Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

The Originals - 1x16 : Farewell to Storyville

Résumé

Suite au sort de Céleste, nos Originals se retrouvent enfermés au sein du cimetière de la Nouvelle Orléans, Klaus voulant tuer Rebekah après avoir appris sa trahison.

1x16 : Farewell to Storyville © 2014 - CW

C'est avec impatience que l'on a retrouvé nos Originals pour ce nouvel épisode. En effet rappelez-vous la semaine dernière, nous les quittions enfermés dans le cimetière de la Nouvelle Orléans, avec un Klaus en proie à une fureur totale envers sa sœur.

L'épisode de cette semaine n'est certes pas parfait, mais annonce néanmoins un tournant au sein de la série. Emouvant par moment
, il est aussi une très bonne grille de lecture pour cerner un peu mieux la psychologie de nos Originals, et particulièrement de Klaus. Allons-y !

L'épisode commence de manière très subtile, mettant en scène Rebekah et Klaus alors enfants. On pouvait sentir l'innocence et l'amour emplissant deux frère et sœur normaux. L'amour menant très vite à la haine, nous retrouvons par la suite nos Originals en plein déchirement familial au sein du cimetière, où va se jouer la majorité de l'épisode.

Alors certes ce huis clos possède des défauts : le sujet tourne en rond sur la culpabilité de chacun, et tourne parfois à l'enfantillage, Klaus et Rebekah se renvoyant mutuellement et inlassablement la balle tels deux pongistes infatigables.

Mais là n'est pas le plus important. Du moins à mes yeux.

Abstraction faite de cela, on en apprend un peu plus sur les personnages.

Commençons par Klaus. Tout d'abord un mot sur l'acteur Joseph Morgan, qui excelle dans son rôle, la fureur autant que la tristesse lui réussissant bien. On apprend ainsi que Klaus a été maltraité durant l'ensemble de son enfance par un père violent. Klaus a été dès sa plus petite enfance une personne brisée et rejetée. Le comportement de son père peut alors justifier (en prenant le recul nécessaire) l'instabilité et la violence du Klaus depuis des siècles.
Face à Klaus, Rebekah. Rebekah que j'ai critiqué au cours de cette saison pour être trop effacée, trop indécise.

SPOILERIl faut ainsi que ce soit le dernier épisode de Claire Holt en tant que membre du casting principal pour que le personnage soit enfin à la hauteur d’un Original.
On redécouvre ici une Rebekah affirmée, crédible, forte qui ose s’opposer frontalement à son frère, qui a le courage de lui avouer qu’elle a souhaité sa mort. Dans son désarroi, elle se montre rayonnante et son départ sur la fin laisse un petit sentiment de vide. En revanche sa séparation avec Marcel n’a rien d’émouvant, tant pour moi le couple ne possédait pas de réelle alchimie.


Pour finir cette analyse, j’ai relevé un passage intéressant. Vers la fin de l’épisode, quand Klaus et Rebekah s’expliquent à cœur ouvert, Rebekah dit à son frère quelque chose comme : « nous sommes les créatures les plus puissantes mais nous sommes ravagés, nous sommes des épaves ».

En effet, plus nous découvrons les Originals, plus nous découvrons à quel point ils sont et ont été tourmentés. Et c’est là le mythe même de l’Original, du moins sa perception qui évolue. Les scénaristes dans un but d’opération séduction, et ce plus particulièrement depuis la création de ce spin off de The Vampire Diaries, ont mené à bien un processus d’humanisation des Originals. A son apparition dans The Vampire Diaries, qui aurait cru voir Klaus en train de pleurer, et faire preuve de pitié envers quiconque. Si mythe de l’Original il y avait, il n’est plus.

A chacun de décider quelle version préférer.

8/10

Bilan

Une note clémente pour un épisode tantôt émouvant, tantôt agaçant. Le face à face entre Klaus et Rebekah avec pour médiateur Elijah a le mérite d’éclairer le téléspectateur sur la manière d’être de Klaus. Un huis-clos aux senteurs de fin de saison qui laisse ainsi place à l’inattendu pour le dénouement de cette première saison.

1 Commentaire

  • Jean
    Le 17/03/2014 à 11h14

    vu la fin de l'épisode précédent, je m'attendais à un grand combat entre les 3 Originals, mais non, on règle ses comptes à coup de mots ..
    C'était l'occasion de voir un Joseph Morgan brillant certes, mais quand même l'épisode était émouvant, ça manque depuis quelques épisodes 2-3 scènes de règlements de comptes violents ! Ce sont quand même des vampires sanglants et très très méchants !
    Le départ de Claire Holt c'est le cerise sur le gateau.
    Que va devenir The Originals ?
    Et que va devenir The Vampire Diaries sans les Originaux ?

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

29 votes

Contenu relatif

The Originals
Note de la série :
9.2/10