Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Lost Girl - Bilan saison 5

Bilan saison 5 © 2016 - Showcase

Pour ce premier et dernier bilan de saison, la première chose à préciser serait qu’il y a une coupure nette entre les épisodes 8 et 9, avec peu à peu un changement d’ambiance et de méchant. La première partie de la saison était accentuée sur « l’après-Kenzi », à savoir qui est Bo sans sa meilleure amie ? Puis dans la deuxième, la question se transforme en qui est Bo avec un père ? Par ce thème, les scénaristes ont voulu introduire ou plutôt conclure sur le sujet de la famille qui est malgré tout le plus important dans la série. J’écris « malgré tout » car comme les épisodes ont pu le montrer, un autre aspect tout aussi imposant est l’amour. Celui qui est partagé, celui qui fait souffrir, celui dont on a peur, celui que l’on embrasse…Il est vrai que les fans attendaient au tournant les scénaristes sur qui serait le fameux élu, dans le cœur de Bo. Et même si mes propres désirs ont été satisfait, je dois admettre que la manière dont le sujet a été développé était à la fois logique sous certains aspects, courageux pour d’autres et parfois facile.

Evidemment, à cause d’une saison 4 plus que médiocre, 16 épisodes étaient peut-être trop peu pour aborder et conclure toutes les questions que la série avait pu laisser en suspens.
Mais d’un point de vue général, je pense que cette dernière saison a su répondre au plus important, c’est-à-dire donner au personnage de Bo un chemin tracé avec soin, qu’elle aura en grande partie construit elle-même, et de la « lost girl » se transformer en chef de famille. Cette saison a su amener un sentiment d’achèvement qui est nécessaire, surtout dans ce type de série fantastique, où la vie du héros n’est qu’une aventure initiatique. Bien sûr, il y a des défauts. La saison est loin d’être parfaite mais heureusement il n’y a aucun épisode à jeter, contrairement à la saison précédente. Les épisodes reposent toujours sur un fil conducteur, au point parfois de vouloir un petit plus de profondeur, je pense en particulier aux premiers épisodes. En même temps, les scénaristes ont fait le choix de continuer une tradition de Lost Girl : le mélange des mythologies. Le Valhalla, le Tartare, les dieux olympiques, le pyrippus et bien d’autres ! Le bémol étant que les fameux méchants ne sont pas réellement approfondis surtout pour le personnage d’Hadès qui était beaucoup attendu. Mais cette saison a été aussi l’occasion de retrouver un peu d’humour et cela malgré le départ de Ksenia Solo qui fut un coup dur pour les fans. Mais grâce notamment au personnage de Tamsin, la série n’a pas tout perdu de sa légèreté. A l’opposé, et certainement mes préférés, les épisodes sombres de la seconde partie de saison apportent beaucoup à la série. Des moments d’émotions soutenus par de supers acteurs qui ajoutent un côté épique à la série, dans le sens où Bo devient non seulement une héroïne mais aussi une guerrière. Cette dernière saison a été développée, avec plus ou moins de succès, sous le joug de la guerre et de ses dommages : Lauren qui devient le jouet d’Hades, le viol de Tamsin, le départ de Kenzi…etc… Pour moi, les scénaristes ont réussi le pari de partager la saison avec différents types d’épisodes, tout en gardant la même finalité qui tourne autour du personnage de Bo.

J’ai déjà parlé du cast de Lost Girl que je trouve assez exceptionnel mais j’aimerai conclure en disant un mot sur l’actrice Anna Silk. Pendant 5 ans, elle a porté la série sur ses épaules, ce qui n’est jamais facile, je suppose, pour un acteur. Mais elle a réussi a créer le premier personnage principal féminin et bisexuel sans que cela devienne une problématique. Cela est surement moins flagrant aujourd’hui, mais lorsque Lost Girl a débarqué sur le marché, ce fut une petite bombe. Bien sûr, le personnage de Bo est une créature sexuelle ce qui aide, mais sa relation avec Lauren par exemple n’a jamais été montrée comme autre chose que deux femmes qui s’aiment. Aujourd’hui pour comparer avec une série en pleine essor, How to get away with murder a pour personnage principal une femme noire et bisexuelle (entre autre). Bref pour finir, Lost Girl mérite d’avoir malgré ses défauts marqué une communauté et apporté à la télévision, un personnage fort mais très humain dans lequel on pouvait se reconnaître, ce qui n’est pas une mission facile, en particulier dans les séries fantastiques.

9/10

Bilan

La dernière saison était un bel hommage à la série, qui a réussi à conclure ses intrigues en développant sa mythologie en mêlant épisodes sombres et notes d'humour.

1 Commentaire

  • heloise34
    Le 12/03/2016 à 21h10

    je suis assez d'accord mais je trouve tellement triste que la série s'arrête j'aurai comme beaucoup de fan de la série que sa continue surtout vu la fin qui est proposer c'est un porte grande ouverte vers une nouvelle saison......dommage et pour ma part je suis trop contente que Bo et Lauren soient ensemble....les doccubus se reconnaitron merci a toi pour ton article *coeur*

Ajouter un commentaire







 Spoiler