Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Skins - 7x6 : Skins Pure (2)

Résumé

Cook passe ses nuits en voiture à vendre de la drogue. Une vie marginale qui va l’amener à faire face aux démons de son passé.

7x6 : Skins Pure (2) © 2013 - Channel 4

La narration de Cook apporte ce qu’il manquait aux autres épisodes : des informations supplémentaires sur le mental et les sentiments des personnages. Ca donne beaucoup plus de profondeur à ce qu’il est aujourd’hui et on s’y attache plus.

Les trois fuyards se retrouvent dans la campagne britannique, chez les parents d’Emma, loin de la ville. Elle ne les avait pas vus depuis deux ans et les retrouvailles sont difficiles. De plus, elle ne s’entend pas du tout avec Charlotte, en compétition pour Cook. Malheureusement Louie fait son retour, une entrée soignée, délicate qui surprend tout le monde. Il paraît apaisé et souhaite même faire la paix. Encore une fois il manie parfaitement la rhétorique et l’ironie. Charlotte refuse de le suivre et il s’en va, énervé.

C’est là que les choses sérieuses débutent, leurs vies sont clairement en danger quand ils découvrent la voiture des parents d’Emma vide sur le bord de la route. La simple fuite à travers les bois devient une course pour sauver leur peau. La chasse à l’homme commence, traqués comme des bêtes se cachant sous des troncs d’arbres. L’épisode ne fait qu’alterner entre le sombre de la nuit et le blanc brillant de la neige. L’environnement est clairement contre les personnages, ce qui donne davantage la sensation d’instabilité et de mal être au spectateur. La fuite, le mouvement, la forêt escarpée, tout est fait pour qu’on imagine que la seule issue est fatale.

Dans cet environnement hostile, Cook est victime d’hallucinations. Il est hanté par Jason complètement trempé. On a l’impression que c’est normal pour lui, qu’il a l’habitude d’avoir ces visions. Entre temps il se rapproche de Charlotte, ce qui provoque la fuite d’Emma. Les plans dans la petite cabane sont sombres, rapprochés, contrastant avec l’immensité de la forêt couverte de blanc.

L’horreur continue et la mauvaise nouvelle passe par ce gros plan de Charlotte, le maquillage coulant sur son visage glacé, qui fond en larmes, tremblante. Elle s’écroule de terreur alors que Cook reste silencieux et droit dans ses bottes face à la vision qu’ils ont : le corps d’Emma pendu à un arbre au loin dans une clairière, Louie les attendant tout près. Quel choc, on savait que l’issue allait être fatale mais j’étais loin d’imaginer ça. La scène est parfaitement maîtrisée et on sent qu’on arrive à la fin de la fuite, synonyme de fin du calvaire.

Cook semble s’avancer vers ses derniers moments, marchant droit vers Louie qui tient le fusil à l’épaule. Un rapide coup d’œil vers Emma et la confrontation arrive à grands pas. Le jeune homme supplie qu’on le tue, ça lui rendrait même service de ne plus avoir à faire face à ses démons. Il fait tout pour pousser Louie à bout et ils se battent finalement, un combat de chiffonnier dans la neige, leur visage en sang. Quand Cook prend le dessus, on a le droit à sa fameuse phrase « I’m fucking Cook ! ». Le personnage est poussé dans ses retranchements, à la limite de tuer un homme à nouveau, ce serait presque légitime. Malgré le fait que Charlie le pousse aussi, il tire en l’air et refuse. Il semble avoir appris la leçon.

C’est incroyable mais tout est fini, la tension retombe et le silence de la forêt feutrée dans le froid reprend sa place. Charlotte et Cook se séparent, laissant Louie croupir en attendant la police. Disparaître, c’est le maître mot de cette histoire. « C’est facile » comme le dit Cook. Refaire sa vie loin de tout ce que l’on connaît, loin des ennuis. Il l’a déjà fait une fois.

La caméra s’éloigne de Cook se recueillant près du corps sans vie d’Emma, sa voix OFF réfléchissant sur le sens de la vie et de la mort, et de notre place entre deux. Il s’en va finalement, sans réelle destination, loin de tout ce qu’il venait de se passer, nous laissant au milieu de cette clairière, disparaissant à nouveau.

BILAN SAISON 7 : 7/10

Le pari était osé mais le défi réalisable à l’image du super double-épisode sur Cook. Malheureusement les scénaristes se sont beaucoup perdus dans l’épisode sur Cassie, privilégiant la forme au fond. Quant à Effy, la forme et le fond sont plutôt moyens avec de bonnes choses cependant. On aurait aimé plus de réponses à nos questions et de légères transitions, ce qui n’a pas été le cas et qui a perdu nombre d’entres nous. J’ai su faire la part des choses et couper tout lien avec les saisons précédentes mais je comprends que c’était plutôt difficile de trouver ses marques dans ces environnements nouveaux et avec ces personnages qui ont radicalement changé, ou presque. La troisième génération, boudée par le public, ne trouve aucun écho dans cette saison. En bref, de bonnes choses, une mise en scène réaliste et poétique mais des histoires presque vides et parfois sans intérêt. Cette note positive récompense plutôt la mise en scène et tous ces indices et plans subjectifs qui ont étayés les histoires et apporté une dynamique aux personnages.

9/10

Bilan

Sans doute le meilleur épisode de cette saison. Ce Skins version « adulte » s’assume entièrement ici et propose une histoire complète, intelligente et montrée de l’intérieur. Une continuité parfaite pour le personnage de Cook, profond et torturé.

1 Commentaire

  • Greg80
    Le 31/08/2013 à 17h38

    Un épisode final absolument bon , plutot sombre a l instar de la personnalité de Cook! Cette dernière saison était bien faite, et la partie Cassie, je l ai adoré aussi meme si elle était bien plus legere que les 2 autres! Une chouette série qui se termine!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

26 votes

Contenu relatif