Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Homeland - 5x7 : Oriole, 5x8 : All About Allison

Résumé

Pendant que Quinn est toujours aux prises avec un groupe de djihadistes, les liens personnels entre Carrie et Allison à la première de comprendre le double jeu de son "amie".

5x7 : Oriole, 5x8 : All About Allison © Showtime - 2015

Plus la saison cinq de Homeland avance et plus on se rend compte que le personnage central de la saison, hormis Carrie bien sûr sur laquelle repose toute la série, est bien Allison Carr. C’est elle qui fait la pluie et le beau temps et ces deux nouveaux chapitres nous le prouvent encore une fois.

Mais sa position centrale est peut-être ce qui me gène dans cette saison, non pas parce que le personnage n’est pas bon, mais parce que devant elle les autres personnages – Carrie, Saul et Dar-Adal – semblent être devenus complètement aveugles, perdant toutes leurs intuitions d’agents secrets. Dar-Adal, la laisse ramener Saul à son hôtel pour l’interroger, Saul lui aussi se laisse complètement séduire et révèle que Carrie est vivante, et lorsque les deux femmes se rencontrent, Carrie est aussi aveugle que ses collègues masculins. D’ailleurs, alors que Carrie d’un côté fait avancer son enquête sur Azari à Amsterdam (passage sympa, mais la mort du chauffeur de taxi est tellement attendue que cela gâche un peu ce passage « exotique »), elle semble vraiment aveugle devant la duplicité certes d’Allison, mais également devant celle d’Otto, qui révèle à Jonas une facette bien moins amicale envers Carrie qu’il ne l’a laissé paraître. Le milliardaire va-t-il jouer un rôle plus important que celui qui lui est dévolu depuis le début de la saison ?

Mais revenons à Allison et à sa capacité de rouler tout le monde dans la farine. Tout cela peut s’expliquer alors par ces scènes de flashbacks qui nous sont présentées et qui nous montre en réalité que la trahison d’Allison remonte à son début de carrier. Dès l’Irak, on rencontre un personnage déjà désabusé et très cynique et on comprend comment, par sa relation avec Azari, la jeune femme se retrouve prise dans les filets du KGB. Finalement il ne s’agit pas d’une trahison volontaire, mais d’une belle manœuvre des russes qui ont réussi à mettre dos au mur la jeune femme. Mais alors que les flashbacks apportent un certain nombre d’explications sur le comportement d’Allison (et permettent encore une fois de constater le talent de Miranda Otto), on retombe à la fin de l’épisode huit dans les travers de la série cette année, la facilité et le hasard. Il suffit d’un petit fond d’écran oublié là par Azari pour que Carrie puisse faire enfin le lien entre Allison et l’intrigue globale de la saison (qui n’est pas encore tout à fait clarifiée néanmoins). Le twist majeur de la saison tombe du ciel, parfait deus ex machina pour faire redémarrer la saison de quatre épisodes qui, pour ma part, l’on un peu plombé.

C’est exactement la même chose avec Quinn. Pendant deux épisodes il semble maitriser les djihadistes, jouer avec eux comme un chat avec des petites souris, comprendre petit à petit qu’il se trame quelque chose qu’il va devoir arrêter, ce dont on se doute depuis le début, depuis le moment où il tombe, là encore par hasard, sur ce groupe de djihadistes allemands. Évidemment, alors qu’il semblait maitriser la situation, Quinn se retrouve prisonnier du groupe qui ne part finalement pas pour la Syrie mais revient à Berlin, le camion rempli d’armes chimiques, dans une sorte de resucée de 24 qui décidément me plait nettement moins que ce que nous avait offert la saison 4 de la série de Showtime.

Note de l'épisode 5x7

6/10

Note de l'épisode 5x8

7/10

Bilan

Deux épisodes encore moyens, qui alternent le bon (la clarification de l’ambiguïté d’Allison) et le trop facile avec des twists qui arrivent comme des cheveux sur la soupe mais qui, je l’espère, vont relancer la série après un gros creux qualitatif de mi-saison.

2 Commentaires

  • Toff63
    Le 02/02/2016 à 14h26

    L'épisode 7 est un peu mou mais intéressant pour le personnage d'Allison et la virée à Amsterdam. Le trio Saul-Carrie-Allison tient la baraque et je m'interroge toujours sur Otto, qui à mon avis n'est pas aussi anodin qu'on voudrait nous le faire croire.
    Quant à Quinn, c'est un peu déconnecté du reste mais prometteur. 6.5/10

  • Toff63
    Le 09/02/2016 à 12h02

    L'épisode 8 est bon pour la trame de Carrie et Allison, avec de bons flashbacks, de la tension (au café) et un final réussi (la déduction de Carrie ne tombe pas du ciel, puisque Carrie se souvient de sa première discussion avec Allison dans son bureau pendant qu'elle conduit, d'où le fait qu'elle ait retenu Banana Joe's).
    Pour les autres personnages c'est plus mitigé, on sent que c'est en stand-by, surtout pour Saul, alors que l'intrigue de Quinn prépare en effet un twist à la 24 qui sans être épatant est plus que prometteur pour la suite (d'autant que cette partie permet d'ancrer vraiment la saison dans l'actualité brulante).

    L'épisode prend la forme d'une transition pour Quinn et Saul alors que pour Carrie, les choses sont plus tendues et pleines de révélations. 7.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez l'épisode 5x7

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

13 votes

Notez l'épisode 5x8

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

18 votes

Contenu relatif