Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Homeland - 5x5 : Better Call Saul

Résumé

Alors que l'état de Quinn s’aggrave, Carrie est obligée d'entrer en contact avec Saul, pour lui faire part du complot qui se trame au sein de la CIA berlinoise.

5x5 : Better Call Saul © Showtime - 2015

Plus cette nouvelle saison de Homeland avance, plus un grand complot semble se mettre en place. Et alors que l’on pensait Saul au centre de tout, il semble qu’il soit lui aussi une victime potentiel des agissements secrets de nombreux autres espions.

Évidemment, il faut d'emblée mentionner l’humour dont ont fait preuve les scénaristes de la série, en appelant leur épisode Better Call Saul, référence à la série éponyme d’AMC, spin off de Breaking Bad. Sauf que Saul dans cet épisode d’Homeland ne vient pas résoudre les problèmes, mais au contraire les voit s’amonceler autour de lui. Alors que la fin de l’épisode précédent nous avait fait comprendre l’implication d’Allison dans la tentative d’assassinat dont ont été victime Carrie et Quinn, ce nouveau chapitre nous fait voir son implication dans un complot bien plus grand, dans lesquels sont impliqués les services secrets russes. La première étape était de faire sauter l’avion contenant le général Youssef en faisant croire qu’il s’agissait d’une opération du Mossad. Puis il fallait faire de Saul, en tout cas aux yeux de Dar Adal, un complice des services israéliens. Tous ces mensonges et ces jeux d’espions me plaisent particulièrement et sont bien menés, sauf peut-être la crédibilité de Dar Adal qui semble immédiatement accepter que l’un de ses collègues les plus chevronnés soit en fait un agent double. Ce qui est sûr en tout cas, c’est bien le rôle grandissant d’Allison dans cette saison, mais aussi la présence des russes au centre de cette grande toile complotiste.

Car bien que les russes soient de mèche avec Allison, Ivan, son contact, ne lui a rien dit au sujet des fichiers piratées récupérés dans l’épisode précédent, et je ne suis pas sûr qu’Allison sache qu’ils aient mis la main dessus. Il est clair qu'à un moment donné, le FSB montrera ses véritables ambitions. Mais l’épisode permet néanmois de lier l’intrigue centrée sur la CIA, la Syrie à celle des fichiers piratés et enfin à celle de Carrie. Les trois intrigues se rencontrent enfin. On peut reprocher une mise en place un peu trop mécanique des différentes actions, notamment en ce qui concerne Quinn qui, blessé, retombe dans ses travers suicidaires, et dont le secours va entrainer de nouvelles péripéties. Tout cela est un peu factice, mais cela oblige Carrie à prendre les choses en main et à redevenir l'espionne qu'elle était. Elle prend d'ailleurs les choses en main et parvient à contacter Saul, pour lui signaler que certaines choses se trament dans son dos.

Le seul véritable reproche que je ferai à l’épisode, est c’est d’ailleurs toujours le même depuis le début de la saison, c’est la mise de côté de Numan et des questions éthiques que peut engendrer un lanceur d’alerte. Snowden ou Julian Assange sont des personnages romanesques qui suscitent soit l’admiration soit la haine, des héros ou des traitres. Numan est simplement un petit hacker, et même s’il se lance dans l’activisme de manière plus virulente dans cet épisode, il est encore, pour moi, trop mis de côté par rapport aux espions. On se rend compte petit à petit que la série se dirige vers un scénario global à la 24, avec un grand complot et un jeu de poupées russes, d'ennemis derrière les ennemis, où la fuite des documents risque de n’être qu’un deus ex machina qui reviendra en temps voulu pour relancer la machine.

7/10

Bilan

Un épisode qui s’avère efficace, où la rencontre finale entre Carrie et Saul risque de lancer la saison vers une deuxième partie où les coups bas et les retournements de vestes seront sans doute légion.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 21/01/2016 à 11h48

    La saison se construit lentement mais sûrement, avec des surprises à chaque épisode et beaucoup de faux-semblants, même si on peut reprocher à la série de toujours rapprocher Saul et Carrie.
    À ta critique très pertinente, j'ajouterais la référence aux attentats contre Charlie lorsque les activistes devant l'ambassade russe crient "je suis ...." en français.

    L'épisode est très efficace et bien construit, on sent que les scénaristes ont bossé pour inclure les intrigues de la saison dans un contexte très actuel. 8/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

13 votes

Contenu relatif