Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Once Upon a Time (2011) - 7x1 : Hyperion Heights

Résumé

Un nouveau sortilège pèse sur quelques habitants de la Forêt Enchantée, alors qu'Henry a bien grandi et est devenu un homme plus ou moins accompli. Alors que sa supposée fille l'invite à rejoindre le quartier d'Hyperion Heights pour qu'il puisse sauver sa famille oubliée, il fait la rencontre d'une femme qui ne le laisse pas indifférent.

7x1 : Hyperion Heights © ABC - 2017

Fort similaire, et en même temps si différente. Cette septième saison de la saga féerique d'ABC s'ouvre sous des auspices mitigés. Ce « reboot » modéré pourrait s'avérer être une vulgaire transposition de la première saison, la déception serait donc de taille, mais si la suite des intrigues s'avère inattendue, nous tiendrons la meilleure idée du show depuis ses débuts. Nous attendions un tel renouveau scénaristique depuis plusieurs années (à vrai dire, dès la troisième saison les intrigues se répétaient) et les scénaristes répondent enfin à nos envies (plus par nécessité que par envie puisque bon nombre d'acteurs avaient décidé de quitter le navire à l'issue de la sixième saison).

On prend les mêmes et on recommence ? Pas tout à fait. Les grandes lignes narratives restent les mêmes : un homme est amené dans un(e) ville/quartier en apparence ordinaire par la chair de sa chair pour sauver les personnages de contes de fées amnésiques, alors qu'une méchante femme règne par le biais de stratagèmes. Si la Méchante reine a laissé place à la belle-mère de Cendrillon, le canevas reste le même. C'est assez dommage puisque l'équipe créative aurait pu partir sur une idée plus originale pour nous surprendre. Cependant, si sous certains aspects la narration est la même : le propos semble changer. Il n'est plus question de retrouver la mémoire pour les personnages, mais bel et bien de s'affirmer et de résister au joug du mal (le discours en voix off de Lana Parrilla à la fin de l'épisode en témoigne). Par ailleurs, les nouveaux rôles des personnages que l'on connaît déjà si bien apportent de nouveaux regards sur ceux-ci. Regina est devenue la sympathique Ronnie, tenancière d'un bar à Hyperion Heights, alors que Crochet est un policier quelque peu stéréotypé. Ce personnage, qui n'était pas le plus intéressant des saisons précédentes, doit prouver qu'il en a encore sous le pied s'il ne veut pas nous ennuyer à nouveau.

Ainsi, si le scénario ne change pas vraiment, il en va tout autre de la réalisation. On apprécie les nouveaux thèmes musicaux qui réinventent avec délice la bande originale des saisons précédentes, de même que nous saluons l'arrivée d'un nouveau quartier moins autocentré pour construire l'intrigue : reste à voir s'il sera utilisé à bon escient. Once Upon a Time (2011) a toujours manqué de cohérence : cette saison aura donc la lourde tâche de moins s'éparpiller que ses aînées. Les clins d'œil sont légions mais le show reste faible dans sa propre émancipation : l'arrivée de Victoria au QG de son entreprise est calquée sur celle de Cruella dans Les 101 Dalmatiens des studios Disney, ayant elle-même inspiré le débarquement de Miranda Presley dans Le Diable s'habille en Prada. Nous apprécions donc surtout le retour des mystères, fers de lance de la première saison du show. Les questions s’amoncellent : comment les personnages sont-ils arrivés ici ? Que savent-ils vraiment ? Quel(s) impact(s) auront-ils sur l'intrigue principale ? Nous pourrons juger cette saison au regard des réponses apportées à ces questions initiales ! Finalement, la force de ce season premiere est évidemment de nous faire ressentir les mêmes émotions que le pilot de la série. Une dose de mystères et de féerie : rien de mieux pour raviver la flamme du passé !
Cependant, si Jennifer Morrison ne m'a pas vraiment passionné en héroïne des saisons passées, je crains que le choix de Dania Ramirez ne se révèle encore plus regrettable. Elle était déjà mauvaise dans Devious Maids de Marc Cherry, elle se révèle ici peu convaincante dans son interprétation. En plus, nous nous retrouvons face à une Cendrillon guerrière qui n'hésite pas à jouer de l'épée quand cela devient nécessaire. Gageons que de prochains flashback éclaireront ces capacités armées, de même que nous apprendrons à davantage connaître les nouveaux personnages du show. La nouvelle Alice est un peu fade pour l'instant, alors que la belle-sœur de Cendrillon n'a pas assez de présence à l'écran pour que nous puissions nous faire un avis (quid de la seconde belle-sœur d'ailleurs ?)

En somme, un season premiere intriguant, à défaut d'être instantanément passionnant. J'ose espérer que ce « reboot » se révèle plus audacieux qu'un énième copié-collé de l'intrigue à l'origine de la série. Avec les nouveaux personnages, nous sommes en droit d'attendre de nouvelles perspectives pour la série qui vit ici sa renaissance ou son glas définitif (d'autant plus que les audiences n'ont pas bougé avec cette promesse d'un renouveau...)

7/10

Bilan

Un nouveau départ pour le show d'ABC. Si ces nouvelles intrigues doivent encore prouver qu'elles ont de l'originalité à revendre, le souffle nouveau insufflé par les scénaristes est intriguant ! Ce vent frais aurait pourtant du arriver bien plus tôt !

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

20 votes

Contenu relatif

Once Upon a Time (2011)
Note de la série :
9.1/10