Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Weeds - 5x11 : Ducks and Tigers

Résumé

La visite de la fille d'Esteban annonce de nouveaux problèmes pour Nancy. Isabelle se joint au plan Doug et Silas pour se venger de Celia.

5x11 : Ducks and Tigers © 2009 CBS Corporation

Dans cet épisode, rien de bien passionnant, à part la fin qui annonce quelque chose de grand. Public difficile ou simple réalité, j’avoue m’être un peu ennuyée. On rabâche, on innove faussement, on en rajoute. A deux épisodes du season final, Weeds radote sur des détails encore trop mis en avant.

Ducks and Tigers a l’honneur de nous emmener officiellement vers la fin de la saison. La storyline d’Esteban prend de nouvelles proportions quand sa fille, Adelita, arrive chez lui. L’occasion pour lui de critiquer l’éducation des enfants de Nancy. Notre héroine prend alors soudainement conscience des lacunes accumulées ces dernières années. Sans trop de punch, la discussion tourne vite sur l’avenir du bébé. Une histoire à définir, mais cela sera fait lors de la prochaine saison, assurément. Car ici, pas le temps de développer un arc aussi riche, il y a déjà trop d’intrigues à terminer.
C’est d’ailleurs le cas avec la deuxième storyline d’Estéban (décidément, il prend de la place en cette fin de saison). Son élection approche et, mauvais coup du sort ou suite logique d’évènements, la fin de l’épisode nous révèle un autre obstacle dans sa candidature déjà bien entachée. Un peu convenu, un air de déjà-vu même. Mais cela a le mérite de nous attirer vers une fin de saison explosive. Pas d’avancée sur le plan Pilar (en ce qui concerne l’envie de Nancy), mais du suspens, une certaine tension, une limite de temps, tout est mis en jeu pour privilégier la surprise du téléspectateur.

Les autres personnages, il faut l’avouer, n’ont pas énormément d’importance dans cet épisode. Silas et Shane sont quasiment inexistant (Adelita est d’ailleurs la seule qui donne envie  à Silas de dire quelques mots, et Shane reste bien souvent muet devant une bière bien fraîche). Doug et Dean continuent leur lutte, très lente et pompeuse, contre Célia. Célia qui, elle, devient lesbienne. Complètement ridicule, je vous l’accorde. Elle qui huait sa fille et la traitait comme une moins que rien quand elle eut le malheur de lui faire part de son penchant pour les filles, à son tour, elle s’essaie à une activité sexuelle encore controversée. Simple provocation de la série pour combler un vide trop lourd. Célia n’aura vraiment pas eu de storyline convenable cette saison. Comme tous les autres personnages d’ailleurs (Nancy et Esteban, surtout, sont les seuls à s’être crédités d’une histoire qui tienne plus ou moins la route). Silas avait bien commencé pourtant avec sa boutique médicinale. Mais le tout s’est très vite embourbé dans un grand n’importe quoi. Vraiment dommage.

Quoi qu’il en soit, ce onzième épisode se regarde aisément. Pas de réflexion à fournir, juste un regard vide sur un écran encore trop peu accrocheur.

0/10

Bilan

Dans cet épisode, rien de bien passionnant, à part la fin qui annonce quelque chose de grand. Public difficile ou simple réalité, j’avoue m’être un peu ennuyée. On rabâche, on innove faussement, on en rajoute. A deux épisodes du season final, Weeds radote sur des détails encore trop mis en avant.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 23/03/2015 à 14h52

    C'est vrai que la trame de Celia est surprenante mais pourquoi pas finalement, son interprète donne au personnage des airs de garce jouissifs, à l'image de la scène avec la serveuse.
    Sinon, la venue de la fille d'Esteban apporte peu de choses et Silas et Shane sont trop en retrait. L'intrigue d'Andy est sympathique car le personnage est drôle. Tout cela est là pour avoir le quota sexe-blagues graveleuses-message sur l'avortement de l'épisode.
    Concernant Doug et Dean, c'est faible au début et plus réjouissant à la fin avec les dessins sur le visage. Leurs discussions autour de la drogue sont amusantes.
    Le plus intéressant, c'est Nancy et Esteban qui tente d'évoluer en tant que couple marié et parents. L'histoire du lait maternel n'est pas transcendante, à l'inverse du rebondissement prometteur. Petit bémol: ce qui touche à Guillermo et Pilar est trop flou, trop peu structuré et trop peu lisible.

    Y a un peu de tout dans l'épisode, pas exceptionnel mais qui demeure un divertissement agréable et pas prise de tête. 7/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

6 votes

Contenu relatif