ (coup de coeur)

8/10

Bilan

Si l'épisode possède une énergie légèrement en deçà de celle de Feud, inutile de dire que la caméra d'Eric Stoltz – également à l'origine de l'épisode des Nationales de l'année dernière – en a fait valser plus d'un lors de ce 4x17 entraînant et aux intrigues qui prennent considérablement en profondeur. Si Guilty Pleasures souffre de quelques défauts et de scènes loin d'être nécessaires, il bénéficie cependant d'une bonne playlist et d'une bonne poursuite des intrigues majeures. Je le dis, contre vents et marrées de critiques négatives que peut subir cette saison, personnellement, je m'amuse comme un gamin.

7 Commentaires

  • Paul'ine
    Le 23/03/2013 à 18h31

    Je pense trés serieusement que Joe et sugar son parti a Cuba et on enlevés le bébé de sue au passage !
    Sinon bon épisode, je dirais rien sur Blaine parce que je suis toujours seule a le defendre et que tout le monde sais que je suis loin d'etre objective!
    sinon niveau musique plus je les ecoute plus je les aprecie surtout : my prerogative, et wanna be. Creep est vraiment mon coup de coeur autant sur la mise en scene que sur la musique en elle même. Trés bonne reprise de Against All Odds (Take A Look At Me Now).
    Allé courage pour les 3 semaines d'attente maintenant :)

  • PAB
    Le 23/03/2013 à 19h26

    Le point faible de Glee est que les scénaristes ont la facilité d'oublier certaines histoires pouvant être intéressante et d'ajouter de nouvelles histoires ne servant à rien.. Le personnage de Sugar arrivé en début de saison 3 n'est jamais utilisé et n'est jamais dans les intrigues, un couple s'est formé entre elle et Rory mais on en a plus entendu parler !
    Le baiser échangé par Quinn et Joe n'a mené à rien, le rapprochement de Quinn et Artie n'a mené à rien non plus.. Kurt et Adam.. Je le sens mal.. Riley et sa chat-friend.. ???...
    Finn que je trouve inintéressant à pourtant plein de scènes.. Quel gâchis ! Pareil pour Blaine que je ne supporte pas.. Et qu'en est-il de la relation entre Kitty et Puck ?
    Mais le plus grand mystère reste le bébé de Sue..
    Enfin bref, cette série commence à me lasser.. Tous les ans, j’effectue le même schéma, je regarde les premiers épisodes de la saison puis j'arrête par lassitude, puis je vois les video des performances sur youtube et cela me donne envie de les voir et donc je m'y remet.. La seule raison pour laquelle je regarde la série, c'est les musiques qui ont le don de m’émerveillé à chaque fois.. Plus le personnage de Sam que j'adore.

  • alexia26700
    Le 23/03/2013 à 21h42

    Mdr Pauline tu as vu il a dit "foutez-le dehors par pitié" en parlant de Blaine pfff sacrilège !!!!!!
    Sinon je suis d'accord avec toi justin pour la critique et la note autant de l'épisode que des chansons encore une superbe critique !!!!
    Et j'ai pas envie d'attendre encore 3 semaines ils gonflent à faire ça !!!!!

  • Justin
    Le 24/03/2013 à 11h16

    @alexia26700 : Merci ^^ oui Pauline n'a pas dû noter mon coup de gueule contre l'ex-Warbler :P 3 semaines...ça va être long...

  • alanthyr
    Le 24/03/2013 à 19h48

    autant sur le dernier, je n'avais pas été emballé musicalement, autant pour celui-ci j'ai vraiment pris du plaisir.
    Alors oui j'avoue j'aime Wham, les Spices Girls, Phil Collins (un de ses plus beaux morceaux si ce n'est le plus beau) mais c'est normal c'est mon époque. Et pareil pour ABBA (je suis fan du film).
    Ensuite au niveau scénario, ce fut assez léger. Comme souvent cette saison.
    Tout comme PAB, s'il n'y avait pas les performances musicales, je pense en effet que j'aurai lâché depuis longtemps ...

  • Elish
    Le 29/03/2013 à 02h25

    J'ai l'impression d'être un peu seule pour le coup mais, autant le personnage de Brody me paraissait inconsistant, autant la façon dont le sujet de sa storyline est traitée me révulse. On parle pourtant bien de prostitution! Les scénaristes de Glee prennent enfin un sujet très sombre à bras le corps, et, au lieu d'en parler réellement, se contente non seulement de culpabiliser le principal intéressé, mais en plus, comble du cynisme, insérer et mettre en avant une Rachel tourmentée par son amour non avoué à Finn et le comparer à la souffrance d'avoir des relations sexuelles non désirées ayant en plus mené à une rupture douloureuse. Et si c'était Rachel qui avait dû se prostituer, faute de moyen?
    Là, on reste juste dans le cliché sexiste et la pudibonderie alors que cette série aurait pu à nouveau s'adresser aux jeunes de façon intelligente.

  • Justin
    Le 29/03/2013 à 17h16

    @Elish : là j'avoue que je suis complètement d'accord sur le fait que Glee passe outre un thème sensible et ne lance même pas de questions ni de dialogues sur des sujets de société, comme elle pouvait le faire autrefois...

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

41 votes

Contenu relatif