Critiques

Seriesaddict.fr  par | 29

The Killing (Forbrydelsen) - Bilan saison 1

Bilan saison 1 © 2007 - Syndicated

Nanna Birk Larsen est retrouvée morte, attachée dans le coffre d’une camionnette, elle-même jetée au fond d’un canal. L’agent Sarah Lund doit quitter la police de Stockholm pour suivre son fiancé en Suède, mais se retrouve sur l’affaire avec Jan Meyer qui devait la remplacer... L’enquête démarre au jour 1, le lundi 3 novembre dans la soirée...

Il était plus que temps de rendre un hommage appuyé à cette série trop méconnue par chez nous (diffusée sur Arte), et puisque'il faut rendre à César ce qui lui appartient, j'ai nommé The Killing (Forbrydelsen) version danoise, série adaptée aux States par AMC.

Les pays scandinaves sont, et depuis longtemps, de grands spécialistes des thrillers, polars et autres enquêtes policières, à l'instar de Millenium qui a un peu déclenché la grande mode du polar policier il y a quelques années.
Mais n'oublions pas que l'écrivain suédois Henning Mankell a creusé le sillon il y a belle lurette (il débute dans les années 90), et son personnage fétiche de Wallander a même eu droit à une adaptation télé, avec un succès toutefois assez mitigé (malgré la prestation impeccable de Kenneth Branagh).

The killing, à elle seule, réussit l'exploit de réunir tous les ingrédients qui font la force d'une grande saga contemporaine, avec des rebondissements, des caractères très forts et un scénario en béton armé.
Le tour de force de la série est également d'avoir su produire et alimenter un suspens quasi inaltérable pendant 20 épisodes, si ça ce n'est pas un exploit ?

Partant de deux séries devenues cultes comme point de départ, sorte de mix entre Twin Peaks pour son idée de départ et 24 pour sa chronologie en temps réel (1 jour/1 heure), la série va monter en puissance au fil des épisodes, qui auront une constance parfaite dans leur maîtrise du temps, et de l'intrigue qui avance à grands pas, avec des suspects comme s'il en pleuvait.
Une réalisation sobre, sans fioritures, une photographie étudiée, qui nous donne une idée assez précise du Danemark et de la vie danoise, avec ses codes et sa culture, finalement pas si éloignée de la nôtre.

Nous allons nous attacher, tour à tour dans cette série à :
-Résoudre l'enquête avec Sarah Lund (Sofie Gråbøl) la grande révélation de la série, totalement habitée par son personnage.
-Voir l'évolution de la famille de Nana Birk Larsen, tour à tour attachante, agaçante, forte, pleine de désillusions et de compromis.
-Suivre les prémices d'une campagne pour l'investiture du poste de maire de Copenhague, avec ses trahisons, ses conflits d'intérêts et ses passions.

Que ceux qui détestent la politique ne soient pas effrayés, la politique, même si elle tient une part importante (primordiale dirais-je plutôt ! ), dans la série, elle n'en est jamais un frein, elle sert le récit et les interconnections entre les personnages, avec une intrigue qui alimente au mieux le suspense. Il faut dire que le challenge est de taille, mêler politique, vie de famille, et enquête policière sans se perdre, ne pas nous perdre, et réussir à maintenir un niveau aussi haut à chaque épisode relève de l'exploit, ok j'exagère peut-être un peu !

Le grand atout de la série, je l'ai déjà dit est bien sûr Sofie Gråbøl (et son désormais célère pull, vous comprendrez quand vous verrez ! ) , qui insuffle une force énorme au personnage de Sarah Lund, incapable ou presque d'avoir des relations "normales" avec ses coéquipiers, sa famille, ses supérieurs, elle est entièrement dévouée à la résolution du meurtre au péril de sa vie intime. Un caractère hors du commun, une "tête de mule" comme vous en verrez peu dans une série, une intuition mêlée à une logique incroyable, mais ne tombant jamais dans de quelconques facilités.
Une obsession du détail qui la pousse à poser des questions plus que dérangeantes à des personnages aussi importants que le politicien Troels Hartman, interprété avec une grande maestria par Lars Mikkelsen (le frère de Mads Mikkelsen, Hannibal dans la série du même nom!), le talent est dans les gênes visiblement.

Le politicien Hartman, s'avère, évidement un personnage complexe, doté d'un sens de la répartie, et un génie de la communication hors du commun, il n'empêche qu'il a, bien sûr, des côtés obscurs, que l'on ne saurait voir!!!
Vous le savez forcément, la politique, à ce niveau là ne souffre pas de ressentiments, il faut être une personnalité hors du commun, sauver les apparences si besoin, cacher ses nombreux secrets, ses désirs enfouis au plus profond, et la lutte pour le poste de maire ne se fera sans casser des oeufs, et des têtes vont tomber. Nous ne suivrons pas sa lutte pour le pouvoir juste pour le plaisir vous pensez bien, nous serons aux côtés de sa secrétaire, son conseiller, et tous auront un rôle essentiel dans cette affaire, à plusieurs niveaux certes...mais quand même!

Du côté des Birk Larsen, la perte de leur fille donne une dimension vraiment prenante, étouffante à certains moments, un malaise palpable, la mort planant quasiment dans les pièces de l'appartement. Les parents, Theis et Pernille sont dans une situation inextricable, où chacun va rejeter la faute sur l'autre, se déchirer, et la découverte de la vraie personnalité de leur fille Nana donnera une porte de sortie, une autre possibilité, d'envisager la vie après la mort de leur fille. Theis, avec les démons de son passé, et Pernille, avec ses certitudes qui voleront en éclats petit à petit, vont voguer dans des eaux si troubles qu'ils vont s'y perdre, et découvrir des vérités, qui ne sont pas toujours drôles à entendre. Cette famille suinte la douleur à chaque instant, et la perte de leur fille a marqué d'une empreinte indélébile leur union.

Car c'est bien là le noeud du problème, la quête de vérité, et quels moyens pour y arriver? Se voiler la face pour certains, détourner le regard pour d'autres, et aller au fond des choses au péril de leurs vies pour les derniers.Il y en aura pour tous les goûts!
Les personnages de la série ne sont jamais caricaturaux, jouants la carte de l'authenticité à chaque instant, aucune fausse note de ce côté là.
On s'attache très vite à tous les acteurs, et la réalisation, sobre au possible, est là pour souligner les envies, failles de chacun, sans jamais les surligner au feutre fluo, pas de ça chez les danois.

Dernier point positif, et non des moindres, les cliffhangers, qui sont une porte d'entrée immédiate sur l'épisode d'après, ou comment résister à l'envie de voir la suite avec une fin d'épisode aussi haletante, avec cette petite musique qui sert de leitomtiv ?
On veut voir la suite, et une fois vue, on veut encore en voir plus, une addiction, une vraie, au sens noble du terme!

10/10

Bilan

Un must ! Tout est parfait, ou presque! La performance des acteurs, le scénario sans faille, une réalisation efficace, une tension de chaque instant et un plaisir sans cesse renouvelé. Alors qu'attendez vous? À vos marques, FONCEZ!!

29 Commentaires

  • Sandrine
    Le 28/04/2013 à 21h55

    Bon aller, cette fois c'est moi qui vient te laisser un petit message. Je sens que tu vas encore me convertir. Après Real Human auquel j'ai donné sa chance en grande partie à cause de ton 10/10. Donc je crois que je vais encore une fois suivre ton avis, dès que je trouve un peu de temps. ;)

  • dimitri
    Le 28/04/2013 à 22h01

    Mon 10/10 qui était un 9,5/10 en fait, y'a eu un "bug" visiblement, pas grave, ça change pas grand choses de toute façon! Le principal c'est ce que j'ai écrit, la note reste pour moi"anecdotique."

  • Rooney
    Le 28/04/2013 à 22h29

    Le coup du pull existe aussi dans la version US^^.

    Il faudrait que je la regarde pour comparer avec l'adaptation US (The Killing US est reconnue comme l'une des meilleures adaptations). D'ailleurs j'ai une question spoilante (donc tu peux me répondre en Message privé sur le forum): c'est le même coupable dans les 2 versions?

  • dimitri
    Le 28/04/2013 à 22h48

    @Rooney: pas besoin de répondre en MP, j'ai pas vu la version US!

  • lockeledisparu
    Le 28/04/2013 à 23h22

    Rooney, ce n'est pas le meme coupable dans les deux versions. Je n'ai pas regardé Forbrydelsen, j'allais la commencer quand j'ai su que son remake americain aurait finalement sa troisième saison donc j'attend qu'elle s'arrete avant de regarder la version originale. Mais je sais que la saison 1 US est identique a la premiere moitié de la saison DK (j'ai vu un ou deux épisodes sur Arte et j'ai eu ce sentiment étrange de déja vu mais avec des acteurs différents :p )mais la seconde saison US est du 100% Original (et donc rien a voir avec la seconde moitié de la saison 1 DK)

  • lockeledisparu
    Le 28/04/2013 à 23h25

    Par contre, je remarque une petite erreur dans ta critique "Quitter la police de Stockolm pour suivre son fiancé en Suède" : c'est pas plutot Copenhague ;)

  • Ouioui
    Le 28/04/2013 à 23h26

    Critique nickel et j'en suis content car c'est une série que j'ai vu il y a quelques années (Thx to the bbc) et adoré. Surtout la saison 1 qui est pour moi une perfection, une telle adéquation persos- sujet- traitement et mise en scène. C'était aussi l'arrivée du genre nordique lent et de few words. Le perso de Sarah est grandiose et abyssal , (Le perso dans Bron, est du même acabit mais moins intéressant) et la crédibilité de tous les autres acteurs laisse pantois. Perso je n'ai pas voulu voir la version US. Même par curiosité, ça a été une telle claque.

  • dimitri
    Le 29/04/2013 à 00h16

    @lockeledisparu: c'est tout à fait exact, mon doigt a glissée sur une peau de banane, j'ai pensé Copenhague et écrit Stockholm, lapsus totalement involontaire.
    @Ouioui: Moi non plus j'ai pas envie de voir la version US.

  • Mrs Gordo
    Le 05/05/2013 à 00h54

    Tout est dit, je n'ai rien à ajouter ! Sans doute une des séries policières les plus fines qu'il m'ait été donné de voir.

    Bref, un must see pour sa tension omniprésente, son scénario parfaitement maîtrisé, son ambiance inimitable et... pour le pull de Sarah Lund aussi, effectivement ;).

  • centaure222
    Le 09/09/2013 à 20h22

    l'arnaque du siecle: que des commentaires élogieux sur cette série qui est vraiment nulle (et je sais de quoi je parle car g pris des médocs pour tenir jusqu'au dénouement) --- même "Louis La Brocante " est plus palpitant que ce nanar-- si le summum du suspense policier consiste à tirer en longueur des dialogues sans intérets (on se croirait dans Les Feux De L'Amour) et à empiler les incohérences et les inepties accumulées pendant une enquête policière menée par les meilleurs éléments scandinaves, cette série mérite le pompon ....donc
    FUYEZ PAUVRES FOUS

  • anonyme
    Le 07/10/2013 à 07h09

    Ah oui c'est vrai, quand une série est mauvaise, on la reconduit et on en fait un remake...Je trouve ça réussi, après, les français ne sont pas tous réceptifs à l'ambiance des pays du Nord. Beaucoup aiment l'hémoglobine, les personnages caricaturaux, les cascades et les coups qui pleuvent à l'américaine... De plus, la dimension politique et ses enjeux est peut être trop présente pour certaines personnes...

  • Morcar
    Le 03/07/2014 à 09h05

    Je ne peux que confirmer cet avis. Cette série est vraiment excellente ! Merci à Arte de nous l'avoir diffusée. La saison 2, plus courte (10 épisodes), est assez sympa aussi mais m'a moins accroché malgré tout. La 3 démarre ce soir sur Arte.

  • Pauto
    Le 25/01/2018 à 13h25

    SPOILERThé Killing série vraiment nul En 20 épisodes on trouve un final bâclé Les acteurs ont beau se démener le scénario reste minable Un meurtrier peu convainquant Un politicien vraiment sans grande valeur morale (mais ça c’est normal!!) des scènes de crimes mal explorées Des enquêteurs ne respectant aucune règle Bref on reste sa fin!!!

  • Jasmin3232
    Le 09/10/2019 à 16h03

    Est-il possible de mettre à jour le nombre d'épisodes/saison svp. Je ne vois que le pilot à cocher.

    Merci :-)

  • Charlotte
    Le 14/10/2019 à 09h59

    Tout est bon ! Désolée pour le lapse de temps :)

  • Jasmin3232
    Le 15/10/2019 à 21h33

    Merci beaucoup :-)

  • kingbee
    Le 31/07/2020 à 16h05

    désolé de doucher l'enthousiasme mais, après avoir vu la saison 1, on voit que le truc des scénaristes de multiplier les fausses pistes et les faux suspects s'evente et devient lassant. Et à la fin de l'épisode 20, le scénario ne tient même plus ( que s'est il passé dans l'appartement du parti politique ?).
    Trop de complications nuit et lasse....

  • Troels
    Le 31/07/2020 à 22h14

    Le scénario est au contraire parfait. Les pistes successives qui s’enchaînent sont toutes parfaitement crédibles et c’est ce qui provoque ce délicieux vertige quand on se creuse la tête à essayer de tout remettre en place .
    J’ai adoré cette série qui est vraiment fantastique, d’une immense richesse de scénario à mettre en parallèle d’une économie de moyens, tout le contraire de ce qu’on voit en général .
    Pour Kingbee , vous devriez revoir la série car visiblement vous avez manqué certains passages. Voici ce qui s’est passé dans l’appartement du parti : SPOILERc’est là que Nanna voyait son amant politicien (celui qui renverse le fonctionnaire), et elle y avait oublié son passeport. Avant de partir en avion avec son amoureux d’enfance, elle veut le récupérer et y va en taxi (elle s’arrête à la mairie pour récupérer la clé , ce qu’on voit sur la vidéosurveillance qui avait disparu). Le chauffeur de taxi est un employé de Birk Larssen, et il reconnaît Nanna. Voyant qu’elle s’apprête à fuguer, il essaie d’appeler son père . Mais c’est Vagn qui répond, et qui se précipite à l’appartement pour l’empêcher de partir. Et là ça tourne mal, comme 15 ans auparavant quand il avait tué sa copine. Il l’agresse dans l’appartement, puis l’emmène dans le sous-sol de la nouvelle maison.

  • Epitafios
    Le 01/08/2020 à 16h37

    Il l'agresse dans l'appartement puis l'emmène dans une maison pour de nouvelles agressions puis finalement choisit de la noyer.
    Ce n'est pas tiré par les cheveux ?
    Pourquoi 2 endroits ?

  • Troels
    Le 01/08/2020 à 22h57

    Parce que cet appartement, il ne le connaît pas, il ne sait pas qu’il est inhabité. Il peut être découvert à tout moment. Dans le sous-sol de la nouvelle maison, il est tranquille. Enfin il la fait disparaître dans le canal, dans l’espoir qu’elle ne sera jamais retrouvée , comme sa première victime

  • Benenuts
    Le 02/08/2020 à 01h09

    Ok merci pour les éclaircissements.
    En revanche je ne comprends pas pourquoi Léon s’est suicidé, ni pourquoi le politicien Holck est allé jusqu’à prendre en otage Sarah Lund alors qu’il n’avait rien fait de grave au final...
    Bizarre la fin aussi avec Hartmann qui semble vouloir balancer un truc puis finalement non, vaughn qui semble être le meurtrier de Mitte il y a 15 ans sans que cela soit élucidé...
    Très bonne série mais trop de fausses pistes en 20 épisodes où la trame se perd parfois.

  • Troels
    Le 02/08/2020 à 15h13

    Léon ne s’est pas suicidé, il a été pendu par Vaugn. Holck a quand même tué Olao le fonctionnaire qui le harcelait. C’est lui qui lui mettait l’appartement à disposition pour voir Nanna, et il menaçait de tout révéler . Rien de grave ? C’est quand même un meurtre lol.

  • Benenuts
    Le 02/08/2020 à 15h57

    Si pour toi tout est clair, c’est cool.
    J’avoue ne pas me rappeler du meurtre d’Olao par Holck, effectivement c’est grave lol...mais justement, là aussi cela reste tiré par les cheveux : pourquoi devenir un meurtrier alors qu’il ne s’agissait que d’une relation avec une fille de 19 ans (surtout qu’on sait qu’il est déjà en instance de divorce, son mariage est déjà foutu).
    D’autre part les implications politiques n’apportent finalement pas grand chose à l’enquête : intéressant si l’on souhaite avoir un aperçu du fonctionnement politique danois et ses spécificités...mais pas plus (ex: l’implication du père de Rii n’a pas de rapport avec l’affaire).
    Ensuite le meurtre de Mitte il y a 15 ans semble dû lui aussi à Vaughn mais personne n’en parle vraiment, pas même Vaughn qui aurait pu le confesser avant de mourir.
    Autre incohérence : Vaughn tombe nez à nez avec Meyer, lui tire dans le torse, puis retire une deuxième cartouche...dans le torse, pourquoi pas le tête ? Résultat il ne meurt pas tout de suite et donne « Sara 84 »...etc
    J’ai vraiment apprécié la série mais la saison 1 me semble un peu trop tortueuse, multipliant un nombre trop important de fausses pistes, 10 épisodes eurent été suffisants.
    D’ailleurs les suivantes, que je regarderai, basculent à 10.

  • Alix_Paris
    Le 02/08/2020 à 19h03

    Même après vos échanges il y a des choses qui ne tiennent pas debout... C'est dans la voiture de l'équipe d'Hartmann qu'est tuée Nanna, comment Vagn aurait-il pu prendre les clés à la mairie après que le gardien ait fait le plein ??? Ce qui renvoie à la réaction d'Hartmann à la fin quand il apprend qu'on ne saura pas ce qu'il s'est passé dans l'appartement, visiblement il était saoul et responsable de l'agression sur Nanna, et ce qui expliquerait la noyade dans la voiture, et sa tentative de suicide, mais comment expliquer le rapport entre Vagn et Hartmann. Je ne saisis pas, et puis elle passait juste récupérer un passeport, en 5 minutes c'est fait, Vagn n'aurait pas eu le temps de l'intercepter après le coup de téléphone du chauffeur de taxi. A moins que Nanna soit tombée sur Hartmann bourré, qui la violente, Vagn arrive, prend le relai en l'emmenant dans la maison, mais pourquoi aucun rapport entre Vagn et Hartmann, et le fait qu'il la noie dans la voiture de Hartmann qui est du coup incriminé en premier lieu ?? Et ce final où Vagn cherche à se faire tuer après avoir pris tant de peine à effacer les traces, surtout en tuant le policier et le chauffeur de taxi, c'est incompréhensible...

  • Troels
    Le 04/08/2020 à 07h03

    Pardon mais toutes les réponses à vos interrogations sont dans la série . Hartmann n’a jamais agressé Nanna, d’où sortez vous ça ?
    Chacun ses goûts et son avis, mais vous ne pouvez pas dire que le scénario comporte des incohérences alors que vous avez simplement loupé des éléments

  • Benenuts
    Le 04/08/2020 à 15h39

    Hartmann n’a pas agressé Nanna, je suis d’accord.
    Mais je comprends l’interrogation d’Alix car jusqu’à cette scène finale, le scénario brouille les cartes (à outrance ou pas chacun son avis), laissant une place certaine à la déduction mais aussi à l’imagination, ce qui pose ainsi questions.
    Par conséquent il est dommage de ne pas être capable de discuter autour des quelques zones d’ombre identifiées, car le plaisir de cette série se prolonge aussi dans l’incertitude qu’elle laisse dans les esprits jusqu’à son dénouement.
    En effet, apprécier une série n’empêche pas de rester objectif (sauf à en être complètement fanatique ou producteur exécutif) !
    Car NON toutes les réponses n’apparaissent pas dans la série (probablement voulu), et bien que vous disposiez manifestement de capacités de compréhension largement supérieures à la moyenne, plusieurs éléments restent peu clairs !
    Pourquoi Holck prend la décision extrême de tuer Olao ?
    Quel est le rôle du père de Rii dans cette série ? Qu’apporte-t-il à l’intrigue mise à part une fausse piste ?
    Pourquoi Vaughn ne tue pas Meyer sur le coup ?
    Pourquoi le meurtre de Mitte il y a 15 ans n’est pas clairement élucidé ? Manque de preuves ou volonté politique ?
    Pour ma part je pense qu’il s’agit d’un effet de style :
    D’une part on laisse Le spectateur se faire sa propre idée, d’autre part on brouille les cartes afin d’entretenir le suspense jusqu’à la conclusion.

    La discussion est intéressante lorsque chacun est prêt à s’écouter

  • Troels
    Le 04/08/2020 à 23h22

    Benenuts désolé si je vous ai heurté , c’est juste ma passion pour cette série qui s’exprime dans mes propos, rien de plus .

  • Ledantec
    Le 09/08/2020 à 23h38

    Bonsoir
    Je lis ci dessus quelques incohérences ou hypothèses ouvertes. Mais celle qui me turlupine le plus c'est le véhicule de la mairie, qui finit dans le canal. Comment Vaughn termine t il avec le véhicule? C'était un élément central dans les premiers épisodes, mais j'avoue sur la fin je me suis perdu. Des lumières ? Merci

  • Gena
    Le 12/08/2020 à 14h21

    Oui, et quid du sang dans l'appartement ? Que s'y est t'il passé ! Vaughn passe donc après le moment alcoolisé de Hartmann dans cet appartement ? Et quid de ce que Hartmann veut dire à la police à la fin ? Merci

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Contenu relatif

The Killing (Forbrydelsen)
Note de la série :
8.3/10