Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Agent Carter - 1x4 : The Blitzkrieg Button

Résumé

Peggy Carter se retrouve en difficulté lorsque le fugitif et milliardaire Howard Stark revient subitement et pour des raisons mystérieux. Pendant ce temps là, le Chef Dooley approfondit une nouvelle piste qui le mène en Europe, menaçant au passage de détruire la carrière de l’Agent Carter au sein du SSR.

1x4 : The Blitzkrieg Button © 2015 - ABC

[b]Attention, il faut avoir vu l'épisode avant de lire la critique ![/b]

Après quelques jours de repos bien mérités (travailler pour le SSR, c'est fatiguant), Peggy Carter reprend du service avec " The Blitzkrieg Button ", un épisode réalisé par Stephen Cragg qui officié sur de nombreuses séries telles que Nashville, Scandal, Grey's Anatomy, Urgences ou encore Monk et écrit par Brant Englestein, un des scénaristes de la série Borgia.
Autant dire donc, que ce quatrième épisode était entre de bonnes mains. Et effectivement, cette semaine encore, Agent Carter monte d'un cran, la qualité constante du show est un vrai régal.

" The Blitzkrieg Button " signe le retour de l'acteur Dominic Cooper (Howard Stark), qui apporte un véritable vent de fraîcheur à la série (le personnage permet de retrouver la patte Marvel et son humour décapant) mais également quelques petits soucis à l'Agent Carter.

Un combat éthique

L'un des meilleurs moments de cet épisode est sans nul doute la joute verbale entre Peggy Carter et Howard Stark, suite à la découverte que l'arme du milliardaire par la plus belle des Agents contenait finalement le sang du Steve Rogers (un moyen aussi pour nous rappeler le lien de la série avec le Marvel Cinematic Universe, un bon point). Alors que l'un veut utiliser le sang à des fins pharmaceutiques, l'autre souligne les profits qu'il pourrait en tirer. Un débat éthique qui creuse un fossé entre les deux amis mais relance l'intrigue à tous les niveaux, la tension est palpable et l'avenir s'assombrit pour l'industriel et son majordome.

La confrontation permet également de faire un constat simple : non la série n'est pas manichéenne. Ce n'est pas tout blanc ou tout noir. Chacune des idées défendues par Howard et Peggy est discutable. Oui, Stark peut se servir du sang de Rogers pour gagner des milliards mais en tant que génie, empocher un gros chèque et sauver le monde, n'est-ce pas son rôle ? Carter se laisserait-elle dominer par ses sentiments, sans réfléchir au bien fait que sa découverte procurerait à l'humanité ? N'est-ce pas une réaction égoïste de sa part ? D'un autre côté, on connait les pulsions égoïstes et la personnalité narcissique des Stark, l'Agent pourrait avoir peur que toute la gloire ne revienne à un homme qui n'a fait qu'utiliser la détresse d'un autre homme. Quel camp soutenez-vous ?

Cette lutte éthique pourrait presque faire penser à celle entre Iron Man et Captain America dans le comics-book Civil War, même si les raisons évoquées sont différentes.
Etant donné que Howard est un Stark et que Peggy représente l'âme de Steve Rogers, les scénaristes ont peut-être fait exprès d'intégrer cette scène pour les fans, qui y verraient là, un avant-goût de ce que sera le long-métrage d'Anthony et Joe Russo, prévu pour le 25 avril 2016.

Une série au cœur de l'actualité

Si Agent Carter ne manque jamais de rappeler les inégalités de l'époque (que ce soit avec une discussion surprenante sur le sexisme entre Jack Thompson et Peggy Carter, ou avec l'agent Sousa et un autre ancien combattant à propos des blessés d'après-guerre), il faut bien admettre que ces problèmes sont intemporels. Même si les femmes sont mieux loties qu'en 1946, les pensées machistes et sexistes sont encore bien ancrées chez certains hommes (est-ce nécessaire que je révèle quelques noms ?), notamment dans le milieu militaire.
Quant aux combattants qui risquent leurs vies pour notre soi-disant liberté, la série ne manque pas de lancer une petite pique au gouvernement d'Obama et à ses prédécesseurs et mettre en avant les difficultés des militaires à se réintégrer dans la société après avoir connu et vu les pires horreurs (un problème d'autant plus flagrant après la guerre du Viêt-Nam où les survivants avaient été totalement délaissés par leur propre pays à leur retour et qui avait fait à l'époque et aujourd'hui encore, polémique).

En bref

Le personnage qui tire son épingle du jeu cette semaine est le Chef Dooley. Une autre facette de sa personnalité nous a été dévoilée, une facette cruelle mais qui nous montre que les scénaristes maîtrisent totalement tous ces protagonistes secondaires et leur offrent des rôles bien plus complexes qu'il n'y paraît au premier abord (on peut citer aussi la voisine de Peggy Carter). Cette technique capte davantage l'attention du spectateur, à chaque seconde, et donne un attrait pour continuer à regarder la semaine suivante.

9/10

Bilan

Agent Carter ne cesse de surprendre et d'évoluer, frôlant même la perfection scénaristiques. Les dialogues sont encore plus maîtrisés que d'habitude et la mise en scène est extraordinaire.
Je voudrais également rendre hommage au stylo appareil-photo d'Howard Stark et au pistolet automatique de l'allemand, deux petites merveilles technologiques.

2 Commentaires

  • Toff63
    Le 08/04/2015 à 12h01

    L'épisode est globalement très bon et très connecté à l'univers Marvel. Le retour de Stark apporte humour et discussions sérieuses, sans parler des outils technologiques incroyables.
    J'aime aussi le contexte historique très bien dépeint, entre la guerre et le machisme, 2 thèmes évoqués par le biais de dialogues ciselés.
    Le coup de l'oreille de Jarvis quand il ment est un régal.
    J'ai néanmoins un bémol à faire par rapport au petit méchant que l'on voit et qui disparait bien trop vite. Toute cette partie utilise des raccourcis un peu grossiers. Heureusement que la voisine de Peggy arrive pour nous surprendre. 9/10

  • Toff63
    Le 10/04/2015 à 13h08

    À signaler la présence de Stan Lee dans un passage amusant avec Stark.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

23 votes

Contenu relatif

Agent Carter
Note de la série :
8.6/10