Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Manhattan - 1x1 : You Always Hurt the Ones You Love

Résumé

En 1943, Charlie Isaac, scientifique de renom, arrive pour prendre son poste dans un camp de l'armée américaine au Nouveau-Mexique. Sa mission, rapidement révélée, est la plus importante de son temps et pourrait faire changer le cours de la guerre.

1x1 : You Always Hurt the Ones You Love © WGN - 2014

Après Salem, la chaine WGN lance sa deuxième série originale avec Manhattan, dont le synopsis donne résolument envie de voir ce que ça donne. Nous sommes en 1943 lorsque Charlie Isaac et sa famille arrivent dans une base tenue par l’armée américaine, en plein milieu du désert du Nouveau-Mexique, pour y exercer son nouveau travail, sans savoir de quoi il s’agit.

Très vite le jeune homme apprend – dans une scène qui nous montre qu’il n’est pas n’importe quel scientifique mais l’un des plus brillants du pays de l’Oncle Sam – qu’il a été choisi pour participer au projet Manhattan, qui doit aboutir à la construction de la première bombe atomique, objectif ultime qui devrait permettre de mettre un terme à la seconde guerre mondiale.

Le personnage principal, ainsi que sa famille, est alors plongé dans la vie de ce camp assez particulier. Très vite, la série se divise en deux axes qui n’hésitent pas à se rejoindre : les recherches scientifiques et la vie familiale.

Les recherches sur la création de la future bombe sont menées pas deux équipes, en compétition pour présenter à Robert Oppenheimer le projet le plus viable. Cette opposition se met en place malheureusement sans trop d’originalité. D’un côté une équipe en apparence sans faille, constituée des meilleurs scientifiques du pays, tous sortis d’Harvard ou de Berkeley, au sein de laquelle doit s’intégrer Charlie Isaac (Ashley Zukerman). En face, une équipe ressemblant plus aux Pieds Nickelés, composée d’esprit brillants mais à l’apparence plus originale, et surtout venant de différentes nationalités, élément qui entrera en jeu dès le pilot. Cette équipe est dirigée par Franck Winter (John Benjamin Hickey), dont la santé, aussi bien mentale que physique, semble déjà plus qu’entamée par la tension et l’envie de trouver rapidement les clés de conception de l’engin nucléaire, chaque seconde coûtant la vie aux soldats comme il ne cesse de le rappeler.

Cette partie est bien évidemment intéressante, raconter l’histoire de la conception de la bombe atomique qui sera lancée sur Hiroshima et Nagasaki est un sujet en or pour qui veut bien le traiter. On peut cependant regretter l’importance – trop grande à mon gout, en tout cas dès le pilot – donné au côté familial du show. Car l’action se situe dans un camp, fermé, où les habitants doivent vivre en bonne harmonie. Ainsi, on retrouve, dans le comportement des femmes notamment mais globalement de la vie « civile » du camp un côté Desperate Housewives qui ne colle pas à l’ambition et aux questionnements historiques, politiques et même éthiques que la série veut embrasser. Il va être difficile pour la série de trouver le bon équilibre pour ces scènes familiales entre le trop léger (les évènements du quotidien dont on se fiche un peu) et le trop lourd, la paranoïa et le poids des secrets pesant sur les maris qui rentrent à la maison, comme cela est montré dans le pilot. Il faudra voir comment les scénaristes ne vont pas tomber dans la facilité ni se mettre à tourner en rond, car l’enfermement dans ce camp peut peser sur les habitants, mais également sur l’histoire qui, sans idées qui sortent du lot, pourrait vite se répéter et avoir fait le tour de son sujet.

7/10

Bilan

Bref, un pilot qui, ne serait-ce que par son sujet, mérite que l’on y jette un coup d’œil et à mon avis gagnerait à ce que l’on s’y accroche. Ce premier épisode manque un peu de rythme et laisse présager quelques directions, notamment dans ce côté « family drama » qui personnellement ne m’emballent pas, mais il est aussi marqué par un très bon casting, une production – en terme de décors notamment – plus qu’honorable et surtout une idée de départ extrêmement intéressante.
A suivre donc, en tout cas pour quelques épisodes afin de voir comment tout cela évolue.

2 Commentaires

  • ouioui
    Le 07/08/2014 à 13h27

    Oui assez d'accord avec la critique de Fabien, le sujet est intéressant (même si souvent traité en film) mais c'est un peu foutrac surtout pour une présentation de sujet et de persos. L'épisode 02 confirme la confusion narrative, beaucoup de choses se télescopent et une réalisation approximative (le montage et les ellispes !!) ne nous aide pas du tout dans le méli-mélo d'intrigues politiques et ménagères. Dommage, je tenterai le 03, mais j'avoue que je n'y crois guère.

  • Toff63
    Le 01/10/2017 à 13h39

    Bien d'accord avec cette critique. Manhattan m'attire par son sujet mais le contenu navigue entre beaucoup de choses inégales à propos de trop nombreux personnages, cela au détriment de thématiques clés comme la science, l'aspect moral et l'escalade meurtrière que le projet engendrera.
    Visuellement et au niveau du casting, le pilot tient la route. Le côté espionnage est pour l'instant mieux retranscrit que le reste. 7/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

6 votes

Contenu relatif

Manhattan
Note de la série :
7.7/10