Critiques

Seriesaddict.fr  par | 6

Silicon Valley - Bilan saison 1

Bilan saison 1 © 2014 - HBO

Les geeks sont à la mode, le succès de The Big Bang Theory n'étant qu'un exemple parmi d'autres illustrant la popularité des stéréotypes geeks, techniciens etc. Silicon Valley, clairement, s'inscrit dans cette vague. On aurait pu donc s'attendre à un une série récitant ses préjugés et stéréotypes à travers X personnages dans le monde de la Silicon Valley sans lien profond entre les épisodes, et ça aurait probablement été drôle ou sympathique. Mais la série va plus loin.

Au centre de toute la série est une satire du monde de la Silicon Valley, de ses habitants et de leurs entreprises. On découvre tout cela à travers la perspective de Richard Hendriks, prodige en devenir et de ses amis et collègues de start up. Thomas Middleditch est excellent dans son rôle bien que parfois le personnage principal donne un peu trop dans la caricature. T. J. Miller en Erlich Bachman est le moteur comique avec un personnage loufoque et plein d'énergie. Il ne s'arrête jamais et est un contrepoids bienvenu vis à vis des autres personnages plus calmes et introvertis. Josh Brener joue Nelson "Big Head" Bighetti, un personnage en retrait mais qui reste intéressant car il met en avant certaine absurdité du monde de la Silicon Valley. Martin Starr et Kumail Nanjiani (jouant Bertram Gilfoyle et Dinesh Chugtai) complètent le groupe de base et leurs personnages sont de bon personnages secondaires et participent bien au comique. Dans l'esprit satirique, beaucoup des personnages sont très caricaturaux, lorsqu'ils n'arrivent pas à se libérer par moment de ce carcan, c'est un peu dommage. De même, le love interest de Hendricks est un peu trop évident, mais ne prend pas trop de temps sur cette saison, ce sera probablement pour les saisons suivantes, lorsque Hendricks devra gérer sa réussite croissante.

Les huit épisodes tournent autour de la compagnie que Hendricks va créer, Pied Piper, qui repose sur un algorithme de compression révolutionnaire. Soudain, Hendricks se voit courtisé par les grosses pointures du business. Gavin et Gregory incarnent tous deux des archétypes de la réussite dans la Silicon Valley et la série met un point d'honneur à mettre en évidence la stupidité des deux. Beaucoup de l'humour tourne d'ailleurs autour de la satire du monde de la Silicon Valley, comme par exemple les logos, l’attitude cool sur le lieu de travail, les discours sur l'ambition de créer un monde meilleur par un algorithme (sic), les défauts des prétendus génies, la stupidité de la mode des Apps à gogo, du hightech à tous prix etc. Comme dans un Los Angeles satirique où tout le monde semble vouloir être acteur ou est un acteur raté, tous les personnages rencontrés dans Silicon Valley (médecin, employé de grand magasins…) sont soit des programmeurs ratés ou qui espèrent réussir à créer leur start-up.

Silicon Valley est drôle, à l'inverse de beaucoup de comédie qui me font au mieux sourire ou ricaner, la série m'aura fait éclater de rire à plusieurs reprises (la scène du logo sur la porte de garage ou la discussion conduisant Hendricks à perfectionner son modèle par exemple). Pour une comédie, c'est l'essentiel. Le type d'humour n'est pas trop restreint, beaucoup de trash, spécialement chez les personnages secondaires, mais aussi de la satire plus discrète comme déjà évoqué. La trame principale constitue le fil rouge de la saison, ce qui contribue au fait que Silicon Valley ne se ressent pas comme une joke machine qui envoie X blagues à la minute à la figure du spectateur mais plutôt comme un scénario entouré de comique.

Bref, je ne veux rien spoiler, car cette série vaut vraiment le détour, et je me contenterais donc de faire un bilan et donner ma note après ces brèves remarques.

9/10

Bilan

Une excellente petite comédie. Le monde des geeks et de la high tech est en vogue en ce moment mais Silicon Valley ne se contente pas de simplement jouer sur cette mode et ces stéréotypes. Le résultat est une série fun avec une histoire entraînante. Quelques faiblesses pour certains personnages mais globalement très réussi. Vivement une saison 2 avec plus d'épisodes !

6 Commentaires

  • PingouinBishop
    Le 16/06/2014 à 11h14

    énormeeee série déjà culte
    avec des punchlines fantastiques.
    RIP à l'acteur qui jouait Peter Digory, personnage fantastique

    ps: c'est le monde des nerds plutôt que des geeks à l'inverse de TBBT sinon bonne critique

  • YogSothoth
    Le 16/06/2014 à 11h30

    très très bonne série, pas besoin d'être "nerd", "geek", "otaku" ou quoique ce soit d'autre... vraiment addictive, un bon casting, une bonne réal et surtout un humour mordant. Et pi pas de cul ou d'érotisme à deux ronds qui font marcher certaines séries

  • Marieso
    Le 16/06/2014 à 13h47

    Le personnage de Jared joué par Zach Woods est génial! L'intrigue est passionnante et certaines scènes sont hilarantes (l'appel à distance avec l'hologramme qui ne fonctionne pas). A voir!

  • Zhurong
    Le 16/06/2014 à 14h12

    Pas fan de comédies, j'ai adoré celle là. Comme déjà dit plus haut, de véritables éclats de rire à prévoir et une storyline hyper rythmée et efficace. Gros gros fan de Jared moi aussi, super bien écrit et joué (Sa mésaventure avec la voiture automatique est tout simplement ultime :))

  • PingouinBishop
    Le 16/06/2014 à 22h14

    peter : This displeasing!
    monica: I've never seen his so upset!

  • PingouinBishop
    Le 17/06/2014 à 09h30

    *him

Ajouter un commentaire







 Spoiler