Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

The Good Fight - Bilan saison 1

Bilan saison 1 © 2017 - CBS

Fiche technique : spin off de la série The Good Wife, on retrouve les même noms à la création c'est-à-dire Michelle et Robert King. On suit le personnage de Diane Lockhart un an après la fin de The Good Wife qui se retrouve malgré elle victime d’un scandale financier.

Je préfère l’annoncer tout de suite, The Good Fight est pour moi l’une des pépites de cette année et s’approche assez facilement de la perfection. Oui, il y a quelques défauts mais tellement insignifiants que je ne perdrais pas de temps dessus.

Faut-il connaître et avoir vu The Good Wife pour suivre son spin off ? Pas du tout ! Et c’est l’une des grandes qualités de cette série car The Good Wife a laissé une panoplie de personnages haut en couleur ainsi que diverses relations qui en a fait son succès. Il aurait donc été compliqué de démarrer entièrement de zéro. Malgré cela, The Good Fight arrive parfaitement à créer un nouvel univers suffisamment proche de l’ancien pour les fans mais aussi singulier afin de se détacher presque totalement de sa grande sœur.

L’histoire : la qualité de la série par rapport au scénario est qu’il touche à tout, politique, social, humour, drama, sans jamais perdre de vue son arc principal. De ce fait, la saison nous entraîne d’un point A au point B avec clarté en créant des ouvertures très intéressantes pour la saison 2. Cet arc principal permets aussi de créer des liens entre différents personnages : l’avantage est que le spectateur peut s’intéresser plus rapidement aux protagonistes secondaires. Un exemple pour appuyer cet argument serait la relation entre Diane et Adrian qui développent une belle amitié tout le long de la saison : ce duo représente bien la dynamique d’écriture de cette série avec des personnages qui échangent et apprennent les uns des autres. Du coup, il est plus simple pour le spectateur de s’attacher aux protagonistes et aux différents enjeux que certains sous arcs peuvent apporter. Je pense en particulier à l’avenir du cabinet Reddick, Boseman and Kolstad par exemple où le scénario construit parfaitement ce nouveau lieu central et l’équipe qui le compose.

Tout comme The Good Wife, cette première saison n’hésite pas à taper sur des sujets politiques et sociaux. On se retrouve du coup avec une scène d’ouverture sur l’inauguration de Donald Trump puis plus tard la présentation du cabinet composé entièrement d’avocats noirs… Le ton est donné. Beaucoup de thèmes sont abordés et j’ai apprécié que chacun soient traités avec réalisme quitte à voir les personnages principaux échouer. Il était intéressant aussi de voir cette panoplie du système juridique : l’équipe scénaristique offre un univers ouvert où les personnages se croisent (et s’affrontent) créant une tension permanente jusqu’à la fin. C’est une ficelle déjà présente dans The Good Wife à la différence que The Good Fight arrive à créer un monde complet en seulement dix épisodes.

Les personnages : l’autre grande qualité de cette série. Pour le coup, je me dois de citer The Good Wife car on retrouve beaucoup de personnalités « populaires » notamment dans les personnages secondaires. Je pense à Elisabeth Tascioni ou Mike Kresteva en particulier. The Good Fight a su aussi faire naître ses propres antagonistes telle que Maya mais il est vrai qu’au final on retrouve pas mal de têtes connues. Ce n’est pas une gêne car soit cela permet de redécouvrir un personnage ou de le faire évoluer différemment. C’est le cas de Kurt par exemple ou encore de Lucca. Par ailleurs, je dois souligner le cast dont les performances sont toutes impressionnantes. Christine Baranski supporte sans broncher le rôle de leader après avoir côtoyé le fond dans la scène pendant des années dans The Good Wife. Cush Jumbo possède aussi un jeu très complet…enfin bref il y a très peu de détritus au niveau des acteurs qui sont aussi aidés par un texte oscillant souvent entre humour et émotion. J’ai trouvé The Good Fight plus drôle et d’une certaine manière optimiste que sa grande sœur : est ce parce qu’il s’agit de la première saison ? Certainement au vu du final qui annonce de grandes choses pour la suite.


Note : 9.5/10

9/10

Bilan

Un petit bijou de l’année 2017 ! A voir et à revoir !

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 04/08/2017 à 11h42

    D'accord avec toi sur la qualité indéniable de la série.
    Hormis l'épisode 8 qui était très moyen, la saison est réussie. 8.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler