Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Girls - 6x8 : What Will We Do This Time About Adam?

Résumé

Adam décide de s’investir aux côtés d’Hannah et de son futur bébé. Shoshanna rencontre une ancienne collègue qui va se rapprocher de Ray.

6x8 : What Will We Do This Time About Adam? © HBO - 2017

Attention : vous devez avoir vu l’épisode avant de lire cette critique.

Après la sortie de route de la semaine dernière, Girls reprend ses bonnes vieilles habitudes derrière la caméra. Judd Apatow et Lena Dunham signent ce huitième épisode dirigé par Jesse Peretz, déjà responsable de la réalisation du tiers de la série.

On pourrait donc s’attendre à une resucée de la part des créateurs historiques de Girls mais What Will We Do This Time About Adam nous réserve une très bonne surprise.

Rien d’exceptionnel à l’image hormis le recours à de très nombreux décors extérieurs qui dynamisent remarquablement l’action. Une véritable bouffée d’air frais en somme, qui nous permet de retrouver tous ces lieux hétéroclites qui constituent la singularité de la Grosse Pomme.

Sur le fond, deux intrigues rassemblent une bonne partie du casting principal. La secondaire, réunit Ray et Shoshanna, cette dernière réapparait d’ailleurs après trois épisodes d’absences inexpliquées. C’est l’occasion d’assister au retour d’Abigail (Aidy Bryant) comme un nouveau love interest pour Ray. La bonhomie de la jeune femme apporte une bienveillance nécessaire au personnage de Ray qui semble avoir finalement trouvé chaussure à son pied. Bien qu’elle soit maîtrisée, cette storyline aurait pu se dérouler beaucoup plus tôt dans la saison et laisser place à autre chose en cette veille de fin de saison.

La majeure partie de ce huitième volet est consacrée à la grossesse de l’héroïne, le cœur de l’intrigue de cette ultime saison. Adam s’impose dans la vie d’Hannah et souhaite s’investir pour le futur bébé. Il n’en fallait pas plus pour que les anciens amants ravivent la flamme.
Je suis toujours dubitatif à propos de ce rebondissement mais force est de constater que l’écriture est solide et la mise en scène excellente. En ressort une certaine candeur voire même de beaux moments de poésie grâce à la prestation parfaite de tous les acteurs. C’est assez rare pour le signaler. Tout le monde est à sa place avec une justesse et un naturel bluffant qui participe à la réussite de cet épisode.

Adam Driver et Lena Dunham brillent loin de la surenchère dont leurs personnages ont pu faire preuve auparavant. Idem pour les courtes apparitions d’Andrew Rannells et de Jon Glaser. Mention spéciale pour Jemima Kirke qui excelle toujours autant dans le drame et promet une fin de saison explosive.

Il en fallait tellement peu pour arriver à une réussite générale ! Je ne trouve pas que ce huitième épisode est parfait ou qu’il me marque plus qu’un autre, c’est juste qu’il respire une ambiance particulière et plaisante. Tous les curseurs, de l’écriture à la mise en scène en passant par les acteurs eux-mêmes semblent être au bon endroit.

8/10

Bilan

Un épisode frais et dynamique. Une vraie réussite et un résultat plaisant à regarder.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

5 votes

Contenu relatif