Critiques

Seriesaddict.fr  par | 3

Breaking Bad - Bilan saison 2

Bilan saison 2 © 2009 - AMC

La première saison de Breaking Bad était époustouflante. L’originalité de l’histoire, subtilement amenée par la performance des acteurs (Bryan Cranston et Aaron Paul, notamment), en a laissé plus d’un scotché derrière son écran lorsque la saison s’est terminée. Celle-ci était portée sur la maladie de Walter (son cancer) qui, de peur de mourir, devait faire face à un avenir financier instable. La rencontre entre le monde de Walter et celui de la drogue n’en était alors que plus inconfortable, étant donné que la nécessité prenait le pas sur l’envie. Une première saison coup de poing, qui a donné un avenir tout tracé à la série.

C’est d’ailleurs avec une impatience remarquée que la deuxième saison de Breaking Bad, série créée par Vince Gilligan, a pointé le bout de son nez le 8 mars dernier. Les fans étaient au rendez-vous et nous aussi.

Cette deuxième saison peut se scinder en trois parties bien distinctes. Chacune regroupant bien sûr plusieurs thèmes, plusieurs personnages et s’englobant plus ou moins les unes et les autres.

La première partie concerne la vente de la drogue. Ce n’est plus un secret, Walter est un as du métier et sait, comme personne, fabriquer de la drogue de haute qualité. Cela lui vaut une certaine réputation et les plus grands s’intéressent à lui. L’envie de s’agrandir est donc logique et une guerre entre gang est inévitable. Malgré tout, la série a su traiter le sujet avec finesse et sobriété. Pas de grosses bagarres mais juste des situations maladroites, des tensions si énormes que les épisodes en deviennent étouffant. C’est le cas du deuxième épisode qui, après réflexion de ma part, nous propose une réalisation de génie. L’intensité du moment est telle que chacun des mouvements de nos personnages est ressentit avec beaucoup de réalisme. Chaque toux de Walt nous gêne profondément, chaque respiration se fait sentir dans nos frissons. Un épisode tout bonnement sublime (malgré ma critique, à chaud).
L’évolution du statut de Walt et de Jesse est fulgurante dans le domaine. Nos deux héros se frottent à des pointures qui s’avèreront être plus dangereuses que prévu, de même qu’à des situations à la limite du raisonnable (quand ils s’en vont dans le désert, par exemple). Un sujet comme celui-ci nous mène aussi à l’évocation de la présence de ces substances un peu partout dans les villes. Il réussira à réunir, malgré les apparences, Walter et sa famille (en la présence de Hank). Hank aura d’ailleurs une importance un peu plus marquée dans cette saison et la série développera même des facettes de sa personnalité, fragiles et perturbées. Cela aura le mérite de rendre le personnage plus sympathique, plus humain. Le talent d’acteur de Dean Norris aidant beaucoup ! Lui qui était l’homme un peu bourru lors de la saison dernière, il est, avec surprise, le plus sage et le plus posé dans cette saison (comparé à Walt).
La drogue est un sujet assez riche. Elle peut concerner l’activité en elle-même (la vente de la drogue) mais aussi l’humanité des dealers et leur double vie.

C’est ce qui nourrit la deuxième partie de la saison. Il est un peu inutile de vous remémorer que personne (femme ou enfant) n’est au courant de l’activité de Walt. Et cela crée des tensions au sein de sa vie familiale. Skyler doute, tout au long de la saison. Cela vaudra à Walt quelques difficultés, notamment lors du season final. Même si sa famille est soudée autour de sa maladie (Junior qui crée un site web pour collecter des fonds, par exemple), elle reste néanmoins nettement plus disloquée que la saison dernière. Skyler prend son envol en décrochant un emploi et Walt Junior décide de changer son prénom afin de ne plus ressembler à son père. Et la naissance de sa petite fille n’y fera rien.
Du côté de Jesse aussi, des développements sont faits. D’un point de vue personnel, tout d’abord. Celui-ci rencontre une jeune femme qui partagera, jusqu’à la fin de la saison, une intimité toute particulière avec lui. Des complications viendront pimenter leur relation qui, il faut l’avouer, finira dans un désastre parfait. Mais Jesse, peut être en lien avec Jane, sa copine, évolue aussi d’un point de vue professionnel. Il prend plus d’assurance, au niveau de la fabrication de la drogue, notamment. Malgré tout, il restera enfantin dans la totalité de la saison, accro à la drogue et pas prêt d’arrêter. Et pour un rôle d’une telle envergure, Aaron Paul est un acteur parfait. Ses performances ont été exceptionnelles, que ce soit dans un épisode touchant comme Peekaboo ou un épisode éprouvant comme Grilled. Et en parlant de bon acteur, il serait étrange de ne pas évoquer Bryan Cranston qui est, tout simplement, grandiose dans le rôle de Walter. Faire passer une émotion au téléspectateur est pour lui une seconde nature, pas un instant on se dirait « Il est en train de jouer là ».

Et la troisième partie, la plus importante dans le sens où c’est à cause/grâce à elle que la série a commencé, nous fait voir l’évolution de la maladie de Walt. Cette deuxième saison est riche en rebondissements à ce sujet. Plus mal en point qu’auparavant, Walter va réussir à guérir, temporairement. Bien sûr, une rechute est vite arrivée mais sachant que la série a été renouvelée pour une troisième saison presque automatiquement, il n’y a pas de crainte à avoir. Espérons juste que ce n’est pas ce qui mettra fin à la série !

La deuxième saison de Breaking Bad a donc été une véritable réussite. Bien plus provocatrice que la première, plus sombre aussi, la série a tout de même réussi à faire ressortir le meilleur de chacun de ses personnages. Des moments drôles ont su ponctuer les épisodes qui, dans un sens plus large ont bénéficié d’une réalisation quasi-parfaite. Pas de faux pas, mais un regret néanmoins, trop de suspense. Enfin, peut-on en vouloir à une série qui sait retenir notre attention ? Une seule chose à dire, cela va être dur d’attendre la saison prochaine !

0/10

Bilan

La deuxième saison de Breaking Bad a été une véritable réussite. Bien plus provocatrice que la première, plus sombre aussi, la série a tout de même réussi à faire ressortir le meilleur de chacun de ses personnages.

3 Commentaires

  • DaM
    Le 23/08/2009 à 12h40

    Une date de retour pour la saison 3 ?!

  • Charlotte
    Le 23/08/2009 à 12h46

    Courant Mars 2010, normalement.

  • DaM
    Le 23/08/2009 à 20h59

    uch, tout de meme.

    Bon, et bah, on va patienter avec l'autre série de la chaine alors, Mad men !

Ajouter un commentaire







 Spoiler