Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Better Call Saul - 1x1 : Uno

Résumé

Alors qu’il vient de lancer son business en tant qu’avocat, James McGill a du mal à boucler les fins de mois. Il va alors tenter des combines pour le sortir de cette mauvaise passe.

1x1 : Uno © 2015 - AMC

Attention, il faut avoir vu l’épisode avant de lire la critique.

Il est indéniable de dire que les fans de Breaking Bad attendaient avec impatience cette nouvelle série (nous y compris). Better Call Saul, spin-off de Breaking Bad centré sur l’avocat véreux Saul Goodman, était la promesse de la continuité d’une des meilleures séries de cette dernière décennie et l’enjeu était de taille ! Alors, pari réussi ? En grande partie, oui. Et cela n’est pas vraiment une surprise. Avec Vince Gilligan (créateur de Breaking Bad) et Peter Gould aux commandes, il semblait presque évident que la série serait de qualité mais il est agréable de voir que la confiance n’est pas rompue. Car en plus de créer une série dérivée centrée sur un personnage bien précis, les créateurs ont décidé de rajouter une dimension non négligeable, celle de l’espace-temps. Better Call Saul se déroule plusieurs années avant la série Breaking Bad et nous offre une toute nouvelle facette de son personnage autrefois secondaire.

Mais rentrons dans le vif du sujet. Le pilot s’ouvre sur une scène un peu étrange. Ecran noir et blanc, un Saul Goodman vieillissant apparaît dans un job complètement répétitif et dénué de fun, avant de se plonger dans une nostalgie alarmante. La date n’est pas vraiment indiquée mais cela se déroule dans le futur, dans le Nebraska. Saul aurait-il tout perdu ? Cette scène fait-elle echo à la fin de Breaking Bad ? Il semblerait bien et c’est déjà là une première référence à la série mère qui, comme Better Call Saul, montrait une scène du futur avant de revenir au temps présent (en l’occurrence ici, dans le passé de Breaking Bad qui est le présent dans Better Call Saul).

Dès lors, nous sommes projetés dans le quotidien de James McGill, le nom d’origine de Saul. Avocat loser, Jimmy fait tout pour obtenir un nouveau cas à défendre, passant même par des cas indéfendables pour une somme dérisoire avant de se lancer dans les magouilles. Pour obtenir une affaire, Jimmy va faire appel à des pros de l’arnaque (même s’ils ne gagnent jamais grand chose) qui se font renverser par des voitures exprès pour obtenir des compensations financières des conducteurs apeurés. Une technique plutôt maline qui va donner des idées à Jimmy qui veut s’emparer d’une affaire qui pourrait le faire connaître dans le milieu. Forcément, la situation tourne mal, menant à un cliffhanger de fin vraiment intéressant !

Et là où Better Call Saul aurait pu se dissocier complètement de Breaking Bad, celle-ci, au contraire, fait énormément de références que les fans auront bien évidemment reconnues. Dans les personnages, tout d’abord. Nous retrouvons en effet un Mike bien en forme mais aussi un Tuco qui devrait donner du fil à retordre à notre avocat préféré. Dans la mise en scène ensuite. La patte de Vince Gilligan est bien présente dans ce pilot qui prend réellement le temps. Les scènes sont longues et laissent place au malaise, comme la scène du tribunal. Cela permet notamment aux téléspectateurs de ne pas complètement perdre le fil de Breaking Bad mais aussi d’installer un personnage secondaire en premier plan avec brio.

Bob Odenkirk est parfait dans ce nouveau rôle. Alors que Saul Goodman était l’élément comique de Breaking Bad, Jimmy prend une tournure plus sérieuse et plus profonde. Son histoire personnelle commence à nous être contée dans ce pilot, notamment sa relation avec Chuck. Better Call Saul n’est pas seulement une série accompagnatrice, elle se crée son propre univers sans oublier néanmoins ses origines.

8/10

Bilan

Même si le pilot peut sembler trop calculé, trop lent parfois, il réussit à nous accrocher dès les premières minutes. Les acteurs sont excellents, la mise en scène est au rendez-vous et ce nouvel univers devrait nous proposer de très bons épisodes !

2 Commentaires

  • centaure222
    Le 25/02/2015 à 15h09

    désolé de vous refroidir les amis mais apres 3 épisodes, je consomme encore et tjrs du canada dry !!!!! même gout même couleur etc...mais ce n'est pas du BB . Là où les auteurs auraient pu et du nous emmener vers autre chose, ils tentent maladroitement de recycler les (bonnes) ficelles de BB mais çà ne prend plus: le citoyen lambda (notre avocat loser) qui suite à des péripéties de sa vie planplan va se friter à de vrais méchants et entrainer d'autres candides dans sa course folle..... c'est du déjà vu et la copie ne vaut vraiment pas l'original.
    En outre, SAUL ne peut incarner une série à lui tt seul car en accompagnement du plat principal (WALTER et JESSE) il avait tte sa place et donnait même meilleur gout au repas mais ne plus manger que des pâtes lasse tres vite.
    sorry 4/10

  • Toff63
    Le 24/03/2015 à 15h05

    Bon pilot en effet, même si il m'a fallut un peu de temps pour rentrer dans cet univers.
    L'ensemble prend le temps d'installer les choses et de présenter le personnage, au potentiel énorme. Beaucoup de scènes hilarantes à signaler: le coup du tampon, la voiture pourrie, les arnaques qui marchent pas, la poubelle, les citations chez les avocats, la scène drôle et pesante au tribunal et celle sur la piste de Skate.
    Le tout est bien aidé par la créativité de Gilligan avec le flashforward soigné du début, l'excellent jeu de Bob Odenkirk et un cliffhanger prometteur.
    Les références à Breaking Bad sont nombreuses et permettent de faire la connexion entre les 2 séries, sans néanmoins que l'épisode se repose là-dessus.

    Si il faut un peu de temps pour apprécier l'univers de la série et que certains passages sont un peu lents, ce pilot est très bon, à la fois original et créatif, et relier subtilement à Breaking Bad. Bob Odenkirk est brillant et plusieurs passages sont délirants. 8/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

28 votes

Contenu relatif

Better Call Saul
Note de la série :
8.9/10