Critique Supergirl - 1x1 : Pilot - Series Addict



Critiques

Seriesaddict.fr  par | 11

Supergirl - 1x1 : Pilot

Résumé

Les aventures de kara Zor-El alias Supergirl, cousine de Superman.

1x1 : Pilot © 2015 - CBS

Attention, il faut avoir vu l'épisode avant de lire la critique.


La première collaboration entre Greg Berlanti et CBS va t-elle porter ses fruits ? La nouvelle série de super-héros DC Comics sera t-elle à la hauteur du message qu'elle souhaite transmettre ? Si tout n'est pas à jeter, les innombrables petits défauts qui parsèment cet épisode pilot viennent contrarier l'enthousiasme et l'excitation auxquels certains d'entre vous avaient pris part.

Mélissa Benoist : Le charme avant tout !

On ne pouvait pas commencer cette critique sans parler de son interprète principal : Mélissa Benoist (ma nouvelle petite protégée après Hayley Atwell).
Après de multiples apparitions à la télévision dans des séries à succès comme Homeland et Glee ou récemment au cinéma dans le film oscarisé de Damien Chazelle, Whiplash, l'actrice devient aujourd'hui la deuxième figure super-héroïque de CBS (après Lynda Carter dans Wonder Woman (1976)) et une des rares comédiennes femmes à pouvoir être à la tête de sa propre série de super-héros, en incarnant ici la cousine kryptonienne de Kal-El, Kara Zor-El.

Si ce choix peut paraître surprenant aux premiers abords, il n'en reste pas moins judicieux. Les téléspectateurs ayant l'habitude des acteurs/actrices à la plastique de rêve et au visage photoshoppé ont ici le droit au charme naturel de Mélissa Benoist, qui arrive à trouver un juste équilibre entre la timidité et la fragilité de Kara et la force et la grandeur que symbolise son alter-ego, Supergirl. Et si de ce côté-là, tout va pour le mieux, du côté de la mise en scène, c'est plus problématique.
En effet, et cela se voit, Mélissa Benoist n'est absolument pas le genre de femme à s'exhiber fièrement alors, les rares moments où celle-ci " tape la pose " en costume, main sur les hanches, la tête haute et le regard au loin en mode : " Je suis la plus forte " (cf. la séquences devant la banque et celle où elle triomphe de Vartox), en plus d'être ridicules, sonnent faux et décrédibilisent totalement l'actrice, son interprétation ainsi que les super-héroïnes en général qui ont, avec Supergirl, l'occasion d'exister et de revendiquer leur présence. Berlanti et son équipe ne doivent pas réitérer les erreurs qu'ont commises les réalisateurs de Catwoman et Elektra, qui ont largement contribué à laisser les femmes en dehors des productions super-héroïques. Plus que jamais, les femmes peuvent reprendre le pouvoir et il serait temps que certaines personnes arrêtent de les rendre nunuches et caricaturales.

" Ma fille va enfin pouvoir s'identifier à un héros " - Un figurant.

Si le public visé ici est plus féminin que masculin, Berlanti ne doit pas oublier le public " homme " qui le suit depuis trois ans en adaptant son show à tous les genres, et arrêter de prendre les petites filles pour des idiotes, elles aussi recherchent des histoires de qualité.

Superman : Mais où est-tu ?

Le défaut majeur du pilot de Supergirl est sans conteste les incalculables références au dernier fils de Krypton. Certes, elles sont inévitables, les deux protagonistes évoluant dans le même univers, difficile donc de faire l'impasse sur l'Homme d'Acier et ses exploits. Malheureusement, à force de nous répéter que ce dernier existe bien dans le même monde que sa cousine, souvent à travers la voix de Jimmy Olsen, on se concentre davantage sur lui en espérant au passage le voir piquer une tête dans le cadre plutôt que sur le personnage de Kara, qui est censé être le personnage principal de la série.

De plus, une tonne de questions restent en suspend : Pourquoi Superman n'a pas adopté et éduqué sa cousine ? Pourquoi ne vient-il pas l'aider à maîtriser ses pouvoirs ? Pourquoi ne vient-il pas la féliciter lui-même d'avoir sauvé les personnes à bord de l'avion en flamme ? Pourquoi ne vient-il pas lui donner quelques conseils pour l'avenir ? Et surtout, comment se fait-il qu'il ne soit pas au courant de la menace qui plane sur la Terre dont il est censé être le grand protecteur ?

Berlanti : Un savoir-faire pas toujours maîtrisé ?

Au fil de ses productions, Greg Berlanti a su instaurer son propre style à la télévision, un style qui ne plaît pas forcément à tout le monde et qui divise souvent les fans, notamment ceux de chez DC Comics, qui reprochent souvent au réalisateur sa simplicité scénaristique et son manque de conviction et d'engagement auprès des personnages qu'il met en scène.
Arrow, The Flash, Supergirl (et prochainement Legends of Tomorrow), il est vrai que Berlanti réitère souvent les mêmes erreurs dans ses productions, des défauts qui deviennent gênants tellement ils sont grotesques alors qu'ils sont facilement évitables. Personnages caricaturaux (ici Hankshaw, Cat Grant, Vartox), dialogues larmoyants et excessifs qui ralentissent le rythme, love-story de soap-opera et réalisation kitch, autant de problèmes qui viennent vite décréditer la légitimité des séries de super-héros.

Concernant les effets spéciaux de Supergirl, ils sont de bonnes factures pour une série télé au budget réduit. Il y a un bel effort d'esthétisme dans les séquences de combats et les scènes de vols, même si les gros plans sur l'actrice sont inélégants et risibles.

Cependant, il faut saluer le travail de Greg Berlanti qui, malgré ses nombreux défauts, a su créer un véritable univers partagé cohérent pour ses héros, un phénomène difficile à mettre en place mais qui offre des épisodes inoubliables comme les crossovers de mid-season d'Arrow et The Flash, incroyablement réalisés et mis en scène. Comme quoi, quand on veut faire les choses correctement, on peut.

L'ancienne Supergirl et l'ex-Superman au casting : Un clin d’œil intelligent

Pour interpréter les parents de Kara, qui de mieux placé que l'ancienne Supergirl de 1984, Helen Slater, et le Superman de la série Lois et Clark : Les Nouvelles Aventures de Superman, Dean Cain.

En jouant la carte de la nostalgie, Greg Berlanti essaie de fédérer un public plus large, une idée ingénieuse à exploiter, leur apparition très courte dans l'épisode pilot et le manque de flasbkacks retraçant l'adolescence de la kryptonienne, peuvent désoler certains fans, qui attendaient beaucoup plus qu'un simple clin d’œil, du moins, dans cet épisode pilote.

6/10

Bilan

Un épisode avec beaucoup de qualités et de promesses mais également quelques défauts, qui risquent fort de déplaire à certains téléspectateurs.
Attention à Greg Berlanti, CBS n'est pas la CW et ce qui est acceptable chez une chaîne ne l'est pas forcément chez une autre.

11 Commentaires

  • TedMosby
    Le 30/05/2015 à 03h30

    Le problème que tu souligne sur l'absence de superman est le même qui concerne la plupart des super-heros, à force de vouloir les faire cohabiter dans un même univers ça amène plein d'incohérences et ça en devient ridicule par moment... Pourquoi les autres avengers n'aident pas Ironman, Hulk, thor ou captain america lors de leurs films en solo par exemple.

  • MadMaxFilmDuMom
    Le 31/05/2015 à 16h45

    Ce n'est pas ce qui est vraiment gênant. Le fait que Kal-El veuille que Kara grandisse par elle-même rend très crédible son absence.
    Les gros problèmes sont surtout la réalisation et les personnages caricaturaux. Pour ce dernier, c'est digne du sketch des inconnus: "je suis le gentil, mais eux sont méchants". Le pire, elle fait bien son boulot Melissa Benoist. Mais quasi tous les personnages qui l'entourent sont risibles (son boss, sa sœur, son collègue, le boss de sa sœur, le bad guy; ça fait beaucoup).
    Quant à la réalisation, je sais pas si elle est nulle ou s'ils n'osent pas se rapprocher du cinéma.
    J'aurai bien aimé dire qu'il y a au moins la première partie du pilote à sauver, Mais au final, les deux tiers de cette partie et là pour là pour résumer l'univers et les personnages.
    Résultat: très et trop médiocre, à l'image de Gotham. Il y a un manque cruel de crédibilité. En même temps, ce n'est pas facile avec des personnages avec de très grands pouvoirs (c'est peut-être pour ça que Nolan n'a pas vraiment repris le comeback de Superman).
    NB: Je suis peut-être mauvaise langue, mais généralement les effets spéciaux sont mis en bouchés doubles lors du pilote pour garder en haleine le téléspectateur. Ce qui est pourrait prévoir un ennui majoré lors des prochains épisodes.

  • tigers206
    Le 01/06/2015 à 00h46

    Je crois qu'on est tous d'accord sur les effets spéciaux qui n'étaient pas à la hauteur, surtout que le budget pour l'épisode pilot serait de 14 millions apparemment...alors je sais pas ou ils sont passés mais bon...

    A part Melissa, qui est très bien je trouve, qui se démarque, qui semble toute fraîche et prete à s'amuser dans son rôle, les autres persos... en particulier le boss de Kara, mon dieu non stop.

    On verra si d'ici la diffusion ils auront changé l'épisode ou pas (ou tout du moins la direction prise pour les autres épisodes).

  • BUENOOO
    Le 02/06/2015 à 10h29

    Merci de ne pas comparer cette série à Gotham Madmax.

  • Chausette-Man
    Le 03/06/2015 à 20h00

    Qu'est ce qu'il était chiant ce pilote à base de blabla digne d'une série CBS, l'impression que les scènes d'actions étaient juste là pour nous rappeler que c'était bien une série de super-héros et rien d'autre, et le côté girly gnan-gnan insupportable.
    J'ai été bien plus convaincu par le pilote de l'agent carter.

  • bybyss
    Le 10/06/2015 à 21h16

    salut

    je pense qu'il y a absolument tout ce que je n'aime pas dans les series de super hero.

    deja serie sans personnalité, pas de perso avec charisme la perso principale exploite pas du tout son role, 0 personnalité, perso secondaires sans interet, mechant strereotypé, on va de cliché en cliché, scenario y en a pas.

    je me demande comment on peut apprecier peu etre a cause de la plastique sinon c'est etre e mauvaise fois

  • Ju²
    Le 14/06/2015 à 21h05

    A quoi ça sert de faire une critique que seul ceux qui ont déjà vu l'épisode puissent lire?

    Le but d'une critique, c'est quand même de conseiller celui qui n'a pas vu l'épisode de le regarder ou non...

  • Loïc Marie
    Le 15/06/2015 à 21h59

    Je vais des critiques pour analyser en profondeur pas pour dire " c'est super bien allez regarder " ou " c'est super nul ! "
    Et je n'aime pas écrire une critique pour résumer l'épisode en 50 lignes avec seulement deux analyses ici et là... Donc désolé ;)

  • Sandrine
    Le 05/08/2015 à 15h53

    @Ju2, nous n'avons pas la même définition d'une critique. Le bilan et la note peuvent te donner une idée pour t'intéresser ou non à l'épisode. Mais en général on lit la critique APRÈS avoir vu ledit épisode. Sous peine de se faire spoiler l'intrigue de ce dernier. Ce qui serait dommage. ;)

    Pour en revenir au pilot de Supergirl, cela ne donne pas envie plus que ça de continuer. On voit mal où sont passés les 12 millions de $ de budget en effet. C'est sympathique mais sans plus. Ça se veut féministe mais c'est juste poussif. Comparativement le pilot de The Flash donnait bien plus envie de voir la suite.

  • Sanzouzou
    Le 18/08/2015 à 12h46

    Nul nul nul c'est mal joué(Calista Flockaert en tête!) les références à "l'autre" sont hypra-lourdes, les effets spéciaux sont poupouilles. Seul bon point, l'actrice est fraîche, mignonne, ça s'arrête là!

  • Toff63
    Le 16/11/2016 à 11h52

    Ce pilot est bourré de défauts mais demeure fort regardable.
    Mes bémols sont:
    - Un côté très niais, que ce soit l'actrice principale ou bien ses collègues masculins. Supergirl est censé avoir 25 ans, ce n'est plus une ado, j'attends des scénaristes plus de maturité chez ce personnage. Quant aux potentielles histoires d'amour, j'ai peur que l'on retrouve le kitsch de Lois et Clark.
    - La série prend une construction très proche du film Man Of Steel, ce qui gâche certains moments.
    - Ça sent le cas de la semaine à chaque épisode, ce qui serait assez décevant.
    - La patronne du journal semblable à celle du Diable s'habille en prada.
    Parmi les points positifs:
    - Quelques scènes audacieuses (l'avion notamment), la révélation de l'identité de supergirl au copain est assez rapide (ça change) et pas mal de touches humoristiques.

    Je reste sur mes gardes après ce pilot mitigé. Le côté niais et procédural de l'ensemble a de quoi me refroidir, alors qu'il y a du potentiel dans cette série. 5.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

61 votes

Contenu relatif

Supergirl
Note de la série :
7.2/10