Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Homeland - 5x6 : Parabiosis

Résumé

Après avoir refusé d'aider Carrie, Saul se rend compte de l'aspect suspect de certains agissements de la CIA berlinoise. Pendant ce temps, Quinn est soigné mais se retrouve au sein d'un environnement compliqué.

5x6 : Parabiosis © Showtime - 2015

Alors que la saison était, à mon gout, plutôt bien partie, je trouve qu’Homeland, dans ses derniers épisodes et notamment ce sixième chapitre, traverse une vraie période de creux.

Cet épisode est assez flagrant du manque de justesse et de rigueur scénaristique qui est en ce moment palpable. Certains me rétorqueront que la série n’a jamais fait preuve d’un grand réalisme, et de cela nous pourrions en discuter, mais même lorsqu’elle prenait des libertés vis à vis de son histoire, elle parvenait, c’était le cas l’année dernière, à garder une certaine tension. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

La preuve la plus flagrante est toute l’intrigue autour du personnage de Quinn, qui malheureusement nous rappelle les idées les plus idiotes de 24. Comment avaler le fait que Quinn, à deux doigts de mourir, soit comme par hasard récupérer par un homme qui loue son immeuble à des djihadistes qui viennent de sortir de prison en raison de la fuite des documents de la CIA ? Se reposer autant sur le hasard pour faire avancer son intrigue est le signe des difficultés éprouvées par les scénaristes pour lier à la fois l’intrigue de la CIA et de l’élimination des djihadistes européens et l’intrigue du lanceur d’alerte et des fuites de documents. Reste à voir maintenant ce qu’il adviendra de Quinn, qui bien qu’extrêmement affaibli parvient tout de même à tuer l’homme qui lui en voulait, au sein de ce groupe dont les activités semblent répréhensibles.

Du côté de Carrie et Saul, on note une évolution de leurs intrigues respectives, mais qui là encore me semble assez factice et forcée. La prise de conscience de Saul après avoir vu Carrie est grossière, et son manque de finesse face à Dar Adal, mais également face à Allison est assez incroyable pour un espion de son niveau. D’ailleurs, les deux espions « senior » se font manipuler comme des enfants par Allison, et gobent tout ce qu’elle leur dit. On avait l’habitude de voir, dans les saisons précédentes, des personnages suspicieux qui d’un coup se transforment en agneaux crédules. Évidemment, le vol des fichiers par Saul ne risque pas d’arranger ses affaires, mais là encore, le retournement est vraiment trop rapide à mon gout, et le vol des fichiers en lui-même là encore pour le moins invraisemblable.

L’intrigue de Carrie est celle qui m’a le plus convaincu, car elle reste dans la lignée du personnage. Carrie a toujours été une très bonne espionne, mais dont la personnalité ne correspondait pas à ce qu’on attend de ce métier : extrêmement sensible (il faudrait compter le nombre de fois dans la série où Claire Danes a les larmes aux yeux), plus altruiste que la moyenne, sans parler évidemment de sa bipolarité. Il est normal qu’elle subisse le choc de sa rencontre avec Saul et des deux tentatives d’attentat auxquelles elle a du faire face. En cela le personnage d’Otto During (et Sebastian Koch qui l’interprète parfaitement) joue très bien son rôle de père de substitution, remplaçant Saul comme aide et mentor.

Maintenant, j’attends que la deuxième partie de la saison se lance enfin, et que l’on découvre vraiment en quoi les russes sont liés à Carrie et impliqués dans cette affaire. Néanmoins, je regrette une énième fois l’absence de Numan dans cet épisode. Je crains vraiment qu’il n’ait servi que de déclencheur d’une histoire qui le dépasse, et qu’aucune suite ne soit donnée à son histoire. Il reste cependant assez d’éléments intéressants à mener pour que la suite de la série retrouve le niveau notamment de l’année dernière, mais il serait temps que les scénaristes se réveille un peu et cessent de faire confiance au hasard pour faire avancer leur histoire. Car une vraie bonne histoire d’espionnage ne peut se reposer sur le hasard.

6/10

Bilan

Un épisode fade, avec des scènes vraiment trop improbables. Très loin de ce à quoi la série nous a (re)habitué l’année dernière.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 27/01/2016 à 11h53

    Pas du tout d'accord avec ta critique, hormis pour le hasard un peu trop beau de Quinn, même si cette partie permet de mettre en opposition le vrai musulman (celui qui recueille Quinn) du djihadiste (les autres).

    Je ne trouve pas que l'épisode manque de crédibilité, il est très clair depuis le début de la saison que quelque chose s'est brisé entre Carrie et Saul, et que Saul a privilégié son intérêt personnel à la fin de la saison 4. D'ailleurs, Saul est un espion en fin de vie, il pense désormais plus à sa situation qu'au problème de la CIA: la séparation avec sa femme, sa brouille avec Carrie, sa nouvelle histoire d'amour avec une collègue et un certain égo représentent autant de faiblesses. Saul n'a jamais cru qu'il pouvait être en danger à la CIA compte-tenu de ses états de service et c'est là un gros défaut du personnage. Du coup, quand il s'aperçoit que Carrie a raison, il pète un plomb et c'est bon de voir Saul devenir complètement paranoïaque et perdre pied.
    Sinon, l'intrigue de Carrie est passionnante dans ce qu'elle montre du désespoir du personnage qui perd la confiance de tout le monde, même de Saul. Je crois que dans cet épisode Carrie se rend vraiment compte de ce qu'elle a perdu en quittant la CIA (la confiance d'un être qu'elle apprécie et qui a été son mentor pendant longtemps) et de ce qu'elle a gagné en retour (plus de menaces à son encontre et un surplus de vulnérabilité, l'obligeant à s'éloigner de sa famille). Claire Danes est toujours aussi épatante.

    Homeland propose un épisode qui repose sur la confiance, ou plutôt la perte de confiance. Carrie et Saul monopolisent l'épisode et c'est très bien. L'intrigue de Quinn, quoique opportuniste, tient ses promesses pour la suite. Je suis juste un peu déçu par l'absence de Numan. 8/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

12 votes

Contenu relatif