Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Once Upon a Time (2011) - 6x21 : The Final Battle (1), 6x22 : The Final Battle (2)

Résumé

Arrivés dans une réalité alternative, Emma et Henry doivent faire face à une nouvelle malédiction qui risque de détruire tous les mondes des contes de fées visités au fil des saisons. De leurs côtés, les personnages de la forêt enchantée essayent d'aider leur Sauveuse du mieux qu'ils peuvent, dans la Bataille Finale tant annoncée.

6x21 : The Final Battle (1), 6x22 : The Final Battle (2) © ABC - 2017

Nous y voici enfin ! La Bataille Finale tant prophétisée par bons nombres de personnages au fil des derniers épisodes de la saison six se métabolise finalement devant nos yeux. Plus psychologique que ce que l'on pouvait attendre, elle surprend dans un double-épisode partiellement convaincant. Ce qui devait être la touche finale d'une série étirée à outrance n'est au final qu'un éternel recommencement pour une septième saison obtenue sans véritables raisons. Annonçant plus ou moins un reboot du show, ce double-épisode final manque d'originalité pour pleinement convaincre un spectateur avide de nouveautés.

Une fois n'est pas coutume, le season final de la saison nous plonge dans les méandres d'une malédiction maléfique (Once Upon a Time (2011) est la reine du recyclage). Cette fois-ci, les personnages de contes de fées sont prisonniers de leur monde d'origine, alors qu'Emma, à nouveau amnésique, remet en cause sa croyance en la magie. En reprenant le schéma de la première saison, seule véritable réussite de la série, les scénaristes s'assurent un retour aux sources intéressant, bien qu'un brin répétitif. Plus de Méchante Reine sur la chaise du maire, mais la Fée Noire qui profite du talent de Jaime Murray pour fomenter un plan peu trépident. La première partie de cet épisode d'une heure et demie manque ainsi de dynamisme, même si un regain d'originalité est à noter du côté de la réalisation. Dans l'asile où vit Emma, dans la réalité alternative, les angles de prises de vue de la caméra se font plus asymétriques qu'auparavant (évitant les traditionnels champs-contre-champs propres au ronronnement de la série).

Dans une bataille purement psychologique (Emma croira-t-elle ou non ses véritables origines magiques?), la magie n'a pas lieu d'être. Le seul duel proposé par l'épisode étant un combat à l'épée (annoncé depuis le début de la saison par des flash-forward), les amateurs de combats ensorcelés resteront sur leur faim, d'autant plus que le sort de la Fée Noire est trop simplement réglé (nous sommes donc loin des funestes présages de l'Auteur, dévoilés il y a quelques épisodes de cela). Si le choix de proposer une « bataille » plus mentale que physique est original, nous regrettons l'absence d'un véritable duel anthologique entre la Sauveuse et la menace de cette deuxième partie de saison.

Mais qui dit Once Upon a Time (2011), dit surtout retombées classiques dans les travers narratifs de la série. On avait espéré un sacrifice salvateur pour Rumple, après des années d'errance, il n'en sera rien (il s'agit même du personnage le plus décevant dans cet épisode). L'on n'échappe pas non plus aux traditionnels ralentis sur le bonheur conquis des héros de la série, au sein de leur quotidien apaisé à Storybrooke, en fin d'épisode (ou dans la Forêt Enchantée, si l'on pense à la Méchante Reine, filant un parfait amour avec un Robin des Bois alternatif). Comme toute série qui tourne une page, une musique tire-larmes et des ralentis sont au rendez-vous pour émouvoir des fans désespérés à l'idée de perdre de nombreuses têtes d'affiche au retour de la série l'année prochaine. Mais la dimension nostalgique de cet épisode final aurait gagné en ampleur en rappelant les nombreux acteurs de la série : on aurait ainsi aimé revoir le géant Anton lors du voyage de Charmant et Crochet, de même que l'on aurait aimé apercevoir Anna et Elsa lorsque la ville d'Arendelle est sauvée. Se reposant sur des effets spéciaux bâclés (on repense au Pays des Merveilles, agréablement repris dans le final malgré ses innombrables défauts graphiques), le final de cette sixième saison n'a rien d'une complète réussite. Il est évident qu'il est techniquement et financièrement difficile de re-convoquer des acteurs des saisons passées, mais l'idée aurait été appréciée.

Finalement, si l'émotion est au rendez-vous, tout s'achève avec une facilité déconcertante. Tout ça, pour ça ? Serait-on tenté de nous dire à l'arrivée du générique. Alors que nous avions joliment dit au revoir à la Méchante Reine dans un épisode précédent, la voici de retour plus fleur bleue que jamais (la dualité ombre/lumière des saisons précédentes a donc totalement disparu). De la même manière, l'incinération du livre de contes, symboliquement forte pour Emma Swan, perd de son intérêt lorsque l'ouvrage en question ré-apparaît comme par magie à Storybrooke. Même si Once Upon a Time (2011) a toujours été un univers construit sur la mièvrerie et l'invraisemblance, nous étions en droit d'assister à un final plus tragique. Non par le massacre des personnages chers aux fans de la série, mais par l'utilisation de menaces justement plus menaçantes.

La porte ouverte par la dernière séquence est aussi peu innovante parce qu'elle ne fait qu'inverser le synopsis originel (Emma laisse la place à son fils devenu grand, alors qu'Henry enfant laisse sa place à sa fille). Nous ne pouvons donc pas nous attendre à de grands grands bouleversements à la rentrée, mais la curiosité fera son office. Il se pourrait donc que je sois encore présent pour suivre une série définitivement atypique, au moins pour le season premiere qui permettra de voir si les showrunners seront prêts à aller de l'avant en omettant les erreurs du passé. Alors qu'un trait est tiré sur de nombreux personnages importants (Emma, les Charmant, Zelena, entre autres), l'avenir, aussi incertain qu'intriguant, devrait insuffler la nouveauté qu'il manquait tant au show depuis sa troisième saison. Du moins, nous l'espérons !

Note de l'épisode 6x21

6/10

Note de l'épisode 6x22

7/10

Bilan

Conclusion 21 => Une première partie assez redondante qui reprend les schémas narratifs de la première saison du show. Véritable hommage aux heures de gloire de la série, ce vingt et unième épisode manque malheureusement de surprises.

Conclusion 22 => Un final tire-larmes plutôt bien mené, incohérences mises à part, évidemment. Tout en concluant la plupart des fils narratifs, la série inaugure de nouvelles intrigues aux allures bien connues…

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez l'épisode 6x21

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

16 votes

Notez l'épisode 6x22

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

15 votes

Contenu relatif

Once Upon a Time (2011)
Note de la série :
9.1/10