Critiques

Seriesaddict.fr  par | 3

The Bridge (US) - 1x13 : The Crazy Place

Résumé

Sonya Cross et Marco Ruiz se lancent ensembles à la recherche d’Eva. Après sa rencontre avec Fausto Galvan, Charlotte et ses associés mettent en place leur nouveau trafic autour du tunnel.

1x13 : The Crazy Place © 2013 - FX

A la fin de l’épisode précédent, Célia a prévenu son collègue, Marco, qu’elle avait vu Eva accompagné par un policier au commissariat de Juarez. Après cette révélation, le policier mexicain et Sonya se rendent sur place afin d’étudier les vidéos de surveillance et d’identifier la personne en question. Marco reconnaît l’homme et décide d’aller à sa rencontre. Il le retrouve et monte dans sa voiture afin de l’interroger. Mais Marco décide de muscler un peu la conversation et agresse son interlocuteur. Sonya voit clairement son partenaire agresser l’un des ravisseurs d’Eva. Pourtant, elle décide de ne rien faire. Elle prend quelques libertés avec la procédure en laissant Marco utiliser des méthodes peu orthodoxes. De plus, on ressent une peur de l’abandon de plus en plus présente chez Sonya. On la voit inquiète à l’idée que Hank puisse prendre sa retraite.

Sonya et Marco arrivent à retrouver Eva grâce aux renseignements donnés par le policier mexicain. Elle est réfugiée chez des sœurs. Les deux inspecteurs décident de la faire traverser la frontière afin de la cacher chez Hank.

Après sa rencontre avec Fausto Galvan dans l’épisode précédent, Charlotte organise un nouveau trafic à partir du tunnel. Elle prend la tête de cette nouvelle organisation du côté américain. Ray Ray et César se retrouvent sous ses ordres. La femme a pris confiance au fur et à mesure de la saison. Mais ce nouveau trafic est tout de suite menacé par un homme ; Arliss Frome. Ce dernier sait tout de Charlotte et de ses relations avec Fausto Galvan. Il semble travailler pour une organisation fédérale américaine et va sûrement à l’avenir tenter d’utiliser Charlotte et ses associés pour atteindre un objectif en lien avec les cartels.

Pour son retour au journal, Daniel Frye doit écrire un article à propos de Millie Quintana, une femme qui vient de fêter ses 100 ans. Il se rend chez la vieille dame accompagnée d’Adrianna. Mais une fois sur place, ils se rendent compte que la centenaire est étendue, sans vie, sur le sol de son salon. En inspectant la maison, Daniel découvre une pièce remplie de billets; quarante millions de dollars et vingt millions d’euros. Sur un des billets de 100 euros est inscrit un message « Forget the money. Who is Millie Quintana ?». La présence d’euros donne une nouvelle ampleur à la problématique de la série. L’apparition de ces billets viennent nous indiquer que l’enjeu n’est pas que local, ou transfrontalier.  Les personnages de la série sont face à des trafics qui ont des impacts à l’échelle mondiale.

Après son travail, Adrianna rejoint sa mère à l’arrêt de bus. Celle-ci attend le retour de sa fille, Daniela, de la maquiladora. Mais Daniela n’est dans aucun bus. Dans l’épisode précédent, Daniela a raconté à Adrianna que son usine avait récemment embauché un nouveau manager, plus gentil que les anciens. Il y a fort à parier que cet homme a joué un rôle central dans la disparition de la jeune-femme.

Au même moment, Sonya rend visite à Marco chez lui.  Ils discutent autour d’un verre. Sonya reproche à Marco son agression sur le policier mexicain. Ce dernier lui rétorque que cela leur a permis de retrouver Eva. Sonya se rend compte que son partenaire a changé depuis la mort de son fils. Il est de plus en plus désabusé et amer. David Tate lui a tout pris. On perçoit que l’envie de vengeance a envahi Marco. Sonya lui avoue qu’à la mort de sa sœur, elle a ressenti la même chose envers son meurtrier. Marco tente de la rassurer en lui disant que David Tate n’est plus son problème, que c’est à la justice de faire son travail maintenant. Après le départ de sa partenaire, Marco sort un couteau et pousse la bouteille d’alcool présente sur la table. Il l’a fait se rapprocher du bord par petits coups. Puis une fois sur le rebord, il lui donne un dernier coup pour la faire s’éclater sur le sol. Marco ne sera plus le même. On comprend qu’il a basculé.

La scène finale se déroule chez Fausto Galvan. Marco vient lui rendre visite. On sent qu’il y a une histoire qui lie les deux hommes. L’inspecteur de Juarez essaye de savoir si le caïd peut atteindre David Tate en prison. Galvan dit qu’il peut lui rendre ce service. Mais Marco refuse, il veut tuer Tate de ses propres mains. Cette scène est intéressante dans sa mise en scène. Les deux hommes discutent devant une cheminée. Dès que Marco est à l’image, on voit les flammes en arrière place. Il y a une référence claire au mythe de Faust. Déjà le prénom du « señor » Galvan est une allusion directe au personnage de Faust. Ensuite, dans l’ouvrage de Goethe, Faust est un homme qui accepte de passer un pacte avec le diable afin de réaliser ses désirs. En échange, il accepte de céder son âme au diable. Le feu de cheminée, dans cette scène, vient clairement comme un rappel des flammes de l’enfer. Galvan incarne la tentation du pacte. Mais à la différence de l’œuvre allemande, ici Marco n’a pour le moment pas totalement succombé.

L’épisode final de cette saison 1 nous laisse sur notre faim. Beaucoup de nouveaux sujets sont abordés. Il va falloir attendre l’été 2014 pour voir ces thèmes développés. J’estime que l’épisode 11 aurait fait une bonne conclusion pour cette saison. Les deux derniers épisodes viennent nous placer dans une nouvelle dynamique. On peut souhaiter que ce procédé permette à la saison 2 de démarrer sur les chapeaux de roues.

5/10

Bilan

Malgré ce final un peu décevant, The Bridge reste l’un de mes coups de cœur de l’année. La problématique de la frontière est vraiment intéressante. Il est vrai que l’enquête met pas mal de temps à décoller. Mais ce qui m’a surtout plu dans la série, ce sont  les histoires annexes. Notamment le déséquilibre entre El Paso et Juarez. La frontière joue un rôle de miroir déformant. De plus, le rôle des femmes dans la société est aussi un sujet qui enrichi l’histoire. The Bridge se distingue des autres séries par le développement de ces thématiques. Enfin les duos formés, d’un côté, par Diane Kruger et Demian Bichir, et de l’autre, par Emily Rios et Matthew Lillard sont vraiment bons.

3 Commentaires

  • ludik
    Le 07/10/2013 à 22h14

    Tout à fait d'accord sur la qualité indéniable de cette série. Tout s'y distingue: l'écriture du scénario qui ne laisse rien au hasard quand aux motivations de chaque personnage. Marco Ruiz qui apparait comme un père tranquille dans les 1ers épisodes prend de + en + d'épaisseur au fil des épisodes, Diane Kruger est super crédible dans son rôle que j'appelerais "autiste Asperger léger", allant de l'agacement au désarroi sans que cela ne nuise ni à la véracité des dialogues ni à la cohérence de l'histoire. Il est vrai que je me suis posé la question du contenu des 2 derniers épisodes alors que l'intrigue principale de la saison était résolue, mais il y avait tant de personnages secondaires que l'on avait suivis tout au long de la saison qu'après réflexion, il était évident que le récit allait continuer pour "aboutir" à une intrigue nouvelle concernant ces caractères importants ou attachants quoique secondaires... En tout cas, pour moi cette série est la belle réussite de cette saison.

  • Rose
    Le 08/10/2013 à 00h43

    Je pense qu'il va falloir que je re-regarde cette série en enchaînant les épisodes parce que je pense n'avoir saisi que 40% de l'histoire. Pourquoi ces 2 derniers épisodes alors que l'intrigue principale est réglée... J'adore les perso secondaires mais je dois dire que j'ai du mal avec la femme du ranch et tout son business, tout comme le gars qui "sauve" la prostitué mexicaine. En fait je capte pas leur rôle et leur lien avec l’enquête du départ. Mais je suis la seule a blâmer pour ce manque de compréhension parce que la série est réellement intéressante. Donc je me referais les épisodes à la chaine pour mieux comprendre

  • Toff63
    Le 02/08/2018 à 10h39

    Un bon épisode sur tous les points que tu as signalés mais c'est vrai qu'il est placé étrangement dans la saison: The Bridge (US) a bouclé son intrigue au bout de 11 épisodes et a choisi les 2 suivants pour préparer la suite, avec des trames annexes significatives de l'univers de la série mais déconnectées de l'arc Tate.
    La saison 2 n'aura aucune excuse si elle démarre mollement. 6/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

15 votes

Contenu relatif

The Bridge (US)
Note de la série :
8.9/10