Critiques

Seriesaddict.fr  par | 3

Sherlock - 3x1 : The Empty Hearse

Résumé

Londres, deux ans plus tard, chacun tente tant bien que mal de vivre sans Sherlock dans leur vie. Mais c’est mal connaître ce dernier, qui revient plus fort que jamais d’entre les morts.

3x1 : The Empty Hearse © 2014 - BBC

Attention spoiler, il faut avoir vu l'épisode avant de lire la critique!

Sherlock est enfin de retour en France, ce soir sur France 4, trois mois après sa diffusion en Angleterre. Et plus de deux ans après une fin de saison 2 hallucinante, qui nous avait laissés remplis de questions. Mais comment a-t-il fait ?!?

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les showruners Mark Gatiss et Steven Moffat se sont encore une fois surpassés. Généralement, après une si longue attente vous ne pouvez qu’être déçus. A l’image de nombreuses séries ou films à succès. Mais les anglais ont visiblement cette constance de la perfection. Et ce 301 de Sherlock en est une nouvelle preuve.

Certains pourront reprocher à cet épisode d’être trop centré sur l’explication de la « mort » de Sherlock et son retour parmi les vivants, faisant passer l’enquête policière au second plan. Mais cela serait se montrer un peu trop tatillon. En fait, cela dépend plus simplement de vos attentes vis-à-vis de la série. Pour ceux qui aiment le show pour ses enquêtes policières et pour voir le cerveau de Sherlock en action, ce premier épisode pourrait en effet se montrer quelque peu frustrant. Pour les autres, qui certes adorent la partie « résoudre un mystère », mais sont également très attachés aux personnages, cet épisode est un pure orgasme télévisuel.

L’un des grands moments de l’épisode reste le face-à-face tant attendu entre Sherlock et Watson. Il est excellemment orchestré, tantôt drôle, tantôt plein d’émotion. Coup de chapeau à Martin Freeman, qui nous fait ressentir toute la peine et le manque que son personnage a ressenti durant ces deux dernières années. En face, Sherlock reste fidèle à lui-même (toute la blague autour de la moustache) et en même temps on peut voir une réelle évolution depuis la première series. Le personnage a véritablement gagné en humanité. Et c’est ce qui rend leurs scènes communes d’autant plus savoureuses.

Ce ne sont pas les seules d’ailleurs. Nous avons aussi le droit à d’excellents moments entre les deux frères, notamment celle des jeux/devinettes qui est des plus désopilante. Comme Madame Hudson le dit si bien, ces deux-là s’aiment, même s’ils ne veulent pas le montrer. Nous en apprenons également un peu plus sur la famille Holmes et ceci participe à rendre incontestablement le héros plus humain, et d’autant plus attachant. Encore plus quand ce sont les parents de Benedict Cumberbatch en personne qui jouent ceux du héros.

Les scénaristes avaient peur qu’après deux ans d’absences, les téléspectateurs ne soient plus au rendez-vous. C’est vraiment sous-estimer notre attachement au show et à son héros qui a viré progressivement au fanatisme à mesure que la date fatidique du 1er janvier 2014 approchait. Deux ans de théories plus abracadabrantesques les unes que les autres, fomentées par les fans à travers le monde pour venir à bout du pourquoi du comment le grand Sherlock Holmes a survécu à la chute d’un immeuble. Là où bon nombre de séries américaines voient leur taux d’audience en chute libre après un mois d’absence, cette série anglaise revient plus forte que jamais, battant ses propres records.

Et c’est totalement justifié. Car les showrunners nous ont ici concocté une histoire aux petits oignons, rendant hommage aux fans en nous proposant différentes théories sur comment Sherlock a pu tromper tout le monde. On a vraiment le droit à tout. La proposition over-the-top d’Anderson (méconnaissable) est tout simplement jouissive tant elle est sans limite, avec ce petit côté super héros immortel-kiss-et tour de magie à la clef. La proposition des plus comique d’une fan gothique (petit clin d’œil à My Mad Fat Diary) donne libre court à la bromance Holmes-Moriarty (un pure plaisir de revoir Andrew Scott au passage). Au point que lorsque Sherlock, lui-même, y va de son explication, nous ressentons une pointe de déception, et de déni. Est-ce la véritable explication ?!? Doute d’ailleurs souligné par le personnage d’Anderson qui est véritablement l’extension de nous spectateurs/fans. Comme si les scénaristes savaient déjà qu’ils ne pourraient satisfaire tout le monde et nous répondent ainsi par l’intermédiaire du héros « Everyone’s a critic »…

Le seul point négatif serait au niveau du montage et de l’emplacement de cette fameuse scène de révélation, en plein milieu de celle dans le métro, qui coupe quelque peu le rythme.

Enfin, cet épisode est l’occasion de nous introduire un nouveau personnage que nous nous préparions à détester car son arrivée ne pouvait que briser la dynamique du duo que nous apprécions tant. Hors, nous tombons presque instantanément sous le charme de Mary, à l’image de Sherlock. Elle s’intègre tout de suite parfaitement dans l’histoire, et c’est presque comme si elle avait toujours été là. Excellent choix que la compagne à la ville de Martin Freeman, Amanda Abbington. L’alchimie transparaît véritablement à l’écran.

Not… dead…

Oh killing me. That's so two years ago.

9/10

Bilan

Il nous aura fallu attendre deux ans, mais cela en valait vraiment la peine. Encore une fois scénaristes-acteurs-réalisateurs se sont surpassés pour nous concocter 1h30 de programme intelligent, divertissant, drôle, réglé comme une montre suisse. Sherlock is back, and for the best!

3 Commentaires

  • zoe
    Le 04/04/2014 à 16h58

    La saison 3 de Sherlock était parfaite, c'est vrai que c'est rare une série dont le niveau ne baisse pas et qui ne lasse pas les téléspectateurs !

  • Harukikun
    Le 04/04/2014 à 17h50

    Un chouilla too much pour moi mais le 9 est mérité. J'espère sincèrement ne pas devoir attendre deux ans de plus.. Et le cliffhanger du 2x03 est juste trop mmmm !! ^^

  • Azyie
    Le 07/04/2014 à 11h50

    Miss Me ?

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

44 votes

Contenu relatif