Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

The 100 - 4x8 : God Complex

Résumé

Octavia prend un nouveau départ dans sa vie, Abby est face à un dilemme moral et Emori a déclenché le mode survie à tout prix.

4x8 : God Complex © 2017 - CW

Ravie de constater que The 100 peut encore être The 100 ! Après la débandade des derniers épisodes « God Complex » se présente comme sans doute le meilleur épisode de cette saison avec des arcs intéressants, le retour tant attendu de Clarke mais aussi une petite poignée de défauts dans la lignée de la série.

Un mot sur l’arc de Jasper avant de plonger dans le gros de l’épisode : personnellement je n’ai pas vraiment compris l’utilité de ces scènes. Certes, il est toujours agréable de voir Bellamy sourire mais je trouve que les scénaristes rendent de plus en plus cliché le personnage de Jasper. Le spectateur a compris depuis longtemps l’idée derrière les actes idiots du jeune homme. J’ai vraiment eu l’impression que les scénaristes ont voulu boucler vite fait bien fait l’arc de rédemption de Bellamy avec quelques répliques bien cliché, un peu dans le même genre qu’« Hakouna matata ». Le prochain épisode semble mettre en avant la véritable philosophie de Jasper (à quoi bon vivre ?) et j’espère que les scénaristes vont enfin exploiter ce personnage laissé à l’abandon.

L’arc autour de l’île dans son ensemble porte à lui seul toute les qualités qui ont fait le succès de la série : émotion, suspense, retournement de situation, questions de morale et d’éthique… Le titre de l’épisode aurait dû à mon sens être la réplique de Raven « Welcome to Mount Weather » plutôt que « God Complex ». Pour moi aucun personnage sur l’île n’a le complexe de Dieu. Il s’agit de survie et des limites de la cruauté humaine et non d’un savoir ou d'une croyance absolue chez une personne. Mais revenons aux personnages : enfin Clarke est de retour et cela se sent dans la performance d’Eliza Taylor ! Elle redevient un véritable leader et au passage le symbole du personnage tragique, celui qui se sacrifie sans fin pour les autres. Mais ce qui était encore plus intéressant dans cet arc est le contre-pied de Raven tout d’abord puis Murphy et pour finir Abby. Il y a une réelle évolution ce qui permet aux personnages de s’exposer au grand jour. La performance de Richard Harmon parle d’elle-même. Le twist final avec Abby met en avant la complexité du personnage, celui d’une mère dépassée par les évènements. Qu’est ce que cela signifie pour la suite de la saison ? Est ce que Clarke va chanter « Singin’ in the rain » dans le prochain épisode ?

Au passage est-ce que les scénaristes ont une idée en tête à citer Lexa tous les deux épisodes ? Encore une fois j’aurai aimé que cela vienne de Clarke et non d’un autre personnage. Je me demande aussi si la relation entre Luna et le groupe va continuer de se dégrader. C’est dommage de rendre ce qui aurait pu être un personnage complexe en une figure agaçante qui passe son temps à juger les autres. Cela n’enlève rien à sa situation de rat de laboratoire mais Luna n’apporte pas grand-chose aux scènes alors qu’elle devrait être leur point d’ancrage. Les scénaristes auraient pu faire tellement mieux ! Du côté de la moralité, il est intéressant de noter la question des liens (du sang ou autres) que l’on retrouvera certainement plus tard : entre Murphy et Abby cet épisode a prouvé qu’il sera difficile d’assumer jusqu’au bout la survie de l’humanité.

Pour finir, un mot sur Jaha et l’une des plus grosses fautes scénaristique de la série. J’ai trouvé l’arc intrigant et suffisamment rapide pour ne pas s’ennuyer, ce qui arrivait généralement avec Jaha. On a un aperçu de la guerre à Polis, le retour d’Indra et un développement efficace pour la suite de la saison. Oui mais voilà si j’ai bien compris le bunker est lié à d’une part une secte secrète et d’autre à Becca. Au vu de ce que le spectateur sait, on peut assumer que Bill et Becca se sont rencontrés et ont créé ensemble la société des grounders. Donc soit Becca ignorait tout du bunker ce qui est très improbable, soit elle a choisi de ne rien dire à Clarke parce que… parce que. En même temps cela aurait poussé les scénaristes à écrire une saison 4 un peu plus complexe. Peut-être que nous aurons l’explication dans la suite de la saison mais je trouve que cela gâche un peu un arc qui au final n’est pas si mauvais puisqu’il permet de faire une connexion entre la société des grounders et l’ancien monde. A voir donc…

PS : je mets un 7.5/10 pour les défauts expliqués.

8/10

Bilan

Mieux ! Beaucoup mieux ! De l’action et de l’émotion pour un épisode bien au dessus de ses prédécesseurs.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 24/10/2019 à 13h12

    Tout à fait d'accord avec toi, le réveil de Clarke et cie dope l'épisode, alors que Jasper et Jaha déçoivent, comme depuis trop longtemps. J'ai trouvé aussi cet épisode très rude à regarder par moments (comme la mort du cobaye ou la cérémonie d'adieu, comme quoi The 100 peut être mature quand elle le souhaite).

    Tu as bien souligné les fautes scénaristiques, je rajouterais les twists débarquant comme un cheveu sur la soupe du côté de Jaha. Ça donne l'impression que The 100 a adopté la structure "1 épisode - 1 échec" et qu'il faut à chaque fois trouver un moyen de relancer la machine, pas toujours adroitement. 7/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

16 votes

Contenu relatif