Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Nurse Jackie - 1x6 : Tiny Bubbles

Résumé

Une ancienne infirmière de l'hôpital, atteinte d'un cancer des poumons, demande à Jackie de l'aider à mettre fin à ses jours.
La mère de Coop' est admise à l'hôpital, ce qui permet au reste de l'équipe d'apprendre qu'il a été élevé par un couple de lesbiennes.

1x6 : Tiny Bubbles © 2009 CBS Corporation

Aucune règle n’est bouleversée, l’épisode retrace toujours une journée de la vie de Jackie, mais tout va un peu plus vite cette semaine. Le problème de Grace est très vite expédié. Elle ira dans une école privée, voilà tout.

Là où les choses ont une autre saveur, c’est au sein de l’hôpital. Ce mécanisme se met en place grâce à deux moteurs. Jackie rencontre une ancienne infirmière, qui a un cancer des poumons et n’a plus beaucoup de temps devant elle. Ce personnage amer mais drôle est un parfait tremplin pour nous aider à mieux appréhender l’univers de l’hôpital. Rien de transcendant, juste des détails. Akalitus n’est définitivement pas aimée, et ne l’a jamais été, par exemple. Mais l’importance du personnage est ailleurs. On nous montre, contrairement à d’autres show qui mettent beaucoup plus en avant les aspects juridiques qu’entrainent des actions controversées (les médecins enfreignent souvent les règles) que Jackie assume ses choix, et que le personnel qui l’entoure réagit en parfaite symbiose avec elle.
Voir une équipe médicale si loin des clichés du genre, pas forcément réaliste, c’est juste relaxant.
Et ça donne lieu à la réaction de Zoey, élève infirmière encore perdue dans cet univers. Elle pense que ce genre de situation est monnaie courante, comme un « rite de passage ». La scène où Eddie la remet doucement mais sûrement à sa place est efficace. Les personnages s’affirment.

On voit bien que les doutes de Zoey concernent encore sa place dans la profession. C’est intéressant de voir son cheminement au milieu d’une équipe aguerrie. Elle accepte les remarques que les autres n’hésitent pas à lui faire avec une modestie parfois un peu agaçante, mais ça lui permet, elle aussi, de prendre parti.

Autre moteur, autre patiente, la mère de Cooper. Enfin, je devrai dire l’une des mères de Cooper, qui a été élevé par un couple de femmes. La situation nous permet évidemment d’en savoir plus sur le médecin aux syndromes de tourette gênants. On est bien loin du pilot, où Coop paraissait tout simplement imbuvable. Ici, il évoque deux ou trois traits de son enfance, qui permettent de mieux appréhender ce qu’il est aujourd’hui, de lui donner du relief.

Les personnages secondaires possèdent, pour la plupart, une certaine forme de douceur. Momo, Coop, Zoey ou Eddie ont tous cette forme de mélancolie qui se fait sentir à un moment ou à un autre. Pour tous, c’est une jolie performance d’acteurs. Savoir que l’on aura probablement l’occasion, au détour de deux ou trois scènes, de les découvrir davantage sans sentir de ressort narratif pesant qui voudrait qu’à un moment précis de l’histoire, on en sache telle ou telle chose. Non, ici tout a un air naturel qui fait plaisir à voir.

L’issue de l’épisode renforce cette impression. Les petites bulles flottent dans l’air, et à la tristesse de la scène s’ajoutent les rires de personnes qui font ce qui leur semblent juste, ni plus ni moins.

0/10

Bilan

L’issue de l’épisode renforce cette impression. Les petites bulles flottent dans l’air, et à la tristesse de la scène s’ajoutent les rires de personnes qui font ce qui leur semblent juste, ni plus ni moins.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

3 votes

Contenu relatif

Nurse Jackie
Note de la série :
7.6/10