Critiques

Seriesaddict.fr  par | 32

Dexter - 8x12 : Remember the Monsters?

Résumé

Dexter s’apprête à quitter Miami en compagnie d’Hannah et Harrison lorsqu’on lui apprend que Debra a été touché et que Saxon est donc de nouveau dans la nature. Ces événements, alliés à la tempête qui s’approche de Miami viennent contrecarrer les plans de notre serial killer.

8x12 : Remember the Monsters? © 2013 – Showtime

Attention, spoilers.

Un final plein de rebondissements…attelant…riche en émotion, et nous faisant oublier tous les défauts qui ont classés cette huitième et ultime saison parmi l’une des moins bonne à mon sens…

J’aurai sincèrement aimé penser cela, l’écrire avec conviction mais vous l’aurez deviné, il n’y a là qu’un brin d’ironie.

Oui, Dexter, c’est fini, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le serie finale « Remember the Monsters ? » achève (et nous achève au passage) de manière bien triste l’histoire du serial killer le plus connu du monde des séries.

Alors oui, le résultat n’est jamais à la hauteur du fantasme, mais j’estime que nous étions en droit d’en attendre plus, bien plus, surtout lorsqu’il s’agit d’une dernière saison.

Cet ultime épisode est finalement presque anecdotique. Nous errons une fois de plus pendant une grande partie de l’épisode, sans réellement savoir où tout cela va nous mener. Un manque cruel de conviction donc, à la fois dans les idées avancées et la façon de traiter le sujet, symbole d’une saison qui n’aura jamais su sur quel pieds danser pour au final se retrouver amputée des minces storylines qui auraient pu nous intéresser et relever le niveau.

Écriture bâclée, raccourcis simplistes et incohérences sont une nouvelle fois au rendez-vous. En dresser une liste plus ou moins exhaustive ne servirait pas forcement le propos, mais force est de constater que c’est en grande partie la cause du sentiment d’amertume qui prime aujourd’hui, et qui m’amène à penser qu’au royaume des incapables, ces chers scénaristes seraient définitivement les rois, et cela pour plusieurs raisons.

Tout d’abord parce que je n’aime pas être pris pour un imbécile, et c’est clairement mon ressenti à la vue de ces voix off et apparitions plus ou moins fréquentes de son père Harry (jusqu'à l'avant dernier épisode), n’ayant eu de cesse de nous expliquer des choses qui nous crevaient déjà les yeux.

Ensuite, parce qu’ils ont (presque) réussi à transformer un personnage unique dans le monde des séries en monsieur tout le monde, oubliant qu’il n’était nécessaire de remplacer une addiction par une autre que si cela était salutaire. En l’occurrence, transformer un psychopathe en bisounours fou amoureux est un choix qui mérite le Emmy Awards de l’idée la plus destructrice pour la série, car en procédant à cette transformation, on abandonne une partie de l’essence même du show.

Encore et toujours, pour avoir saccagé une partie du casting, en offrant aux personnages secondaires quelques lignes de dialogues insipides ayant réussi à les enterrer vivants et en ayant bâti un ultime méchant au charisme d’une huître, et encore, j’ai presque envie de m’excuser auprès des huîtres. Sincèrement, ce cher Oliver Saxon, remake d’un alter ego sans « code » déjà brillement mis en scène dans la saison 1 reflète l’incapacité des scénaristes à se sublimer et nous confirme donc qu’à défaut de renouveler le show il aurait été préférable de renouveler leur équipe.

Enfin, pour avoir fait virer la série au pur drama-sentimental, qui n’était malheureusement plus en mesure de me toucher malgré les dernières scènes entre Michael C. Hall et Jennifer Carpenter. Preuve en est qu’un excellent casting ne fait pas tout, car oui, je persiste à penser que ce sont deux acteurs brillants, mais inévitablement victime du travail improductif des scénaristes.

Une fin bâclée.
Le speech :
L’hésitation sur le destin de Dexter aura donc perduré jusqu’à l’ultime épisode.
Doit-il réussir à partir avec Hannah et Harrison ? Se sacrifier ? Un nouveau dilemme existentiel pour nos scénaristes qui, à défaut d’y répondre, ont donc préféré faire mourir la sœur de la famille Morgan. Un revirement prévisible après nous avoir laissé brièvement penser que tout irait bien pour elle, et nous offrant une scène qui se veut touchante mais se noyant finalement dans le surplus de drama que nous a vendu cette huitième saison.
Dexter, quant à lui, après une ultime prise de conscience, refuse de saisir le bonheur qui s’offrait enfin à lui. Le « monstre » refait donc en quelque sorte surface, justifiant l’idée que sa nature même le condamne à vivre seul et loin des personnes qu’il aime. C’est ainsi qu’il décide de devenir bûcheron, loin de tout et de tout le monde.

Car oui, c’est (à peu près) ce que l’on nous vend ici il me semble, et laissez-moi vous dire que je trouve cela honteux.

Considérant tous les éléments cités plus haut, il était effectivement impossible d’offrir aux téléspectateurs un bon ultime épisode. Soit. On se fait donc à l’idée que les trois quart voire plus de l’épisode ne sont que l’aboutissement et la résolution de l’intrigue de la saison (les circonstances amenant la mort de Saxon étant d’une tristesse absolue, au passage), et que les dernières minutes peuvent néanmoins déboucher sur quelque chose d’osé, qui certes ne rattrapera pas le mal déjà fait, mais qui aura le mérite de ressembler à une fin.
Et bien non. Comme nous l’avons dit, tout est construit pour nous faire verser une petite larme sur le sort réservé à Debra, après avoir été débranchée par son frère et jetée à la mer par ce dernier. Une ultime offrande à ce qui a été jadis le cimetière de notre serial killer, qui décide par la suite de foncer tout droit en pleine tempête.
Une thèse du suicide qui aurait pu être qualifiée de « courageuse », malgré le fait qu’elle soit saccagée par une réalisation infâme…
J’ouvre ici une parenthèse parce que c’est tellement horrible qu’on est obligé de le relever : ces deux « avant-dernières scènes » (Buenos Aires et tempête) relèvent d’une incrustation sur fond vert totalement indigeste ayant provoqué une perte immédiate de mon acuité visuelle.
Sans rire, même sur la post-production, vous ne pouviez pas faire un effort ?...

Bref, en guise de dernière scène, nous avons donc droit à un plan d’un Dexter bûcheron abandonné à sa solitude, condamné à vivre loin des personnes qu’il aime afin de les protéger.

Un maigre lot de consolation dans tout cela ? La happy-end tant redoutée a été évitée de justesse, auquel on a préféré une fin dramatique et dans la douleur, mais nous laissant un goût amer, très amer…

3/10

Bilan

Une conclusion qui n’en a que le nom pour une série victime du syndrome « saison(s) de trop ». Le clap de fin aurait peut-être du retentir au moment du départ d’un certain Clyde Philips, architecte d’un succès entièrement mérité sur la première moitié de la franchise Dexter.

32 Commentaires

  • Emilie
    Le 27/09/2013 à 11h58

    totalement d'accord, très très décevant...

  • dimitri
    Le 27/09/2013 à 12h21

    On ne peut plus d'accord avec toi Bastien, je rajouterai quelques éléments à charge sur Dexter:
    -La volonté qui semble affiché par les scénaristes et producteurs de la série d'en faire un "super (anti) héros" quasi intouchable.
    -Être pris pour un imbécile n'est jamais très agréable, et c'est clairement ce qu'ont fait les scénaristes nous prenant pour des idiots finis ayant une mémoire de poisson rouge (ce qui n'est pas le cas).
    -Faire fi des facilités et incohérences du début de série n'était tout simplement plus possible, tout cela sautait aux yeux, et ça en devenait insupportable.
    -Beaucoup de choses se sont perdues au fil des dernières saisons, inconsistance des dialogues, acteurs en perdition, idées farfelues, et absence totale de prise de risque de la part des scénaristes coupables de "haute trahison" envers leur propres fans!
    -Jouer la carte de la sensibilité dans la dernière partie de la saison est vraiment la goutte d'eau qui fait déborder le vase: on nous a vendu un serial killer sans aucun sentiments, dixit le premier épisode, saison 1, qui devient tout mielleux et amoureux, non mais je rêve.
    -Cette impression qui m'habitait depuis longtemps (j'aurais aimé me tromper) que les storylines annexes ne servaient à rien, la conclusion a confirmé à 100 % mes doutes, hélas 3 fois hélas, c'était juste pour les scénaristes une histoire de gagner du temps avec du vide.
    -Il est bien loin le temps ou Mazuka faisait des vannes graveleuses, ou Doakes jouait les trouble-fête, et ou les serial killer jouaient à cache-cache avec Dexter.Aucun danger, ancune ambition, aucune peur ni crainte sur l'avenir de Dexter, la vie de serial killer est un long fleuve tranquille qui s'achève dans la solitude, arrêtez je vais pleurer...

  • Zhurong
    Le 27/09/2013 à 12h24

    Hanna qui comme par hasard se ballade avec du tranquillisant pour cheval sur elle, Saxon qui se fait arrêter par un Batista qui apparaît magiquement, Dexter qui tue Saxon chez les flics et se fait relâcher après deux petites phrases d'explications, la mise en état végétatif puis la mort de Debra tellement mal amenées qu'elles laissent complètement indifférent, la fille de Masuka qui - oui cette fois c'est clair, ne sert à rien, Quinn, sensé être l'amoureux transi de Debra qui chiale un coup et puis terminé (à ce moment là Desmond Harrington joue extrêmement mal, il a sans doute du mal a être motivé par le scénario...), je ne vais pas tout lister, mais bon la coupe est pleine. L'épisode est quasiment parodique tellement il est mauvais.
    Au final Dexter aura été une série en demi-teinte, avec trois excellentes saisons (1, 2 et 4), une moyenne (3), trois très médiocres (5, 6 et 7 - quelques bons moments tout de même) et une pathétique (8 - la limite du ridicule est dépassée). S'il me prend l'envie un jour de la revoir, je m'arrêterai à la mort de Rita, le reste est totalement superflu.

  • pana
    Le 27/09/2013 à 12h28

    C'est bien la première fois que je ne chiale pas devant la mort d'un personnage..par contre je suis tellement gênée par cette fin que ça, oui, ça fait pleurer. Je suis tout à fait d'accord avec cette critique.J'aurais encore préféré une happy end que de voir cette bête fin. Dexter, c'était ma série ultime puis évidemment j'ai découvert Breaking Bad et hop Dexter, ben ,c'était plus lui mon vilain préféré..je trouve ça triste.Je dis un grand bravo aux acteurs..Masuka, Debra et les autres vont me manquer mais il fallait le laisser disparaître 2-3 saisons avant et ne pas lui faire l'affront d'une fin aussi pathétique.

  • Timico
    Le 27/09/2013 à 13h21

    Une comédie bien prometteuse pour cette saison! Quoi, je me suis trompé de page?
    Non plus sérieusement, certains de "Syndrome LOST",comparant cette fin à celle de LOST. Je trouve cela exagéré: nous avons assisté à la destruction totale du concept même de Dexter, ternissant et souillant ainsi par la même l'entièreté de la série. Comment convaincre maintenant un profane de regarder cette série? "Combien y a t'il de saisons de Dexter me demandes-tu? Quatre!". Bref, c'est pas tout ça mais j'ai des gens, heu... du bois à découper je veux dire!
    (SPOILER)Mention spéciale "bouche bée": la scène dans laquelle Dexter enmène sa soeur sur son bateau, couverte d'un drap sur un brancard, devant tout le monde, en plein jour...

  • Timico
    Le 27/09/2013 à 13h25

    certains parlent de "Syndrome LOST", pardon.

  • icepoon
    Le 27/09/2013 à 14h52

    Vous avez tout dit, chacun ajoutant une "anomalie" (j'engobe dans ce terme toutes les incohérences/réactions cons/trucs qui tombent comme un cheveu sur la soupe/trahisons du matériau d'origine) oubliée par l'autre...rien que le fait de pas avoir une dernière vanne de Masuka c'était déja les boules !

    Comme certains je retiens les 4 premières saisons, le reste c'est juste NAZE

    (par contre j'aime bien le tout dernier plan, sorti de son contexte, et vous ?)

  • oxmo
    Le 27/09/2013 à 15h02

    Je suis triste de quitter Dexter : d'abord parce que j'ai beaucoup aimé le personnage (et bon nombre des seconds roles), mais aussi parce que la fin (et plus généralement la dernière saison) est un manque de respect pour ses fans et même pour Dexter himself !

    J'ai toujours trouvé sur cette dernière saison les notes et les commentaires trop sévères, mais il faut bien avouer qu'il se dégage une sensation de travail bâclé sur cette fin et un manque total de conviction dans le scénario . Il y a tellement de raccourcis, de scène à l'arrache que l'on nous donne l'impression qu'ils (les scénaristes) étaient pressés d'en finir !

    C'est moche. Je garderais à l'esprit les s01 s02 s04 pour quitter l'aventure Dexter avec un bon gout dans la bouche. Le gout qu'un personnage comme celui là mérite.

  • Binoux
    Le 27/09/2013 à 15h27

    J'ai l'impression d'avoir mangé un poisson rouge vivant.
    Et quand j'ai pu lire sur Internet "best seriesfinal ever", c'était un oursin.

  • Max
    Le 27/09/2013 à 16h08

    Pour ma part, j'ai adoré le dernier plan, son regard !
    Et puis le fait qu'il se retrouve tout seul, c'est super fin après chacun ses goûts hein ;p

  • Greg80
    Le 27/09/2013 à 16h21

    Juste une honte sans nom ! Ah si : grosse merde! Je ne blame pas les acteurs qui sont très bons mais les scénaristes qui sont payés pour écrire une telle merde, quoique au moins la merde ca a un gout, cette fin la n en a aucune! Vous avez remarqué qu on a meme pas vu Mazuka dans cet épisode? La saison , était nulle , la fin est une catastrophe, c est un massacre, Debra meurt d une facon indigne en plus, et je peux dire, en travaillant dans le milieu hospitalier, que c est d une incoherence totale! Bref, triste désillusion que cette saison, et cette série qui était d un si haut niveau! Rempli d incoherences, cet épisode je lui mettrais chaque jour un bon 0!

  • lobelzar
    Le 27/09/2013 à 18h45

    oui pour moi il y a 1 minute de trop (la derniere scene avec le bucheron )

  • Catalan
    Le 27/09/2013 à 21h26

    D'après moi cette saison a été complétement raté, du aux nouveaux personnages qui franchement ne servait a rien. Une fin entre les personnages récurrent de la série aurait été mieux.

  • laurent1107
    Le 27/09/2013 à 21h57

    je suis tellement en colère contre les scénaristes! Cette fin est merdique! vraiment.

  • Paul
    Le 27/09/2013 à 22h15

    Ne pas aimer cette saison est une chose, ne pas la comprendre en est une autre.

    Dexter a toujours été raconté comme un conte moderne, un conte noir. La symbolique prévaut sur le réalisme. En tant que conte, à l'instar de Pinocchio qui veut devenir un petit garçon, Dexter est un monstre qui veut devenir humain, d'où le titre du dernier épisode.

    Ça aiguillerait pas mal de chose comme le rapport avec Debra (qui est, à peu de chose prés, le même qu'avec Lumen) où elle représente le cadavre de son humanité dans la scène où elle est drapée d'un linceul blanc, l'absence de soleil à Miami qui couvre le monde de l'obscurité, sa colère qui gronde dans le ciel. Je résume pour faire court et pour m'attarder un peu sur la fin.

    La dernière scène tant décriée, où la plupart la prend au premier degré en se disant «  Tiens, Dexter est devenu bûcheron après avoir fait croire qu'il est mort », c'est biensûr un peu plus profond que ça.

    Cette dernière scène représente l'anti-Dexter tel qu'on la suivit et précisément l'anti-générique. Pour rappel dans le générique, on voit Dexter se raser, s'habiller, sortir de chez lui et faire un sourire à la caméra. Pour sa dernière apparition , il est barbu rentre chez lui et nous regarde avec un regard noir. Tout le contraire en somme. Le sourire d'autrefois qui soulignait la complicité entre le personnage et le téléspectateur a disparu pour laisser place à un rapport très froid et il nous congédie.

    De plus la voix-off qui caractérise le personnage est absente tout au long de la séquence, ce qui crée un manque de repère et déstabilise le téléspectateur, ce qui nous montre que le lien est brisé.

    Il y aurait biensûr d'autre chose à dire mais je ne vais pas m'étaler.

    Suivre Dexter et ne pas en comprendre les subtilités, qu'on apprécie ou pas d'ailleurs, c'est ne pas être à la hauteur du show. A bon entendeur...

  • zhurong
    Le 27/09/2013 à 23h14

    Ouais bon en cherchant bien je peux trouver des liens avec la philosophie de Spinoza et des messages cachés ésotériques si je veux. Plus sérieusement, n'empêche que, "subtilités" ou pas (par ailleurs perso j'aime assez l'idée du destin envisagé de Dexter - terminé la couverture "sociale"), le scénario de cet épisode est mal foutu. Ce ne sont pas deux ou trois détails un peu meilleurs qui peuvent à eux seuls rattraper le fiasco.

  • icepoon
    Le 27/09/2013 à 23h28

    Seriously des "subtilités" dans le final de Dexter ? Oui bien sur pourquoi pas !

    Et puis l'équation (sur un ton pédant qui plus est) "vous n'avez pas aimé = en fait vous n'avez rien compris", tsss...

  • YesFuture
    Le 28/09/2013 à 01h50

    Un regard-caméra. Voilà comment se conclut finalement la huitième et dernière saison de Dexter. Le procédé, censé bousculer le spectateur et briser le quatrième mur de la vraisemblance, n’a pourtant pas vraiment fait trembler ceux de nos salons ; il faut dire que plusieurs récits contemporains centrés sur des psychopathes ont déjà précisément choisi de refermer leur histoire ainsi – on peut, récemment, penser à l’adaptation cinématographique d’American Psycho ou à la belle conclusion de Damages.

    Où, cependant, ces deux exemples convoquaient le regard-caméra pour insister sur l’impénétrabilité de leur personnage, sur la folie transpirant le long de chaque pores de leur peau, sur l’impossibilité de s’extraire de l’aliénation, bref, sur l’impasse totale, Dexter, ici, s’en sert à d’autres escients. Celui, en fait, de reconnaître qu’il était légitime d’attendre que Dexter soit jugé par la société, que ses meurtres soient découverts par cette dernière… mais que, cette société, elle ne sera pas diégètique ; que, si le regard-caméra a attendu 96 épisodes pour jaillir enfin, c’est parce qu’il est là pour nous révéler que ce jugement tant attendu, il nous incombe à nous, spectateurs. « Jugez-moi, maintenant »… Dexter, sur sa vieille chaise en bois comme sur une chaise électrique, attend notre sentence. Il aurait pu mourir dans la tempête, mais il ne l’a pas fait. Il aurait pu vivre avec Hannah, mais il ne l’a pas fait. Au lieu de cela, il s’est extrait, dans un monde ni vraiment fictionnel ni vraiment réel, dans cet espace reliant le spectateur à la série1 ; ici, il va rester, dans cette petite chambre boisée où nous pourrons prendre une décision, l’un après l’autre.

  • Greg80
    Le 28/09/2013 à 08h55

    @Paul Si j ai bien compris, on est tous des imbéciles? Alors, je te remercie , toi le grand architecte qui a tout compris de l univers, toi la quintessence meme de celui qui comprends meme les textes cachés dans les nuages cachés de notre spiritualitée, tu m as fait comprendre que j avais tort, cet épisode est un chef d oeuvre, je t aime car maintenant ma vie apparait sous un nouveau jour!

  • Bastien S.
    Le 28/09/2013 à 15h35

    @Paul: puisque pour une fois le reproche est un peu plus élevé en termes de réflexion que "si t'aimes pas regardes pas", ou "Tu ne te relie pas, avant de poster tes articles ?" - je vais aussi m'efforcer d'argumenter.

    1) Dexter et sa volonté de devenir plus "humain"? Oui, on l'aura compris, ils nous l'ont rabâché pendant toute la saison, en justifiant ce choix par une histoire d'amour à l'eau de rose. Je pense qu'on a tous compris ce choix dans le scénario, mais c'est pas pour autant qu'on doit l'apprécier. Le Dexter sombre, manipulateur, raffiné et subtil me convenait bien mieux. C'est en grande partie ce qui le rendait unique, et qui au passage, nous a offert les meilleures saisons (1,2 et 4 à mes yeux).
    Je pense en revanche que ton analyse sur le cadavre de l'humanité etc est un peu trop poussé, et je vais justifier cela également.

    Comment imaginer que les scénaristes ont pu vouloir dire autant de chose de manière si "subtile" quand cette même subtilité a été absente d'un bout à l'autre de la saison?
    - Une voix off qui perd son rôle premier et sert de notice au téléspectateur, au cas où ils soient un peu teubé, tu trouves ça subtil?
    - Debra qui bute un mec dans le 2 ou 3ème épisode, essaie de tuer son frère, et magie magie, dr Vogel lui lance un sort et on reparle plus de tout ça, c'est subtil?
    - Une fugitive qui ne se teins pas les cheveux et se balade en touriste, c'est subtil?
    - Un marshall qui délivre un mec recherché dont la tête passe à la télé, c'est subtil?
    -introduire un personnage comme la fille de Masuka qui ne sert ABSOLUMENT à rien, c'est subtil?

    Je pourrai continuer encore et encore, mais on va stopper, là car le but de la démonstration n'est pas là.

    Alors oui, tous ces éléments relèvent du degré premier de l'analyse, mais justement, quand il y a autant de choses en premier plan qui sont d'une catastrophe sans nom, j'ai du mal à aller chercher la potentielle subtilité que les scénaristes auraient glissé dans les épisodes...

    Concernant la dernière scène: bien évidemment que le message va un peu plus loin que "regarder je me suis puni je suis devenu bûcheron"... et malgré ton analyse sur l'anti-générique qui peut tenir la route, je pense que tu surestimes un peu trop les scénaristes...

    Enfin, libre à toi de me trouver un peu trop limiter pour comprendre le pourquoi du comment de ce que nous ont servi les scénaristes dans cette huitième saison... j'aime confirmer la validité de mes idées aux "subtiles" insultes qu'elles suscitent.

  • Charlielost
    Le 28/09/2013 à 16h02

    La dernière scène est magistrale. Dexter durant 8 ans a rendu sa propre justice, et en cette fin, il se condamne lui même. C'est un monstre qui a tenté de devenir un humain et qui a échoué. Cette fin est beaucoup plus dramatique, il se condamne à la solitude et l'isolement, il s'enferme dans sa propre cage.
    Moi j'adore cette fin, parce que c'est une fin d'une cruauté absolue pour Dex, un châtiment suprême, une punition ultime, une condamnation à la peine d'isolement à vie parce qu'il est incapable de vivre comme un humain sans faire du mal aux gens qu'il aime.

  • DS
    Le 29/09/2013 à 11h33

    @Paul et Bastien, ce que vous dites est sensé, oui Dexter est au premier plan baclé et oui on peut pousser le raisonnement et trouver une subtilité qui sublime un peu le final catastrophique de Dexter. Ca aide a faire le deuil.... Cependant, je pense pas que la subtilité evoqué par @Paul soit reelement pensée par les scenaristes: Vu qu'ils nous prennent pour des cons avec leur raccourci et explication en OFF ("dexter t'es aux toilette, prend du toilettte pour t'essuyer!" "...merci Harry!" , OFF "Harry a raison, je vais tirer deux troix feuille" , gros plan de la camera sur le rouleau..." bref, on se prend la tete ici! Dexter qui fonce dans une tornade/ouragan chépakoi et qui survit, c'est pire qu'un batman qui survit a une explosion atomique... et puis la fille de masuka, c'est simple, ca doit etre une connaissance d'un gars du casting, il lui laissé un role histoire qu'elle remplisse un peu son CV, parce que bon... facepalm!

  • icepoon
    Le 29/09/2013 à 12h00

    Sur le post de yesfuture, et notamment ce passage : "ici, il va rester, dans cette petite chambre boisée où nous pourrons prendre une décision, l’un après l’autre"

    Pour ma part, mais peut être que je me trompe, je distingue la séquence dans son ensemble du TOUT dernier plan ou non seulement Dexter a un regard fixe caméra mais ou, alors que jusque là le perso est assez amorphe dans la scène, l'oeil devient moins torve, plus brillant, et on voit bien un léger rictus au coin des lèvres, comme si le perso sortait de sa torpeur...back in business, le tueur, ou clin d'oeil de base ? (ou encore un "demmerdez vous les fans" de la part des scénaristes, "vous aurez bien quelque chose à dire la dessus"...)

  • MarineRgt
    Le 29/09/2013 à 19h45

    Nous sommes d'accord pour dire que, dans cette dernière saison assez brouillon, on s'est tous déjà dit "Oh, merde. Je veux pas voir ça, moi"
    Je m'explique. Par exemple, quand on voit Mazuka demander de l'aide à Deb pour résoudre "l'énigme de sa fille", qui n'est pas un personnage très important, voire pas du tout. On s'attend à quelque chose de plus étonnant avec elle, mais rien. Dommage pour Mazuka.
    C'est ce que j'ai ressenti.
    Bref. Il est vrai aussi qu'il y a beaucoup d'incohérence. Je n'en citerai pas, parce qu'il y en a trop. Mais pour ce qui est de la fin, je me suis surprise à verser une larme. Ca m'a beaucoup touché jusqu'à ce qu'on voit Dexter en bûcheron. J'ai revu l'épisode plusieurs fois et ce qui m'a vraiment fait chié, c'est que Dex fasse beaucoup de promesses en l'air à son fils. On n'en parle pas, mais moi ça m'a fait chié parce que je l'aimais beaucoup Harrisson. C'est vraiment triste ce qu'il lui fait. Et ce qui m'a touché à la fin, c'est qu'il ne se tue pas comme on pourrait le croire dans la tempête (j'aurais trouvé ça petit pour ce personnage si.. extraordinaire et fort!) mais qu'il détruise sa vie et celle de son fils (et Hanna). Pour Deb, je me doutais bien qu'elle allait mourir à un moment ou un autre. Mais pas de cette façon là. J'ai été très surprise. Et c'est dommage qu'elle finisse comme ça après tout ce qu'elle a vécu.
    Je n'ai pas aimé McKay. Qu'est-ce qu'il est chiant ! Et pour celui à qui devait ressembler Dex (peut-être) sans le code, ils n'ont pas assez approfondi. J'aurais pris plus de temps et fait un treizième épisode s'il le fallait.
    Je suis d'accord, les meilleurs pour moi sont les 1er, 2em et 4em !
    Au revoir Dexter. Un des meilleurs personnages que je connaisse.
    (Du moment qu'ils n'enfonce pas la chose avec une énième saison..)

  • MarineRgt
    Le 29/09/2013 à 19h54

    Qu'aurait penser Harry ? Et le pauvre Zach.. Quel triste sort..

  • burma
    Le 30/09/2013 à 10h33

    et si dans quelques années il revenait ??? ;-))

  • serivore
    Le 30/09/2013 à 14h18

    Dexter c'est fini!! Un point c'est tout shit alors! Après s'être fait entube avec lost fallait bien même si le film est truffe d'incohérences espérer qu''un jour des scénaristes se décident à terminer leurs séries à rallonge par quelque chose de sensé NON? DEXTER est un personnage qui ne pouvait pas s'en sortir alors maintenant si ils n'y ont pas mis les formes....... après tout vu les dernières saisons insipides qu''ils avaient pondu Je pense qu'au moins ils ont eu le courage de ne pas nous emballer tout cela dans leur éternel happy end et je trouve que on aurait déjà pas du attendre 8 saisons merci showtime et merci DEXTER car tu n'auras jamais d'égal BYE BYE

  • ParasitA
    Le 01/10/2013 à 11h01

    Dexter Bûcheron?
    Vous vous ne foutez pas un peu de ma gueule?

  • Elearoy
    Le 24/10/2013 à 21h47

    La fin de la série était pour moi vraiment décevante!
    La saison 8 était simpa mais bon gros manqué de travail '
    Les acteurs restent tout de même géniaux !
    Et je suis d'accord par exemple avec @paul je trouve Qu'avant de juger la saison au 1 e degré il faut voir un minimum de subtilités dans tout sa !
    POUR MOI LA SAISON 8 aurait du s'appelait DEBRA , parce que la saison 8 à vraiment tourne sur elle entre son déraillement au début et sa mort à la fin ,...) ' bref , je la kife Jennifer carpenter!
    Enfin , la saison 8 reste tout de meme décevante mais j'ai aime les petites subtilités tout au long du show !

    Par contre j'ai une question : POURQUOI DEXTER A JETÉ DEBRA À LA MER ? Il aurait pu la laisser pour quinn au moins non ?? En tout cas pour moi je trouve sa un peu illogique ! Bref.
    Les meilleures saisons sont la 1,4,6,7 et la 5 est pas mal ! Mais saison 8= la saion de trop '

  • jenshad
    Le 23/01/2014 à 17h27

    Alors après avoir lu les commentaires de nombreuses personnes sur la fin de Dexter...que je viens juste de regarder... j'avoue que j'étais juste terrifiée de ce qu'il pouvait arriver pour que tout le monde dise que c'était pourri... résultat: je ne trouve pas ça pourri DU TOUT! D'accord, on pouvait s'attendre à du sang...de la vengeance...une fin atroce pour ce serial killer... ou tout autre, le happy end avec Anna et Harisson. Mais franchement, jusqu'aux toutes dernières minutes, je ne pouvait pas dire ce qu'il allait se passer. Et en ce qui concerne le personnage de Dexter, je trouve qu'au file des saisons, il a énormément évolué...passant du serial killer totalement insensible (saison 1) au tueur baignant dans des sentiments qu'il a du mal à comprendre... c'est tout ce qui fait que DEXTER est UNIQUE! Ni passionné par le meurtre (seulement le besoin de tuer), ni transcendé par l'amour (juste un sentiment qui lui tombe dessus sans qu'il comprenne vraiment pourquoi)... Pour moi c'est juste les choses de la vie (poussées à l’extrême bien sûr) qui reviennent en avant. J'ai pour ma part aimé la fin de cette série, même si j'aurais préféré soit un happy end avec la blonde et le fiston, ou une fin tragique avec mort de tout les êtres aimés et Dex en prison. Pour le coup, c'est une fin que l'on attendait pas, ou tout du moins que l'on n'espérait pas...Donc plus que la plupart des séries actuelles! Le mythe DEXTER n'est pour moi pas entamé. Et je peux même dire que c'est le genre de série qui me fais réfléchir sur ce que l'on peut faire et accepter des gens que l'on aime..........

  • jenshad
    Le 23/01/2014 à 17h37

    Oh, et juste un truc pour les puristes.... happy end ne veut pas dire POURRI!!! que la fin se termine bien ou mal, elle peut toujours être bien foutue!... ou pas. Depuis au moins 5 ans, tous les films qui se terminent mal sont soit disant courageux... mais pour ma part, de nombreux films se terminent comme ça juste pour attirer les amateurs de gore ! Les happy end peuvent avoir totalement leur place dans le cinéma et les séries...pas tout le temps, mais parfois! Ce qui est intéressant c'est justement de ne pas savoir jusqu'à la fin si ça se terminera bien ou pas... le SUSPENS les gars, c'est tout ce qu'il faut!!!!!

  • PeterNoble
    Le 03/09/2014 à 02h17

    Quelle blague cette fin, c'est la seule chose que j'ai retenu de la série tellement c'est honteux de finir comme ça!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

171 votes

Contenu relatif