Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Sons of Tucson - 1x1 : Pilot

Résumé

Quand Brandon, Gary et Robby engagent Ron afin de prétendre qu'il est leur père pour régler un problème à l'école, ils se rendent compte que celui-ci pourrait leur servir pour d'autres problèmes.

1x1 : Pilot © 2009 Fox Broadcasting Co

En plus de Community, un autre pilot a été diffusé en préair cette semaine. Il s’agit de Sons of Tucson. Cette comédie familiale de la Fox, censée s’inscrire dans la lignée de Malcolm in the Middle, narre l’aventure de Ron (Tyler Labine, tout droit sorti de Reaper), jeune paumé que de riches enfants, livrés à eux-mêmes depuis que leur père est en prison, viennent engager. En effet, ces enfants ont besoin d’un père de substitution devant les autorités. Le pitch est simple, et laisse entrevoir tout ce qu’une série de ce genre veut nous offrir : pas grand-chose.

On voit, dès les premières minutes, que l’on ne cherche pas à nous surprendre. On cherche à reconquérir le public d’une sitcom qui a fait ses preuves des années durant, et qui a laissé une place vacante. Mais ce vide, Sons of Tucson est loin de le remplir.

L’acteur principal n’est pas antipathique, mais son registre comique n’a pas l’air bien large. Je n’ai pas vu Reaper, mais il y a fort à parier que le personnage qu’il y incarnait n’était pas diamétralement l’opposé de celui-ci.

L’histoire se met directement en place. Ron a besoin d’argent pour rembourser ses dettes. Quand trois jeunes frères viennent lui proposer un petit job, il accepte sans hésiter. On fait alors la connaissance des trois enfants, le plus jeune un brin hyperactif au langage ordurier, le petit gros pas bête mais plutôt suiveur, et celui qui est bien trop mature pour son âge. De petits stéréotypes de la comédie qui se veut subversive, mais qui peine à l’être, en somme.

Ils nous permettent de faire connaissance avec le cinquième et dernier personnage de la série, l’institutrice de l’un des enfants. On voit déjà poindre une intrigue amoureuse entre elle et Ron.

Alors certes, ça se regarde sans trop de déplaisir. On la voit sans problème programmée les soirs de semaine sur M6, par exemple. Mais ce n’est pas Malcolm (même si l’un de ses producteurs est Justin Berfield, l’interprète de Reese). On voit que la série essaie, mais rien n’est naturel, les intrigues sont anecdotiques et on ne rit pas vraiment.

Mais qui sait, peut-être que le pilot final sera de meilleure facture. Parce que si parfois rien n’est modifié entre le préair et le pilot, ce ne sera pas le cas ici. Deux des frères vont être recastés. Mais si rien d’autre n’est modifié, mon intérêt pour la série risque d’être très faible.

Sons of Tucson n’est pas ce qu’on fait de pire en matière de sitcom, loin de là. Regardez In the Motherhood, vous comprendrez ce que je veux dire. Mais elle n’essaie pas non plus de faire bien. On voit qu’elle cherche un public spécifique, pas vraiment regardant sur la qualité, mais c’est tout. Et c’est dommage parce que même si le pitch peut permettre des situations assez fines, elles ne seront probablement pas exploitées.

0/10

Bilan

On voit, dès les premières minutes, que l’on ne cherche pas à nous surprendre. On cherche à reconquérir le public d’une sitcom qui a fait ses preuves des années durant, et qui a laissé une place vacante. Mais ce vide, Sons of Tucson est loin de le remplir.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

2 votes

Contenu relatif

Sons of Tucson
Note de la série :
6.8/10