Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Homeland - 5x1 : Separation Anxiety

Résumé

Alors que Carrie a refait sa vie à Berlin, la fuite de dossiers secrets de la CIA la remet au centre du jeu.

5x1 : Separation Anxiety © Showtime - 2015

Nous avions quitté Carrie Matheson (et Claire Danes) de retour du Pakistan, après une saison qui avait parfaitement relancé la série et qui s’était paradoxalement terminée sur un épisode lent, mais dont on s’aperçoit aujourd’hui qu’il mettait en place des choses pour cette nouvelle saison.

Nous voici donc deux ans plus tard. Carrie vit maintenant à Berlin avec sa fille et travaille comme chef de la sécurité pour la fondation d’un riche milliardaire allemand. Autant le dire immédiatement, je trouve ce changement géographique d’une part parfaitement réussi, et qui apporte une nouvelle dose de fraicheur à la série. Après l’ambiance du Pakistan l’année dernière, Berlin fait office de paradis ! Notons que la capitale allemande (et l’Europe en général) semble être devenu le nouveau terrain de jeu des fictions d’espionnage. Après le livre (et son adaptation cinématographique) de John Le Carré « Un homme très recherché » et avant le nouveau Jason Bourne qui apparemment passera aussi par cette ville, c’est donc Homeland qui y pose ses valises.

Deuxième chose immédiatement marquante en regardant ce season première : la propension de la série à coller à la réalité. Sont cités pêle-mêle dans l’épisode la crise des réfugiés en provenance du Moyen-Orient ainsi que la direction et le financement des camps de transit au Liban et en Syrie, la guerre contre Bachar El-Assad et contre ISIS, les lanceurs d’alertes parmi lesquels Edward Snowden, l’espionnage allemand pour le compte des Etats-Unis. Bref, des événements qui ont tous fait la une des journaux ces six derniers mois. Cela donne à la série un véritable poids et une vraie légitimité à la série, surtout lorsque l’on entend le discours – quelque peu pro-américain mais néanmoins très vrai – tenu par Quinn devant les politiques. La série, plus qu’une simple histoire de complot ou de terrorisme « à la 24 » comme dans les trois premières saisons, est devenu un miroir fictionnel de la géopolitique mondiale, et traite ces problèmes assez finement pour ne pas être – trop – manichéenne. C’est exactement comme ça qu’elle a fait renaitre chez moi l’envie de la regarder.

L’intrigue de la saison tournera donc autour de fichiers de la CIA récupérés, presque par hasard, par un jeune hacker berlinois. Ces fichiers portent sur l’espionnage effectué par la CIA pour les services secrets allemands, ces derniers étant interdits par la loi de mener une surveillance massive sur ses propres citoyens. Le jeune hacker contacte alors une journaliste de la Fondation dans laquelle travaille Carrie afin de rendre public ces informations, dans la veine de ce qu’à pu faire Ed Snowden. C’est ainsi que Saul, directeur des actions européennes de la CIA, se retrouve à Berlin, accompagné de Quinn, toujours chargé des basses œuvres. Dans ce premier épisode, nous retrouvons ainsi les personnages auxquels la série nous a habitué : Saul est toujours aussi droit, borné et dévolu à la CIA, Quinn toujours aussi torturé, et il faudra quelques épisodes et de plus grandes interactions pour les voir évoluer hors de ces schémas. Seule Carrie semble dans un autre état d’esprit, apaisée, en couple, mère de famille. Mais la tension de son ancienne vie est toujours présente, comme le montre notamment sa rencontre avec le chef du Hezbollah libanais et comme risque de le montrer son futur voyage au sein du camp de réfugiés.

Ce season premiere pose ainsi les bases, et de bonnes bases d’ailleurs, pour une saison qui s’annonce proche de la réalité et qui risque de questionner – en tout cas espérons-le – à nouveau des questions morales, sur l’espionnage de masse, la lutte contre le terrorisme, bref les méthodes des services secrets et leur emprise sur leurs employés.

7/10

Bilan

Carrie Matheson pensait avoir quitté la CIA, mais la CIA a traversé l’Atlantique et son ancienne vie risque bien de bouleverser la nouvelle.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 19/12/2015 à 13h21

    Ce premier épisode augure du meilleur pour cette saison, avec tous les thèmes traités, ceux que tu as cités auxquels j'ajouterais la liberté d'expression et la caricature.
    Sinon, par rapport au choix de l’Allemagne comme lieu de tournage, c'est plus un choix financier qu'un choix scénaristique à la base, le gouvernement allemand ayant décidé de diminuer les coûts de tournage au sein de leurs villes pour justement attirer plus de productions internationales.
    En parlant de l'Allemagne, j'ai bien aimé la petite blague sur la ponctualité réputée des allemands ou bien le fait que Carrie roule à vélo comme une bonne partie des habitants.

    Cette saison démarre de manière très réaliste et riche, avec un peu d'humour, des tensions et le passé plus torturé et sombre de Carrie qui la rattrape de plein fouet. 8.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

18 votes

Contenu relatif