Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Weeds - 5x7 : Where the Sidewalk Ends

Résumé

Après sa découverte, Nancy se sépare d'Esteban et tente de reprendre sa vie en main. Un officier de police cause des problèmes à Doug et Silas alors que Celia découvre que sa nouvelle affaire n'est pas si lucrative qu'elle n'y parait.

5x7 : Where the Sidewalk Ends © 2009 CBS Corporation

C’est le grand ménage dans Weeds ! Plusieurs personnages disparaissent, d’autres refont surface de manière un peu plus marquée et tout le monde reprend sa place, plus ou moins. Un épisode enrichissant, instructif et provocateur. Autrement dit, un Weeds comme on les aime !

Les premières images font suite à l’épisode précédent. La femme mexicaine vient de partir et Nancy se pose des questions sur son futur-ex-mariage, notamment. Moment un peu pompeux où Esteban redore sa culture et ses racines. On se rend compte alors qu’il n’a pas changé et que sa carrière passe avant tout. Mais ça, on l’avait bien compris. Cette storyline tourne en rond, on nous rabâche les mêmes choses et Esteban ne m’est pourtant toujours pas sympathique (bon d’accord, ce n’est pas le but mais j’adore Célia, par exemple, alors que son personnage n’est pas glorieux). Heureusement, la fin de l’épisode justifie les moyens. Phrase qui ne veut rien dire, je vous l’accorde, mais l’idée est là. Les dernières minutes sont, pour ainsi dire, les plus importantes de l’épisode et enfin, je l’espère du moins, l’histoire d’Esteban va avancer. Les scénaristes tâtaient le terrain depuis un moment pour faire, dans cet épisode, un grand pas en avant. Alors, que va-t-il arriver à notre chère Nancy ? Mystère et boule de chewing-gum !

Quoi qu’il en soit, en ce qui concerne les sujets invoqués par l’épisode, il faut dire que Weeds est une série qui ose tout. Déjà, faire une série traitant de la drogue, il fallait oser, mais rajouter à cela la violence conjugale, le viol, le manque de liberté de la femme ou encore l’oppression, Weeds met la barre bien haute. D’autant plus que tous ces sujets sont évoqués avec légèreté. Et c’est ce qui rend cette série si unique. Mêlez humour noir et situations sérieuses, enrôbez d’amour et vous obtiendrez une série à succès. Même si je me désole parfois de voir des scènes forcées à l’excès. C’est la cas, par exemple, de Célia maquillant sa fille à outrance dans le but de vendre des cosmétiques. Oui bon, petit retour en arrière pour ceux qui ne se souviennent plus.

Célia était seule et sans argent. Après avoir rencontré la directrice de « You’re pretty », elle est devenue vendeuse en cosmétique en investissant une grosse somme d’argent. Un commerce pyramidal qui, apparemment, n’a pas l’air fructueux. Une historiette pas très intéressante mais qui permet tout de même à notre Célia déprimée/déprimante de remonter la pente. Une pente glissante, soit, mais une pente quand même ! On notera d’ailleurs qu’Isabelle, bien qu’étant plus figurante qu’autre chose ces derniers temps, ajoute une touche de fraîcheur ! C’est le cas aussi de Shane qui navigue entre deux eaux : celle de sa mère (il redevient le guide informatique de Nancy) et celle de Célia (là, j’avoue que je n’ai pas trop compris ce retournement).

L’épisode donne une bonne partie de son temps à Silas et Doug, ou comment évincer un flic qui fait ralentir les choses. Mais le plus important, c’est le divorce entre nos deux vendeurs de drogue. Là aussi, je trouve la storyline bien trop étirée, bien trop longue. Mais un tournant a été pris, espérons qu’il n’y aura pas de mur sur la route !

En résumé, je dirai que cet épisode regorge d’espoir pour la suite. Weeds a pris le bon chemin, celui du changement, et la série devient de plus en plus passionnante. Andy est toujours amoureux mais aide Nancy dans sa folle aventure, Esteban n’a pas encore la tête coupée, Silas et Doug sont confrontés à des policiers, et Célia s’invente une vie de luxe. Rien de neuf sous le soleil de (un peu plus loin de) Mexico.

0/10

Bilan

En résumé, je dirai que cet épisode regorge d’espoir pour la suite. Weeds a pris le bon chemin, celui du changement, et la série devient de plus en plus passionnante. Andy est toujours amoureux mais aide Nancy dans sa folle aventure, Esteban n’a pas encore la tête coupée, Silas et Doug sont confrontés à des policiers, et Célia s’invente une vie de luxe. Rien de neuf sous le soleil de (un peu plus loin de) Mexico.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 23/02/2015 à 14h22

    Épisode très agréable où tous les personnages ont leur intrigue et avance à leur rythme.

    J'ai surtout aimé le retour d'Andy et ses interactions avec Nancy. Le coup de la voiture avec les portes bloquées était pas mal vu compte tenu de la grossesse de Nancy.
    Sinon, beaucoup de thèmes traités avec beaucoup d'humour, à l'exception peut-être de l'accouchement où l'on sent que Nancy est sur les nerfs. C'est aussi le sel de la série, savoir alterner le sérieux et l'humour pour évoquer des sujets divers et variés.
    Enfin, j'ai pas compris non plus l'attitude de Shane et Esteban est un personnage antipathique qui je l'espère disparaîtra assez vite du show.

    Les meilleures trames suivent leur cours et les moins bonnes connaissent des changements prometteurs. Outre 2-3 défauts l'épisode est très réussi, à la fois drôle, léger et un peu sérieux. 8/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

3 votes

Contenu relatif