Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Once Upon a Time (2011) - 6x11 : Tougher Than the Rest

Résumé

Bloquées dans un univers parallèle, Emma et Regina cherchent un moyen de rejoindre Storybrooke non sans recroiser de vieilles connaissances appréciées en cours de route. De leurs côtés, Belle et Rumple cherchent à comprendre les motivations obscures de leur fils Gideon, à l'origine de nouveaux bouleversements.

6x11 : Tougher Than the Rest © 2017 - ABC

Étrange épisode que voilà. Censé relancer la deuxième partie de saison du show merveilleux made in ABC, il sert surtout de conclusion aux fils narratifs ayant précédé la traditionnelle pause hivernale. Alors que l'univers parallèle, dans lequel Emma et Regina tentent de trouver une porte de sortie, pousse la série dans les ronronnements narratifs qu'on lui connaît (l'on ne compte même plus le nombre d'itérations qu'ont connu les personnages au fil des voyages intersidérales et intemporels), la vie à Storybrooke ne s'améliore guère. Si l'ensemble ennuie plus qu'il n'intrigue, certains personnages regagnent toutefois en épaisseur (et il était temps).

Once Upon a Time est devenue l'une de ces séries que l'on regarde plus par habitude que par passion. Si les prémices de cette sixième saison avaient permis de reprendre confiance en un show de plus en plus incohérent, preuve était de constater que les derniers épisodes en Décembre renouaient avec les invraisemblances chères aux scénaristes. Ce onzième épisode, loin de rassurer, achève d'énièmes retournements de situations pour en annoncer de nouveaux à venir. Une série qui ne se réinvente pas est vouée à péricliter : Emma trouve encore et toujours la force de contrecarrer son destin, alors que Regina retrouve son Robin des Bois encore en vie (merci la réalité alternative). Si les intentions d'offrir enfin le bonheur à Regina sont louables, puisqu'il s'agit ni plus ni moins du meilleur personnage de la série, ce genre d'émotion forcée n'émeut plus vraiment. Habitué à voir revenir d'entre les morts la plupart des personnages du show par des ficelles scénaristiques improbables, le spectateur se détache peu à peu des jolies émotions que la série savait délivrer à ses débuts.

Mais si du côté du monde des « voeux » tout est répétitif, à Storybrooke, l'espoir renaît quelque peu (seulement un peu). Alors que le duo Belle/Rumple ne cessait de se répéter depuis plusieurs saisons (le fameux je t'aime, moi non plus), la perspective de les voir s'unifier pour aider leur enfant, qui a grandi plus vite que prévu, dans ses choix de vie est intéressante. Même si le personnage de Gidéon et ses motivations demeurent difficiles à cerner (comme de coutume, tous les méchants du show ayant des motivations inutilement compliquées), l'ombre de la Fée Noire en approche annonce peut-être de prochains combats intéressants. Quand l'on sait que cette menace potentielle n'est autre que la mère de Rumple, la deuxième partie de saison devrait renouer avec les complications familiales dont la série a le secret.

De fait, un problème de taille persiste : la difficulté à suivre la série. Après tant d'aventures, d'univers parallèles, de personnages rajeunis, vieillis, métamorphosés par les affres de la vie, Once Upon a Time semble n'en n'avoir rien à faire de sa cohérence. N'ayant jamais eu le courage de revoir toutes les saisons, je suis plus ou moins convaincu que certains personnages ont été massacrés par leurs apparitions/disparitions opportunistes, à l'image d'Auguste/Pinocchio. Noyés dans les ramifications des intrigues, les personnages tentent d'émouvoir, sans grande efficacité. Pourtant, la série est parfois drôle et pas toujours à ses dépends (l'on peut sourire face à l'interprétation burlesque de Colin O'Donoghue dans le monde des « voeux »), mais elle en oublie le rêve. Au loin persiste encore la volonté de réinterpréter des contes pour enfants, puisqu'il s'agit cette fois-ci d'établir un parallèle entre Emma et « Le vilain petit canard » d'Andersen, mais le lien n'est pas assez subtil.

La fin de l'épisode nous annonce une guerre prochaine à Storybrooke, mais nous sommes habitués à voir les prophéties ne pas se réaliser dans Once Upon a Time. Ce n'est en tout cas pas avec ce genre d'épisode que la série parviendra à faire revenir les spectateurs de plus en plus rares du show. Le cygne est probablement en train de proposer son dernier chant.

5/10

Bilan

Un épisode de transition, comme tant d'autres, qui pose les questions à venir et règle celles du passé. L'émotion ne fonctionne plus, dans un univers où les séparations sont aussi fréquentes que les retrouvailles.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

21 votes

Contenu relatif

Once Upon a Time (2011)
Note de la série :
9.1/10