Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Castle (2009) - Bilan saison 6

Bilan saison 6 © 2014 - ABC

Attention, il faut avoir vu la saison avant de lire la critique.

Star du petit écran depuis maintenant six saisons et mascotte de la chaîne ABC, elle s'est même livrée à des duels d'audiences pour la première place avec Hawaii Five-O et plus récemment The Blacklist, tout ça avoisinant les 10 millions de téléspectateurs. La série Castle se porte très bien.

S'il a fallu quatre saisons pour voir enfin le rapprochement de Castle et Beckett, la saison 5 ne perd pas de temps, en effet, Richard Castle demande la main de Kate Beckett en mariage.
La saison 6 reprend exactement à ce moment-là. Bilan.

Castle est une série très sympathique, très drôle, fun et intrigante, depuis quelques saisons maintenant avec les fils rouges qui se sont développés récemment, et c'est bien là le problème de ce début de saison 6.
On ne retrouve absolument pas ce coté-là, cet esprit « Castle ». Kate travaille maintenant à New York au plus près des agents et des missions nationales, délaissant Esposito et Ryan, et surtout son cher Castle. De ce fait, le public a plus droit à du Homeland qu'à du Castle, avec ces affaires qui relève de la sécurité nationale ! Et surtout les scénaristes terminent l'épisode en suspens avec un Castle « empoisonné » qui lui reste 24 heures à vivre, sérieusement qui va croire que le protagoniste principal va mourir ? Les scénaristes nous ont pondu bien mieux, ce début de saison 6 commence très mal pour Castle, car le public ne retrouve pas du tout la série qu'elle aime.

Mais heureusement, Kate revient près des siens, à son commissariat et auprès de son équipe de choc avec Ryan, Esposito et Castle, qui constituent le carré d'as de la série.

Le public retrouve avec joie les affaires mystérieuses et intrigantes, les théories toujours loufoques de Castle, supporté par un Ryan crédule, et surtout un duo Beckett-Castle en pleine forme, en pleine préparation de leur mariage, car oui, Kate Beckett a dit OUI à Castle !
Cette saison 6 nous a apporté son lot d'épisodes tous aussi brillants les uns que les autres, on pense à celui de l'incendie où Ryan et Esposito se retrouvent piégés dans un immeuble en feu, jusqu'à la fin, on doute, ce fut un épisode très émouvant, du grand spectacle. On pense également à l'épisode du Ninja, très très drôle, avec le fameux « euh … un Ninja est apparu et m'a volé la clé », et hop le générique se lance, franchement, cette phrase résume à elle seule la série, du génie.

L'épisode « 70's » aussi relève du grand art, une mise en scène impeccable avec une Lana toute en beauté et un duo Ryan-Esposito en Starsky et Hutch (entrée au ralenti) qui frise le fou rire !
On a eu droit aussi à un épisode « Spy » avec le père de Castle qui faisait son retour, du bon cru cet épisode, Josh Brolin en papa espion est parfait.

Voilà c'est ça Castle, c'est ce que le public veut trouver dans sa série, ce genre d'épisodes.

Mais, et j'en viens au point fort ce cette saison, les fils rouges parallèles que la série a su tisser. Car oui, fils rouges au pluriel, il y en a deux, chacun pour son protagoniste, si Beckett a son « Braken » et toute l'histoire avec le meurtre de sa mère, Castle lui a son « 3XK ». Jerry Tyson, le Triple Tueur qui en veut personnellement à Rick Castle, si on nous faisait croire qu'il était mort, un épisode cette saison laisse planer le doute, car une chirurgienne, disciple supposé de Tyson, semble avoir volé tous les documents concernant le 3XK, et après ça, elle disparaît en laissant à Beckett et Castle une chanson qui explicite clairement un retour annoncé.

Justement un retour il y en eu un aussi, celui de Braken le sénateur ripou, responsable du meurtre de la mère de Beckett. Et dans un épisode, Beckett, enfin, retrouve un enregistrement audio qui compromet très fortement Braken dans l'implication du meurtre. Kate diffuse ce dit enregistrement audio au grand public, devant Braken, qui se fait immédiatement arrêter, définitivement. L’arrestation de Kate est très symbolique, très touchante, on sent vraiment que c'est ce qu'elle attendait depuis tant d'années. Ces mots qu'elle voulait tant prononcer « Vous êtes en état d'arrestation pour le meurtre de ma mère », ça se voyait dans le jeu de Stana Katic le soulagement de son personnage, chapeau bas.

Le dernier épisode, lui, est exempte de toute tension, puisqu'il s'agit du mariage de Castle et Beckket ! Enfin presque, puisque, épisode un peu spécial, on découvre que Beckett est déjà mariée, donc il faut aller chercher le mari et le faire divorcer de Kate. L'épisode était très drôle, porté par un Eddie McClintock hilarant. Franchement qui d'autre que lui pouvait faire le mari ?

L'épisode toute à sa fin, Beckett a divorcé, elle peut donc aller se marier avec Castle, et pour l'instant tout à l'air de se passer bien, mais Season Finale oblige, il faut un cliffhanger, c'est alors qu'une grosse berline noir percute la voiture de Castle, qui se rendait au mariage. Beckett reçoit un coup de téléphone et se rend sur le lieu de l'accident, et elle découvre, dans un silence totale, la voiture de Castle en bas de la chaussée, en feu. Jerry Tyson ? Braken ? Réponse la saison prochaine.

8/10

Bilan

Une saison 6 qui réalise un faux départ mais qui se rattrape par la suite et nous livre de très très bons épisodes, tantôt drôles, tantôt émouvants, tantôt intrigants, et c'est ça la série Castle. Une saison 7 qui a l'air de démarrer sur les chapeaux de roues avec, on l'espère, un Richard Castle qui sera un peu plus sous tension et en danger, et, on l'espère aussi, que les deux protagonistes auront enfin la bague au doigt !

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 16/09/2014 à 10h40

    Plutôt d'accord avec ton bilan même si j'émets une grosse réserve sur l'épisode où Ryan et Espo sont piégés dans un bâtiment en feu. Il est too much, use et abuse de grosses ficelles et la fin super heureuse est vraiment exagérée. Sinon on sent que le showrunner voulait finir certaines intrigues (comme Braken) avant de laisser la main pour la saison 7 car la fin de saison est un peu trop rapide à mon goût, un double épisode aurait été le minimum pour traiter l'affaire Braken. Enfin le dernier épisode est certes drôle mais prévisible sur certains points.

Ajouter un commentaire







 Spoiler