Critiques

Seriesaddict.fr  par | 4

Fear The Walking Dead - Bilan saison 2

Bilan saison 2 © AMC - 2016

Attention : vous devez avoir vu la saison avant de lire cette critique.


Les familles de Travis, Madison et Daniel tentent de fuir le chaos causé par l’épidémie et les bombardements à Los Angeles. Ils reçoivent l’aide de Strand qui les autorise à embarquer sur son yacht en direction du Mexique.

Après une courte mais efficace première saison, la série compagnon du succès mondial The Walking Dead vient de voir s’achever une seconde saison beaucoup plus longue aux intrigues hélas plus diluées.

Je fais partie de ceux ayant réellement apprécié la saison une, notamment parce que j’ai su dissocier les deux séries. La promesse de comprendre le commencement de l’épidémie était grande, le pari de centrer l’action dans l’environnement ultra-urbain de Los Angeles réussi.

Quelle déception alors, quand j’ai vu nos protagonistes prendre le large sur l’Abigail, abandonnant le cadre si particulier d’une grande ville et ses nombreuses pistes inexplorées par la franchise. Quid de la gestion du chaos par l’armée, intrigue forte intéressante abandonnée trop vite ? Comment les grandes infrastructures ont-elles fait face à l’épidémie, qu’ont fait les médecins contre la maladie et où sont passés les dirigeants ? Autant de questions importantes que la série, aurait pu logiquement explorer. A défaut, la seconde saison se perd dans le désert mexicain à l’instar de la série mère dans les forêts de l’état de Géorgie.
Que ce soit sur le bateau, à l’hôtel ou dans la Colonie, les arcs scénaristiques s’enlisent beaucoup trop vite et peinent à garder un intérêt constant pour le téléspectateur.

Paradoxalement, Fear The Walking maintient un niveau de qualité assez haut, et ce malgré quelques sorties de pistes et ventres mou tout au long de la saison.

D’ailleurs, je n’ai cessé de penser à la franchise de jeux vidéo du studio TellTale Games qui met l’accent sur l’humain et pas seulement la survie pure. Peut-être trop ici d’ailleurs, les walkers ne constituant que trop peu une menace tout au long de ces quinze épisodes.

Situer l’action à la frontière mexicaine est une vraie bonne idée, les décors et les nouveaux personnages donnant une nouvelle dimension à la série. La multiplication des lieux et des intrigues nous perdent quelques fois et participe à ce sentiment de détachement vis à vis de cette saison. Fear The Walking Dead ne parvient pas à réitérer l’exploit d’imposer un nouveau Strand (Colman Domingo), malgré l’introduction de personnages forts – mais pas assez - comme Alejandro (Paul Calderon), Luciana (Danay Garcia) ou encore Celia.

De bons éléments donc, mais une absence notable de véritable lien entre eux. A quelques très bonnes exceptions, à l’image du très sombre mid-season finale « Shiva » ou du season finale en deux parties. Ces deux derniers épisodes relèvent le niveau et insufflent une vraie bouffée d’air frais, notamment concernant les personnages principaux complètement lessivés voire ennuyeux. Le pétage de câble de Travis fait l’effet d’une bombe et ravive beaucoup d’espoirs, de même que le sort de la Colonie sur les dernières images.

En filigrane, cette seconde saison souligne le rôle des leaders, qu’il soit une mère comme Maddie ou un semblant de serviteur de Dieu comme Alejandro. Pour faire une comparaison avec la série mère, je trouve que Fear The Walking Dead montre davantage la singularité de ses protagonistes au sein d’un même groupe. On peut le voir avec le dérapage de Chris en recherche d’identité, le jeu flou de Daniel ou la flagrante révélation de Nick.

Abordons rapidement la web-série « Flight 462 » dont les événements se déroulent en parallèle et racontent le début de l’épidémie à bord d’un avion. Une plutôt bonne idée, qui sera à nouveau déclinée la saison prochaine, mais qui n’abouti qu’à une simple apparition de deux personnages dans la série à l’antenne. Et ce malgré une prestation notable de Michelle Ang qui aurait pu naturellement intégrer le casting régulier.

Une chose est sûre, la troisième saison déjà en production devra relever plusieurs challenges. Tout d’abord redonner de l’intérêt à ses personnages principaux et renouveler concrètement son casting. On a vu beaucoup de monde, un bon point, mais peu ont marqué l’écran. Fear The Walking Dead doit également redéfinir clairement les menaces pour plus de cohérence et moins de roues de secours. Enfin, une vraie prise de risque et des intrigues originales pour mieux s’affirmer dans la franchise et quitter le piège du simple parcours d’un groupe de survivant.

6/10

Bilan

Malgré une qualité indéniable et un cadre nouveau qui fonctionne bien, cette seconde saison s’enlise dans la longueur avec une perte d’intérêt pour les personnages et des intrigues trop souvent banales.

4 Commentaires

  • Lexaa
    Le 26/10/2016 à 20h36

    Merci pour la critique ! Je suis d'accord avec toi sur beaucoup de chose mais j'aurais gonflé la note d'1 point pour la qualité de la seconde partie dans l'hôtel. A la rigueur un 6.5 ^^ à cause de la mort de Chris qui est magnifiquement tournée mais je trouve dommage que l'arc de ce personnage ne soit pas plus approfondi surtout avec le choix final de la séparation entre le père et le fils.

  • Yazid
    Le 27/10/2016 à 12h54

    Avec plaisir !

    J'aurai bien mis 6,5 en effet mais je ne peux pas (il n'y a pas de demi-point dans le nouveau système de notation)

    Complètement d'accord pour la mort de Chris qui était vraiment bien amenée et maîtrisée. Le personnage m'exaspérait un peu mais je n'aurai pas vu plus de détails sur la séparation, les motivations du personnage étaient assez bien montrées (recherche identitaire, liberté, rébellion)

  • Toff63
    Le 29/10/2016 à 16h05

    6/10????????? Je crois qu'on a pas vu la même saison.

    La première partie est une aventure en bateau où chaque épisode propose quelque chose de différent et d'aléatoire, sans connexion, j'ai eu l'impression de voir un procédural du survivant. Certains personnages passent à la trappe, comme Alicia ou bien Chris. Heureusement que Nick est là pour relever le niveau. L'ensemble est conclu par un épisode 7 "Shiva" catastrophique, sorte de bouillie religieuse aux incohérences multiples.

    La seconde partie redonne de l'ampleur à Madison (ou Alicia par moments) mais oublie Strand ou bien la pauvre Ofelia, pas gâtée par le scénario. Je crois que cette partie de la saison est l'apogée du potentiel raté, à l'image de la secte mal exploitée et de cette histoire de résistance aux morsures de zombies qui accouche d'une issue bien décevante.
    Certains passages à l'hôtel sont bons car ils introduisent d'autres protagonistes et renforcent Madison mais ça tourne très vite court, et l'arrivée de Travis ne va rien arranger, puisqu'il apporte avec lui la pire trame de la saison: le comportement de Chris, le monsieur têtes à claques de la série. Tout ce qui le concerne est un vaste assemblage de grand n'importe quoi et son destin funeste ne m'a rien fait.
    Autre remarque: les scènes d'intro des épisodes sont souvent des redites des scènes d fins de l'épisode précédent, pas très malin pour le suspense.

    Enfin, quand une saison ne vaut que pour son épisode final et l'avenir incertain de Nick (le seul personnage intéressant avec Madison), ça veut tout dire. Fear The Walking Dead a été une vraie purge cette saison, avec des scénarios calamiteux et des personnages très inégaux. Quelques petites idées et des paysages bien filmés demeurent les maigres points positifs d'une saison catastrophique. 3.5/10

  • Yazid
    Le 07/03/2017 à 15h19

    @Toff63 : en effet j'ai été moins dur que toi mais je partage quelques critiques que tu fais à cette saison. Déception après la première saison qui promettait beaucoup. Espérons que la saison 3 sorte de l'enlisement.

Ajouter un commentaire







 Spoiler